1. // Euro 2012
  2. // Groupe C
  3. // Espagne/Italie (1-1)
  4. // Notes

Pirlo, le seigneur

Match de seigneurs entre les deux derniers champions du monde. Annoncée à la dérive, cette Squadra a fait honneur à son maillot, pourtant affreux. Et comme à l’habitude du côté italien, les anciens ont tenu la baraque.

Modififié
11 39
Buffon (7) : La force tranquille. Ici, le bout des doigts pour écarter une frappe d’Iniesta, là, une sortie dans le sens du jeu pour éloigner Torres, Jean-Louis a prouvé qu’à 34 ans, il reste l’un des meilleurs portiers du continent. Seul bémol, il aurait, à la mi-temps, parié 300 000 € sur une victoire espagnole. On ne gagne pas à tous les coups.

Bonucci (5,5) : Une première période au courage. Une deuxième en extrême souffrance physique. Le défenseur transalpin aura assuré l’essentiel, récoltant même un carton jaune. Au coup de sifflet de l’arbitre, Leonardo se serait précipité dans les vestiaires pour passer quelques coups de fil avant le début d’Irlande-Croatie. Bizarre.

De Rossi (6,5) : Plus belle barbe de ce début de compétition, le Romain a fait le job. Et ce, malgré un vilain plâtre à la Johnny Ecker. Première trouvaille de Cesare Prandelli, la version mascheranisée de De Rossi est une réussite.

Chiellini (6,3) : Chiffrer les 27 piges, quand on en paraît 10 de plus, est déjà un sacré exploit. Couper quasiment toutes les trajectoires de passes de Xavi en est un autre. Toujours bien placé et volontaire, Brichiel peut remercier Didier Deschamps de l’avoir repositionné défenseur central.

Maggio (3) : La banane de la soirée. En difficulté défensivement, inexistant offensivement, le joueur de Naples a passé son temps à se demander ce qu’il foutait sur la pelouse. Aurait même pu coûter les 3 points à son équipe en offrant un coup franc bien placé à la 88e. Comme tous les bons planqués, il est passé entre les gouttes. Pour le moment.

Motta (5,5) : Thiago est né au Brésil, a appris son métier en Espagne, joue comme un Allemand, mais porte le maillot de l’Italie. La mondialisation à lui tout seul. Match sérieux, participatif et dangereux en première mi-temps, à la rue en seconde, ce qui a permis à Xavi & co de reprendre la main sur le milieu de terrain. Sans conséquences. Remplacé par Nocerino (5) : Entré à une minute de la fin, le joueur du Milan AC s’est posé la même question que tout le stade : pour quoi faire ?

Pirlo (7) : Un match complet de la part du QB italien. De quoi faire admirer son jeu long, ses orientations exquises et son art de la passe décisive (pour Di Natale). S’est lui aussi un peu éteint au fil de la rencontre. Devrait néanmoins pouvoir briller davantage lors des deux prochaines rencontres.

Marchisio (6) : Une chevauchée folle, quelques crochets, avant de saboter lui-même son action. C'était à la 89e minute et Marchisio avait dans les pieds de quoi devenir le héros du soir. Finalement, cohérent avec son potentiel, plein de promesses et autant de déceptions.

Giaccherini (5,5) : Débuter son premier match en sélection à 27 ans, c’est qu’il y a eu un problème quelque part. Le faire face aux champions du monde dans le premier match du tournoi, c’est qu’il y a une vraie marque de confiance de la part du sélectionneur. On prévoyait le pire. Sûr de lui et combatif, Giaccherini vient de se gagner une place de titulaire dans le onze de Prandelli.

Cassano (4) : Antonio continue de décevoir ceux qui voient en lui un génie incompris. Quelques bons appels, une balayette sur Casillas et guère plus. Il lui reste encore au moins deux matchs pour justifier son opération cardiaque. Remplacé par Giovinco (6,6) : Du talent plein les chaussures. En deux/trois touches, l’ancien joueur de la Juventus a mis tout le monde d’accord. Piqué doit mieux comprendre pourquoi le Barça lui fait les yeux doux.

Balotelli (3,5) : 52e minute de jeu, suite à une boulette de Ramos, Mario file droit au but. Et réfléchit. En force ? Avec un dribble ? Plat du pied ? Le latéral madrilène de formation prend la décision à sa place en lui enlevant des pieds la balle du 1-0. À part ça ? Quelques fautes inutiles et cette éternelle question : que vaut vraiment Mario Balotelli ? Remplacé par Di Natale (6,5) : Avec sa tronche de peintre en bâtiment, l’attaquant de l’Udinese a expliqué à l’attaquant de City le principe du boulot qui consiste à marquer des buts. Et sur sa première action.

PS : certaines allusions, concernant Buffon et Bonucci, sont purement fictives et toute coïncidence avec des faits réels serait purement fortuite. Et un peu drôle, faut bien le reconnaître.

