1. // Tous championnats
  2. // FIFA
  3. // Règlement

Platini est en colère

Modififié
3 29
La propriété des joueurs par des tiers, interdite en septembre 2014 par le comité exécutif de la FIFA, mais encore largement utilisée en Espagne et au Portugal, a été violemment critiquée par le président de l'UEFA, Michel Platini.

Dans une vidéo publiée sur le site de l'UEFA, Platini n'a pas mâché ses mots à l'encontre de cette règle jugée honteuse. « Moi, j'ai fait grève en 1972 pour que le joueur soit libre, qu'il appartienne à lui-même. Et aujourd'hui, de voir des joueurs qui appartiennent, un bras à une personne, une jambe à une société de fonds basée on ne sait pas où, et le pied qui appartient à une troisième personne... Je trouve ça honteux. Je trouve qu'on est retourné à une forme d'esclavagisme des temps passés, confie-t-il. J'ai mis une grosse pression sur la FIFA pour arrêter la propriété par des tiers de joueurs. La FIFA au dernier comité exécutif a accepté d'arrêter complètement cette pratique. La FIFA, je l'ai mise devant ses responsabilités, elle a pris ses responsabilités, mais on doit aller plus loin là-dessus. »

Les coups de fouet en moins, la paye en plus. GC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

BadMotherFucker Niveau : Loisir
Pour une fois qu'il ne dit pas de conneries ...
Eh bien je trouve qu'il en dit personnellement.

Si la pratique du joueur appartenant à diverses sociétés est détestable, je fais partie de ceux qui pensent que les métaphores et comparaisons doivent tout de même être utilisées avec mesure.

Il existe d'autres champs lexicaux que celui de l'esclavage - l'esclave n'étant pas potentiellement millionaire comme Neymar ou Tevez - pour exprimer son indignation face à cette pratique.
Le terme "esclavagisme" est assez mal choisi, on est plutôt dans une dérive économique. Mais sur le fond il a raison.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 29