1. //
  2. // 16e
  3. // OM/Le Havre

Placide : « Mandanda est l’exemple à suivre »

Gardien, formé au Havre, black, agile, Johnny Placide est une sorte de double de Steve Mandanda, son modèle. Heureux de croiser l’international français dimanche au Vélodrome (20h45), le portier normand n’en oublie toutefois pas que l’exploit est réalisable.

3 0
Est-ce que jouer au Vélodrome provoque une appréhension chez toi ?

J’ai eu la chance de le découvrir quand on était en Ligue 1 lorsque j’étais la doublure de Christophe Revault (en 2008-2009, Ndlr), mais j’étais sur le banc. Il n’y a pas du tout d’appréhension. Au contraire, c’est un réel plaisir. Je bosse pour jouer dans ce genre de contexte donc j’ai hâte d’être à ce match.

La Coupe de France est-elle un réel objectif, sachant que vous êtes aussi en course pour la montée en L1 ?

On va tout jouer à fond. On sait que la Coupe de France peut nous booster par rapport au championnat. Battre une équipe comme Lorient au tour précédent (4-3) nous a apporté de la confiance pour les matchs qui ont suivi. Marseille, c’est ce qui se fait de mieux parmi l’élite donc ce sera un bon test pour nous.

Dans quels domaines penses-tu que vous pouvez gêner l’OM ?

On a des atouts nous aussi. Ça va être un match difficile mais il y aura des coups à faire offensivement. Avec Mendes, Fanchone et Rivière, pour ne pas en citer d’autres, on peut se créer des occasions. A nous de concrétiser le peu d’actions que l’on aura. En Coupe de France, tout peut se passer donc on va jouer notre carte à fond.

Rémy et Valbuena sont chauds en ce moment. Tu es prêt à arrêter leur spirale positive ?

Stopper leur spirale positive je ne sais pas, mais je vais essayer de rester très concentré et de repousser l’échéance le plus tard possible pour obtenir un résultat. Cela va être très difficile mais il y aura des possibilités. Je vais rester sur mes gardes comme à tous les matchs. Je vais me préparer comme d’habitude et essayer de faire le match qu’il faut pour essayer d’obtenir quelque chose.

Steve Mandanda est ton modèle. Cela doit-être un plaisir de le croiser dimanche ?

Oui, cela va me faire très plaisir. Je ne sais pas s’il sera titulaire, mais cela va être un réel plaisir de le croiser car cela fait longtemps que je ne l’ai pas vu, ainsi que Nicolas Dehon (l’entraîneur des gardiens de l’OM, Ndlr) qui m’a entraîné pendant pas mal de saisons.

Tu as téléphoné à Steve Mandanda pour parler de ce match ?

Non, pas du tout. Je sais qu’il a des matchs à préparer en ce moment donc j’essaye de ne pas trop l’embêter avec ça. On aura le temps de se voir avant et après le match pour discuter.

Comment t’inspires-tu de lui ?

Quand il était au Havre, je parlais beaucoup avec lui mais depuis qu’il est parti, on se donne des nouvelles par textos et on s’appelle de temps en temps. J’ai du plaisir à le regarder jouer car son style de jeu n’est pas loin du mien, donc je m’inspire de lui sur certains trucs.

Cela ne te saoule pas un peu que l’on dise que tu es le « nouveau Mandanda » ?

Non, ça ne me saoule pas mais Steve et moi sommes différents. Comme je l’ai toujours dit, ce serait un réel plaisir d’arriver au moins à son niveau et je travaille pour cela.

Quels sont tes autres modèles dans les buts ?

Je regarde surtout le championnat français donc Steve est l’exemple à suivre pour moi. Après, pour les gardiens étrangers, je pense à Casillas, à Valdés, mais je reste surtout sur les gardiens français.

Pour finir, un pronostic pour le match ?

Franchement, je n’en sais rien du tout. On n’a rien à perdre. Si Marseille gagne, ce sera logique donc à nous de faire l’exploit. J’aimerais bien qu’on gagne 1-0, pourquoi pas lors des prolongations.


Propos recueillis par Alexandre Alain
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 0