1. //
  2. // Phase de poules
  3. // Tirage au sort

Platini défend son fair-play financier

Modififié
5 56
Michel Platini tient, en marge du tirage au sort de la prochaine phase de poules de la Ligue des champions, une conférence de presse où il devrait confirmer qu'il ne briguera pas le mandat présidentiel contre Sepp Blatter à la FIFA.

Interrogé sur le bien-fondé de son bébé en tant que président de l'UEFA, le fair-play financier, Platoche a défendu son projet : « Le dispositif fonctionne. Depuis le début de sa mise en place, les pertes cumulées des clubs européens sont passées de 1,7 milliard à 800 millions d'euros. Nous sommes sur la bonne voie. Nous passons d'un cercle vicieux à un cercle vertueux. »

Mais comment va-t-il défendre son système d'arbitre à 5 ?

PM, à Monaco
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Toute façon ça aurait pas changé grand chose lui ou Blatter à la FIFA.
donc city et le psg etaient a eux seuls responsables de 900 millions de perte dans le football européen. Mais tout est reglé, ils ont pas pu prendre dimaria... merci michel
Guy Formici Niveau : Loisir
Peut être que des clubs comme le Real, le Barça équilibrent aujourd'hui leurs comptes en ne comptabilisant que les transferts (et leurs recettes), mais le feraient ils s'ils devaient y inclure leurs dettes ? Le PSG lui n'en a pas et pour les 300 ou les 500 millions de dettes de leurs concurrents ils pourraient se payer pas mal de joueurs de classe mondiale.
C'est bien beau de jouer les vertueux maintenant, mais encore faudrait il que tout le monde soir assujetti aux mêmes règles !.
Le fair play n'aurait dû entrer en application qu'après la remise a plat des dettes, ou alors autoriser le PSG d'en faire également, mais pas de chance, en France nous avons en plus la DNCG...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bielsa tacle Stambouli
5 56