Planus, l'avenir des Bleus

0 0
Avec Mathieu Valbuena, Marc Planus est l'une des deux surprises concoctées par Raymond Domenech.


Le Bordelais n'avait connu aucune sélection avant son entrée en jeu face à la Tunisie. Il participera bien au Mondial dans un rôle à la Gael Givet, c'est-à-dire sur le banc, en train de supporter ses coéquipiers. Mais l'essentiel est ailleurs.

Planus se place pour l'après-Domenech et selon Pierrot Labat, ancien formateur des Girondins, c'est tout mérité.

« Je suis satisfait que Marc Planus ait été sélectionné. Il y a longtemps qu'il aurait dû l'être. On s'est enfin aperçu que c'est grâce à lui que les joueurs qui évoluaient à ses côtés s'épanouissaient alors que jusque-là on faisait un raisonnement inverse, explique Labat à Sud Ouest. C'est un garçon qui apporte de la sérénité. Il compense sa lenteur par son expression technique associée à son intelligence du jeu. Il a été pendant un temps mal exploité. L'arrivée de Laurent Blanc fut pour lui très positive dans la mesure où il apprit à jouer court » .

Planus a quand même pris un vent par Jemaa pour sa première rencontre avec l'équipe de France.

RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La disgrâce de Ballack
0 0