1. //
  2. // Euro 2020

Platini vs Blatter, guerre d’idéaux

Modififié
0 39
Platini et Blatter, c’est un peu une histoire de clash cordial. Les deux hommes s’apprécient, certes, mais les deux dirigeants ne sont à peu près d’accord sur rien…

L’Euro 2020 d’abord, que l’actuel président de l’UEFA a décidé de décentraliser et d’étendre à 16 villes du Vieux Continent. Entreprise que le big boss de la FIFA a démontée parlant d’un « tournoi éparpillé » , « sans âme ni cœur » . Réponse de Platoche, dans les colonnes de L’Équipe : « Un championnat d’Europe des nations n’aura jamais aussi bien porté son nom, car il se jouera pour la première fois sur l’ensemble du continent européen. C’est peut-être le président de l’UEFA que l’on pense viser, mais c’est au final 52 des 53 fédérations européennes qui sont attaquées (la Turquie, pour l’Euro 2020, a voté contre, forcément) » . Et bim… La démocratie, tu peux pas test !

Autre matière à discorde : l’arbitrage vidéo. « Platini n’en veut pas et il est le seul, jugeait Blatter dans les colonnes de As cette semaine. Si Platini ne le souhaite pas, c’est parce qu’il en fait une affaire personnelle » , ajoutait même le patron de la FIFA. Platini, lui, avance l’argument « manque de fonds » . La technologie, c’est bien, mais c’est cher : près de « 54 millions sur cinq ans » pour la pomme de l’UEFA. « Nous préférons investir cet argent dans le développement du football » , justifie le Français. Et rebim… Crise économique dans ta gueule !

Et la guerre des idéaux pourrait bientôt se transformer en succession de pouvoir. Interrogé par le magazine Kicker sur son éventuelle candidature à la présidence de la FIFA, l’ex-Bianconero a botté en touche. « Je ne sais pas ce que je ferai, a-t-il annoncé. J’y réfléchis depuis longtemps car tout le monde me pose la question. Le président Blatter a annoncé qu’il partait. Le poste sera donc libre. Pour qui ? On va voir ça. »

Jeu set et match… Cordialement, bien sûr… JL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Très "Madame Tussaud" notre ami Blatter sur cette photo.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
54 millions sur 5 ans, autrement dit 11 millions par ans, autrement dit, une paille. C'est bien une affaire personnelle.

Et réinvestir dans le développement du football, ça veut dire quoi? Plus de jets privés pour tes déplacements aux quatre coins de l'Europe? Plus de canapés, de petits fours?
Affaire personnelle ou pas, heureusement qu'il est contre. Y a qu'à voir le plateau du CFC où personne n'est jamais d'accord sur les ralentis pour comprendre que la vidéo ne sera pas la recette miracle. Idem en rugby, le nombre d'erreurs ou du moins de décisions litigieuses malgré la vidéo est tout aussi important qu'en foot. Vidéo n'est pas synonyme de vérité irréfutable, faudra encore interpréter. Y a juste sur la ligne de but que ce serait valable et utile.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Buffet, dopage et France 98
0 39