PL : Que vont-ils faire de tout cet oseille ?

En Premier League, le pactole est encore tombé, et le cash s'apprête à pleuvoir. En effet, pour les trois saisons à compter de l'été 2016, les 20 clubs de l'élite vont se partager 6,9 milliards d'euros de droits TV. Mais que vont-ils bien pouvoir en faire ?

Modififié
37 30
  • Dévaliser les autres championnats


    Tout contents de pouvoir dépenser leur nouveau magot, les clubs de Premier League affolent les rubriques mercato et sortent le chéquier à tour de bras pour enflammer le marché à l'été 2016. Messi débarque ainsi à Chelsea en confiant lors de sa conférence de presse qu'il avait « toujours voulu travailler avec Mourinho » , tandis que Ronaldo et Pogba sont accueillis à Old Trafford par des bannières « Welcome Home, boys » . Après le transfert de Reus à Liverpool et celui de Lacazette à Tottenham, Iniesta crée le malaise lors de son intronisation à l'Emirates en confiant qu'il est lassé de gagner, et que ce transfert à Arsenal va lui permettre d' « enfin connaître la défaite, tout en côtoyant son idole, Abou Diaby » . Le marché se clôt après les transferts d'Icardi à Stoke City, et de Paulo Dybala à Newcastle. Privée de talents, l'Angleterre ne se qualifie pas pour le Mondial 2018, finalement remporté par la Norvège. Le lendemain de la victoire, la presse s'enflamme pour le transfert record d'Ødegaard à Manchester City, pour 127 millions d'euros et titre « The Shøw must go øn ! »

  • Racheter la Coupe du monde à la Russie


    Engluée dans une crise diplomatique sans nom, la Russie doit faire face aux menaces de boycott de son Mondial, dès l'été 2016. Qu'à cela ne tienne, Sir Dave Richards, président de la FA, dégoûté par les résultats médiocres des clubs anglais en Ligue des champions, saute sur l'occasion et propose à Poutine de racheter sa licence, pour organiser un vrai championnat du monde. En 2018, la Premier League doit donc être remplacée par deux championnats de 16 sélections nationales, dont les huit premiers de chaque poule sont qualifiés pour les huitièmes de finales, le tournoi se déroulant sur une saison entière. Une idée folle, qui séduit immédiatement l'émir Al-Thani, qui transmet à son tour, et avec succès, une offre faramineuse aux actionnaires de la Premier League pour en racheter les droits. La Coupe du monde aura bien lieu au Qatar, et plutôt deux fois qu'une.

  • Délocaliser des matchs en Meurthe-et-Moselle


    Se demandant que faire de tout son oseille, Sir Dave Richards est en voyage d'affaires en France, quand il est surpris par une chanson de Booba passant à la radio. Ne maîtrisant pas parfaitement le français, il croit comprendre que le rappeur et ses Kheys s'amusent comme des fous en Meurthe-et-Moselle, qu'il compare même à la lune. Convaincu par le succès de Mustapha Hadji à Aston Villa, Richards décroche son téléphone et convainc rapidement Jacques Rousselot de lui céder le bail de Marcel-Picot, afin d'y disputer les plus grosses affiches de Premier League. Lors du premier match disputé en Meurthe-et-Moselle, un certain Chelsea-Liverpool, José Mourinho tombe amoureux du pâté lorrain de Trieux et persuade son président de lâcher Chelsea pour faire de l'ASNL la nouvelle place forte du football européen. Galvanisée par l'arrivée de l'oligarque russe, l'ASNL remporte la Champions League en 2024, et la France s'envole à l'indice UEFA. Merci Booba.

  • Créer un pôle formation d'élite


    Agacé par les critiques sur la pauvreté de la formation anglaise, Sir Dave Richards entame une révolution. Fini les transferts exorbitants de joueurs anglais moyens, la formation reprend ses droits. Ainsi, un immense complexe accueillant les joueurs entre 5 et 17 ans est créé, et l'on met en place un système de draft, à l'américaine, pour que chaque club puisse tour à tour profiter de la nouvelle pépite du football anglais, tout en relançant le suspense chaque année. Ainsi, Diego Simeone est recruté pour assurer la formation défensive, et Marcelo Bielsa s'occupe exclusivement de former les meneurs de jeu, ailiers et attaquants, tandis que Raymond Domenech assure les cours de media training. La formule fonctionne, et au soir de la finale du Mondial 2022, Peter Davies, nouvelle sensation du foot anglais, inscrit le but vainqueur face à l'Italie, avant de demander sa compagne en mariage en direct à la télévision. Ruiné, Jorge Mendes se résout à vendre des piscines dans la région de l'Algarve, alors que la nouvelle chaîne de pizzerias de Mino Raiola, portée par le succès au Moyen-Orient de la Balotella, garantie sans porc, lui assure une retraite dorée.

  • Nationaliser à tour de bras


    L'argent sert principalement à s'acheter ce que l'on convoite. Or, pour l'Angleterre, il s'agit de joueurs de classe mondiale. Ainsi, pour remporter le Mondial 2018, la Premier League, sur ordre de la reine, doit user de ses fonds exceptionnels pour assurer le succès des Three Lions. Manny Newer est le premier à rejeter son identité et son passeport pour entrer dans les bois anglais. Rapidement suivi par Jordan Alba, David Lewis et James Silver pour composer sa défense. Tony Cruise est également contacté pour assurer la relance, tandis qu'Angel of Mary et Leo Messy assurent le show devant. Geoffrey Jourdren, qui avait pourtant proposé de se faire appeler Jeff Jordan, en exigeant de porter le numéro 23, voit lui sa demande de naturalisation refusée et menace de boycotter le Mondial sur Twitter. Sans succès.

