Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Platini se voit comme le « dernier scalp » de Blatter

Modififié
Michel sort du bois...

Un an qu'il n'avait plus pris la parole. Michel Platini s'explique. Celui qui avait fini par renoncer à se présenter à la présidence de la FIFA, sous la pression d'un versement suspect de 2 millions de francs suisses reçu en 2011, a livré une interview au journal Le Monde. Et il ne se prive pas pour charger l'ex-parrain du foot mondial, Sepp Blatter.

« À la fin, il défendait sa peau, tonne Platini. Blatter ne défend personne d'autre. Il ne m'a jamais défendu. C'est le plus gros égoïste que j'ai vu de ma vie. Il a toujours dit que je serais son dernier scalp. Je sais qu'il faisait une fixation sur moi, à la fin, depuis le enough is enough du 28 mai 2015. » Et de poursuivre par un tacle glissé à l'encontre de son ancien mentor : « Sans compter la jalousie qu'il a pour le footballeur que j'étais. Je l'ai vu, la dernière fois, au TAS, en août 2016. C'était comme si de rien n'était de son côté. Il faisait des blagues. »


L'année dernière, Platini lançait sous la forme d'une boutade qu'il pourrait revenir aux affaires « dans vingt ans. » Aujourd'hui, il affirme que pour lui, « ce n'est pas terminé » . Suspendu quatre ans par Tribunal arbitral du sport en mai 2016, Platini attend le verdict en appel de sa sanction. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25