Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

PL : Que vont-ils faire de tout cet oseille ?

En Premier League, le pactole est encore tombé, et le cash s'apprête à pleuvoir. En effet, pour les trois saisons à compter de l'été 2016, les 20 clubs de l'élite vont se partager 6,9 milliards d'euros de droits TV. Mais que vont-ils bien pouvoir en faire ?

Modififié
  • Dévaliser les autres championnats


    Tout contents de pouvoir dépenser leur nouveau magot, les clubs de Premier League affolent les rubriques mercato et sortent le chéquier à tour de bras pour enflammer le marché à l'été 2016. Messi débarque ainsi à Chelsea en confiant lors de sa conférence de presse qu'il avait « toujours voulu travailler avec Mourinho » , tandis que Ronaldo et Pogba sont accueillis à Old Trafford par des bannières « Welcome Home, boys » . Après le transfert de Reus à Liverpool et celui de Lacazette à Tottenham, Iniesta crée le malaise lors de son intronisation à l'Emirates en confiant qu'il est lassé de gagner, et que ce transfert à Arsenal va lui permettre d' « enfin connaître la défaite, tout en côtoyant son idole, Abou Diaby » . Le marché se clôt après les transferts d'Icardi à Stoke City, et de Paulo Dybala à Newcastle. Privée de talents, l'Angleterre ne se qualifie pas pour le Mondial 2018, finalement remporté par la Norvège. Le lendemain de la victoire, la presse s'enflamme pour le transfert record d'Ødegaard à Manchester City, pour 127 millions d'euros et titre « The Shøw must go øn ! »

  • Racheter la Coupe du monde à la Russie


    Engluée dans une crise diplomatique sans nom, la Russie doit faire face aux menaces de boycott de son Mondial, dès l'été 2016. Qu'à cela ne tienne, Sir Dave Richards, président de la FA, dégoûté par les résultats médiocres des clubs anglais en Ligue des champions, saute sur l'occasion et propose à Poutine de racheter sa licence, pour organiser un vrai championnat du monde. En 2018, la Premier League doit donc être remplacée par deux championnats de 16 sélections nationales, dont les huit premiers de chaque poule sont qualifiés pour les huitièmes de finales, le tournoi se déroulant sur une saison entière. Une idée folle, qui séduit immédiatement l'émir Al-Thani, qui transmet à son tour, et avec succès, une offre faramineuse aux actionnaires de la Premier League pour en racheter les droits. La Coupe du monde aura bien lieu au Qatar, et plutôt deux fois qu'une.

  • Délocaliser des matchs en Meurthe-et-Moselle


    Se demandant que faire de tout son oseille, Sir Dave Richards est en voyage d'affaires en France, quand il est surpris par une chanson de Booba passant à la radio. Ne maîtrisant pas parfaitement le français, il croit comprendre que le rappeur et ses Kheys s'amusent comme des fous en Meurthe-et-Moselle, qu'il compare même à la lune. Convaincu par le succès de Mustapha Hadji à Aston Villa, Richards décroche son téléphone et convainc rapidement Jacques Rousselot de lui céder le bail de Marcel-Picot, afin d'y disputer les plus grosses affiches de Premier League. Lors du premier match disputé en Meurthe-et-Moselle, un certain Chelsea-Liverpool, José Mourinho tombe amoureux du pâté lorrain de Trieux et persuade son président de lâcher Chelsea pour faire de l'ASNL la nouvelle place forte du football européen. Galvanisée par l'arrivée de l'oligarque russe, l'ASNL remporte la Champions League en 2024, et la France s'envole à l'indice UEFA. Merci Booba.

  • Créer un pôle formation d'élite


    Agacé par les critiques sur la pauvreté de la formation anglaise, Sir Dave Richards entame une révolution. Fini les transferts exorbitants de joueurs anglais moyens, la formation reprend ses droits. Ainsi, un immense complexe accueillant les joueurs entre 5 et 17 ans est créé, et l'on met en place un système de draft, à l'américaine, pour que chaque club puisse tour à tour profiter de la nouvelle pépite du football anglais, tout en relançant le suspense chaque année. Ainsi, Diego Simeone est recruté pour assurer la formation défensive, et Marcelo Bielsa s'occupe exclusivement de former les meneurs de jeu, ailiers et attaquants, tandis que Raymond Domenech assure les cours de media training. La formule fonctionne, et au soir de la finale du Mondial 2022, Peter Davies, nouvelle sensation du foot anglais, inscrit le but vainqueur face à l'Italie, avant de demander sa compagne en mariage en direct à la télévision. Ruiné, Jorge Mendes se résout à vendre des piscines dans la région de l'Algarve, alors que la nouvelle chaîne de pizzerias de Mino Raiola, portée par le succès au Moyen-Orient de la Balotella, garantie sans porc, lui assure une retraite dorée.

  • Nationaliser à tour de bras


    L'argent sert principalement à s'acheter ce que l'on convoite. Or, pour l'Angleterre, il s'agit de joueurs de classe mondiale. Ainsi, pour remporter le Mondial 2018, la Premier League, sur ordre de la reine, doit user de ses fonds exceptionnels pour assurer le succès des Three Lions. Manny Newer est le premier à rejeter son identité et son passeport pour entrer dans les bois anglais. Rapidement suivi par Jordan Alba, David Lewis et James Silver pour composer sa défense. Tony Cruise est également contacté pour assurer la relance, tandis qu'Angel of Mary et Leo Messy assurent le show devant. Geoffrey Jourdren, qui avait pourtant proposé de se faire appeler Jeff Jordan, en exigeant de porter le numéro 23, voit lui sa demande de naturalisation refusée et menace de boycotter le Mondial sur Twitter. Sans succès.

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Qui pour remplacer Xavi ?