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Note : 6
    La PL rachète la L1 qui devient sa ligue mineure de développement à l'instar du format des ligues américaines.
    Here it's Cape Town Niveau : DHR
    Délocaliser des matchs en Meurthe-et-Moselle, seulement si on peut y voir des buts du turfu!
    Ah ouais, super idée de réformer la formation anglaise, 'achement novateur.

    Bon, c'est pas comme si c'était déjà en route depuis cinq ans, mais pas mal.
    cerveau-gauche Niveau : Loisir
    La réponse des rappeurs du 54 au clash de Booba sur leur beau département, AMUSE TOI BIEN EN MEURTHE ET MOSELLE, MEURTRE ET OSEILLE...

    https://www.youtube.com/watch?v=xwTg6p8N6EQ
    Près des cimes... Niveau : CFA2
    Le passage sur la Meurthe-et-Moselle... une perle!!

    Sinon j'ai trouvé ça l'autre jour : http://www.boobaboard.com/
    Pas mal, mais pas au niveau de l'intouchable MC Circulaire.

    FAIS PAS L'CAKE MEC ON A LA BRIOCHE !
     //  21:17  //  Aficionado du Togo
    Note : 12
    bon allez on ressort les classiques

    http://www.lacarteauxrappeurs.fr/
    l'ASNL enfin reconnu à sa juste valeur <3
    Fabrizio Salina Niveau : CFA2
    Message posté par Près des cimes...
    Le passage sur la Meurthe-et-Moselle... une perle!!

    Sinon j'ai trouvé ça l'autre jour : http://www.boobaboard.com/


    Un siècle de retard mais c'est toujours marrant :)
    youpileyoupin Niveau : District
    C'est ma question préférée
    Près des cimes... Niveau : CFA2
    Message posté par Fabrizio Salina


    Un siècle de retard mais c'est toujours marrant :)



    Ach so, ben au temps pour moi, je l'avais vu publié sur une page facebook, j'ai cru que les mecs avaient monté ça récemment.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Que vont ils faire de tout cette oseille? De la merde comme d'hab.
    Un peu comme Booba puisque c'est le sujet apparement.
    footchampagne Niveau : Ligue 2
    Note : 3


    Le rappeur du 63 putain* !! Hahahahaha
    Ce qu'ils vont faire de tout cette oseille ?

    - Continuer à surpayer des joueurs médiocres comme Carroll par exemple, ou alors les surpayer tout simplement comme Di Maria.

    - Continuer à vouloir faire venir des joueurs étrangers puis s'étonner de la qualité plus que merdique (euphémisme) du football anglais.

    - Continuer à se faire victimiser par les clubs de Liga, Bundesliga, voir même Ligue 1 en Coupe d'Europe.

    - Construire des équipes à coup de millions comme City et Chelsea et maintenant United, pour pouvoir proposer l'un des fond de jeu les plus horrible parmi le top 16 européens.

    - Continuer à nous faire croire que la Premier League est le meilleur championnat du monde.

    Voilà. Au final ce sera comme maintenant, mais en pire.
    j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
    Note : 5
    Ou alors scénario de fou:
    L'argent est investi dans la formation et les équipes du Royaume-uni raflent tous les trophées européens et mondiaux en espoir et en pro dans les années 2020. Plus le foot féminin.
    Une autre partie des fonds est utilisée pour compenser la baisse du prix des billets qui fait revenir un public populaire dans les stades anglais, et la PL devient le championnat avec la meilleure ambiance d'europe.
    Enfin, les fonds permettent de supprimer la League Cup, le Boxing Day et les retours de Cup. Résultat, les clubs anglais raflent également toutes les coupes d'europe.

    Mais bon, on sait très bien qu'ils vont s'en servir pour faire venir à grand frais des joueurs surcotés...
    Faudrait surtout qu'ils apprennent à jouer au football, faudrait s'inspirer du football latin pour ça, pas du football américain.
    Leicester va devenir plus attractif sur le marché des transferts que Lyon, Marseille ou Dortmund et puis voilà
    De toute façon c'est pas bien compliqué, un peu de connaissance en économie du sport vous dira tout de suite que tout le fric passera dans les mains des joueurs, et des transferts encore plus incroyables que maintenant. Au final, si tout le monde devient plus riche, personne ne l'est. Les clubs veulent pas maximiser leur profit, mais maximiser leurs chances de victoire, donc comme le marché des joueurs est ultra-compétitif, ben on aura simplement des joueurs mieux payés (et potentiellement tout de même plus de qualité en Premier League que maintenant, parce que bon comparé au Real, Barça, Bayern, c'est pas la joie).

    La solution, ça serait d'investir en formation (ce qu'ils font), en infrastructures (ce qu'ils font aussi). Au final, ça va peut être simplement vider les autres championnats de tous leurs bons joueurs, mais les clubs vont certainement pas faire de profit...

    Le vrai problème c'est le déséquilibre que ça risque de créer vis-à-vis des divisions inférieures, particulièrement pour les équipes promues en Premier League qui auront du mal à survivre, d'où le milliard prévu pour les divisions inférieures et notamment les "parachute payments".
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Qui pour remplacer Xavi ?
    37 30