Planus veut du fric !

0 0
La fin de saison à Bordeaux pourrait aussi rimer avec fin de cycle. Et quand Matthieu Chalmé ou Laurent Blanc ne sont pas forcément de cet avis, Marc Planus, lui, pense y voir clair.

« Marouane Chamakh a eu tellement d'importance dans l'équipe, que son départ est une fin de cycle pour le club, a-t-il indiqué avec franchise, suite à la victoire sur Sochaux (2-0). On va voir comment le club va réagir, mais je pense qu'il va falloir injecter de l'argent, notamment dans le recrutement, pour essayer de retrouver une équipe aussi compétitive que les années précédentes. »

Ou le discours d'un type fidèle et bienveillant, qui s'inquiète pour l'avenir de son club de cœur. « Cette année, on a eu trop de blessés et on n'a pas su palier ces absences-là, à la différence de Lyon ou Marseille, qui ont des budgets plus importants et qui sont habitués à voir d'autres joueurs entrer et amener un plus, a-t-il expliqué. Je ne sais pas si Bordeaux a les moyens de retrouver le rang qui était le sien ces dernières années. (...) Des joueurs vont peut-être partir, donc on verra si le club est ambitieux et s'il a envie de réinvestir sur des joueurs du même niveau, voire certains autres encore. »

Ce qui est sûr, c'est qu'à Bordeaux, « crise » est un mot que l'on ne connait pas.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Blog : Gardiens de la paix
0 0