1. //
  2. // Compétitions
  3. // Boycotts

Platini irrité par les boycotts

Modififié
2 11
Crise ukrainienne et ses conséquences en Crimée, désastreuses conditions de travail des ouvriers népalais au Qatar… Les raisons de se plaindre et de boycotter les prochaines Coupes du Monde en Russie et au Qatar sont claires et nettes.

Mais Michel Platini commence à s'agacer de ces trop nombreuses demandes de boycotts. Le président de l’UEFA partage sa vision des choses : « Je commence à en avoir ras le bol, les gens qui font ce genre de demandes ne s'intéressent pas au sport le reste du temps, mais dès qu'il y a une manifestation sportive, ils disent "il ne faut pas y aller". Les politiques avaient boycotté l'Ukraine pendant l'Euro-2012, au début... mais après, pendant la finale, il y avait les Premiers ministres espagnol et italien. »

Selon Michel, la meilleure manière de s’opposer à ces injustices serait d’aller sur place et de s’exprimer. « Mieux vaut être à la table des négociations que de ne pas y être. »
EH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

kim jung kill Niveau : CFA
Note : -2
lui il s'en fou tan qu'il touche son chèque a la fin
ronaldinhopasgauche Niveau : Loisir
Message posté par kim jung kill
lui il s'en fou tan qu'il touche son chèque a la fin


Il s'en fout peut être mais ça a le mérite de mettre en lumière (pour ceux qui refuse encore d'ouvrir les yeux) le côté récupérateur et opportuniste du politique au sujet du domaine sportif. Si la France gagne la Coupe du Monde au Qatar, même Marine dansera à poil devant des caméras pour faire grimper sa cote de popularité (à défaut de faire grimper autre chose...) !
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
je le trouve sévère le Michel, en France on a des ministres qui vont au bout des choses, ils ont quand même boycotté les JO d'hiver paralympiques, quel sacrifice, quel courage ! et surtout quel respect pour les athlètes engagés !

de toute façon, comment respecter un gouvernement qui laisse agir un débris comme BHL, celui qui se prend pour le ministre des affaires étrangères, de l'intérieur et de l'éducation en même temps, au gré de ses humeurs
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Quand QPR recalait Zlatan
2 11