Par Frédéric Losada
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
Balotelli, c'est le Anelka Italien...en pire!
Abilbelnarqaw Niveau : DHR
Cassano 4 ? On a pas vu le même match avec un Cassano offensif, toujours à procurer des ouvertures pour Pirlo, bonne complicité avec Di Natale bref il a fait son job
le milieu de l'italie est quand même sacrément lent... dès qu'ils perdent le ballon et qu'il y a de l'espace c'est retour de sénateur...

motta serait meilleur dans le rôle de pirlo. Il ne peut pas cavaler comme ça 90 min. C'est pour ça que carlo le met au centre avec des cavaleurs à ses cotés ( sissoko, chantome ou matuidi )

pirlo c'est vraiment la classe, un très grand joueur... seul bémol, ce mec est quand même passé par l'inter, le milan et la juve... Traitre ou pas alors ? Parce que leonardo est considéré comme un traitre lol
Same same. Dur avec Cassano qui a distillé quand même quelques caviars et surtout a été à la réception des longues relance made in De Rossi ou Pirlo.
De plus, Cassano et Balotelli on vachement plus pressé qu'Antoine de Noël et Giovinco qui ont laissé les espagnols relancer un peu trop tranquillement (ce qui nous a pas aidé vu que les milieux étaient à genoux - peut-être aurait-il fallu rentrer Nocerino un peu plus tôt)
En tout cas, je fais toujours le même constat depuis les qualifs. On a du mal à assurer le rythme qu'impose le style Prandelli en deuxième mi-temps
J'espère qu'on arrivera quand même en quarts où après tout est possible
Mou-rinho Niveau : CFA
Les remplaçants italiens ne sont pas notés eux?
J'espère vraiment une paire Cassano/Di Natale contre la Croatie. Balotelli abuse, 22 ans qu'il a pas réfléchi et il commence à cette putain de 52ème minute! Le traître.
L'italie a été très bonne, et s'est éteinte au fil de la seconde période après le but espagnol.

Mais putain qu'il est excellent Buffon, c'est pas l'un des meilleurs gardiens, c'est LE meilleur, l'arrêt exceptionnel sur Iniesta, la sortie où il a pris la balle de Torres avec les pieds (!!!!!),
et Pirlo, super, en plus il s'est même permis quelques tacles !
Les bémols italiens sont trouvés, ils sont trois : Bonucci n'est pas un bon stoppeur, et vu la réussite De Rossi, il faut espérer au plus vite de Barzagli.
Ensuite, Maggio, qu'il est mauvais, il n'atteindra jamais un niveau international décent, je tenterais Giaccherini à droite et Balzaretti à gauche (quelle erreur d'avoir loupé De Ceglie).

Et Thiago Motta, alors oui, sa place est au centre, mais non, il peut pas jouer vu que le centre c'est pour Pirlo, Nocerino voire Montolivo doivent avoir leur chance pour prouver ce qu'ils valent,
ou alors, avec le retour de Barzagli ça devient ça :
Buffon
Barzagli-Bonucci-Chiellini
Giaccherini-De Rossi-Pirlo-Marchisio-Balzaretti
Balotelli-Cassano

en tous cas, l'Italie va faire parler d'elle, et c'est une excellente nouvelle !
Balotelli: 3,5 pour une aile de pigeon réussi ç'est cher payé... Ou alors Sofoot n'ose pas lui mettre 0 vu comment il nous le vende comme un génie...
Maggio ne mérite pas 3, Cassano ne mérite pas 4, sinon je suis assez d'accord au niveau des autres notes.
Pirlo n'était "pas assez bon pour l'Inter" (Je cite de mémoire) mais bon, c'est la moratti touch. Au Milan, Allegri a parié sur Van Bommel pour le remplacer et je l'en remercie. Est-ce que Leonardo Da Vinci a trahi les Sforza quand il a répondu à l'invitation de François 1er ?
Le commentaire sur Di Natale est juste magnifique.

Je ne comprends pas la note de De Rossi... Quant à Cassano, j'ai même oublié qu'il était sur la pelouse. Balotelli s'est tout de même procuré des occasions. Cassano a dû laisser son cœur à l'hôpital.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Transferts : Buffon a Pari ?
Javier4Zanetti Niveau : Loisir
''Avec sa troche de peintre en bâtiment'' Sacré Toto, c'est lui le vrai buteur qu'il faut a cette Squadra Azzura en l'absence de Pazzini et non pas Balotelli qui prend 3h pour mettre son cerveau en marche.
Forza_Milano Niveau : CFA2
On a vraiment pas vu le même match Fred, quand on voit que Chellini ramasse un petit 6.3, Pirlo "seulement" 7 et Cassano 4, je me demande sur quoi tu te bases pour faire la notation
Personnellement j'ai vu un Cassano intéressant dans son rôle de soutien à l'attaquant. Il fait des bons appels, presse, balance un caviar à Marchisio, se crée des occasions. Je ne comprends pas trop cette note..

@Abelferrara: Quelles occasions ? A part celle qu'il gâche en marchant comme une merde bien sur.
Maggio très en dedans mais pour son grand pont et son sombrero on lui pardonne
Je trouve également que la note de Cassano est un peu faible. En première période il a été extrêmement actif et a bien gêné la relance des espagnols et il a essayé de combiner avec Balotelli (qui a été bien nul il faut le dire).

Sinon Pirlo vraiment magnifique...
Gianni_Rivera10 Niveau : District
Je veux absolument savoir à quoi Balotelli pensait sur l'action. Ca doit être extra pour lui vu que c'était sa première fois qu'il... réfléchissait. Dommage que c'était ni le lieu ni le moment
Gianni_Rivera10 Niveau : District
et pourquoi avoir laissé filer Pirlo pour se coltiner Seedorf... De temps en temps je comprends pas Galliani
Balotelli, ce génie incompris...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La Croatie douche l'Irlande
11 39