Planus sacrifié

Modififié
0 2
Chez les Girondins, Marc Planus est un taulier. Arrivé au club à l’âge de 9 ans, le défenseur central polyvalent – qui peut jouer axe-droit ou axe-gauche, LOL –, a indiqué son bonheur de faire partie du onze titulaire de Francis Gillot, juste avant la rencontre face au PSG.

Mais à la question de savoir comment il jugeait son début de saison, « Marco » répondait aussi avec franchise : « Moyen, moyen ! Je suis content d’être aligné, mais je suis convaincu de pouvoir apporter plus, précisait-il. L’avantage, c’est que ça faisait deux ans que je n’avais pas débuté la saison (pour cause de blessures répétitives, ndlr) et là, jouer les trois premiers matches, c’est bien. Mais j’espère monter en puissance et ne pas en rester à ce niveau-là » , expliquait-il dans la foulée.

Sauf que dimanche, au Parc des Princes (0-0), sanction immédiate : l’ancien, il n’a pas joué ! Comme quoi, l’honnêteté ne paie pas toujours, dans ce métier.

À moins que ce ne soit une tactique pour le préserver et le faire jouer, frais, jeudi face à Belgrade, en barrage retour de Ligue Europa… LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

De toute façon avec le départ de Ciani il n'y aura plus de concurrence à son poste. Il peut dormir peinard
rite maya pour conjurer la fin des temps toute proche ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ciani à la Lazio
0 2