Plaisirs coupables

Modififié
0 0
Pierre Issa, Mark Bosnich, Marco Polo. Ces noms évoqueront de doux souvenirs à certains et laisseront les autres (la majorité) indifférents. Peu importe. Voir réapparaître ces garçons, devenus de vieux monsieurs, dans le flot de l'actualité du football, fait bien plaisir.

Certains s'indulgent bien le plaisir de repasser à travers leurs vieilles photos de classe : Cécile Corbeau, le visage ingrat et les pulls tricotés main de sa mère, Vincent Bodènes, martyr enfermé dans les casiers et puis Fabien Durafour, Fabien Durafour...

Bon, Pierre Issa, après son départ de l'OM en 2001, ben le Pedro il tente sa chance à Watford puis au Liban. Sans grande réussite. Il décide alors de rejoindre la Grèce et son climat, d'abord à Ionikos puis à l'OFI Crète où il devient Joueur Star. Bon, ce week-end lui et son équipe s'en sont tout de même pris 6. Peu importe, du moment qu'il est heureux.
Palmarès : finaliste de la Coupe UEFA, Champion du Liban 2003 et Vainqueur de la coupe du Liban 2004.

L'histoire de Bosnich est plus triste, un temps gardien titulaire de Manchester, qu'il quitte d'un salut nazi adressé aux fans de Tottenham (club d'une partie de la communauté juive de Londres) Mark a vite décliné, la faute à un passage raté à Chelsea, à un mariage raté et a des problèmes récurrents de cocaine. Mark arrête de jouer puis tente de reprendre une première fois en 2004. Sans grande réussite. Et puis il y a quelques jours c'est la bonne. L'Australien joue pour QPR et n'encaisse aucun but.

Marco Polo a quant à lui découvert des trucs...

BCM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Chat vit
0 0