Piquionne regrette ses propos de 2007

10 11
Mieux vaut tard que jamais.

Interrogé sur ses déclarations passées à Saint-Étienne, où il prétendait être « traité comme un esclave » en 2007, Frédéric Piquionne est revenu sur ses propos. Sur le site peuple-vert.fr, l'attaquant français a regretté ses paroles : « De nos jours, il y a des mots qu'il ne faut pas employer, et je le regrette. À l'époque, je voulais absolument partir pour Lyon, car je sentais que je pouvais franchir un palier sur le plan sportif. Donc j'ai dit quelque chose qui est complètement sorti du contexte du football. Je le regrette tellement... Mais le mal est fait et je l'assumerai à vie. J'étais jeune et je n'ai pas réfléchi aux conséquences ni aux répercussions de ce genre de mots. Donc oui, aujourd'hui, je peux le dire : le sort qui m'a été réservé et que j'ai dû affronter était tout à fait mérité ! »

L'âge de la maturité a sonné.

FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
HernánCrespo Niveau : DHR
C'est purement de l'antisémitisme.
J'ai hâte que d'autres joueurs tout aussi intéressants que Piquionne reviennent eux aussi sur leurs interviews d'il y a presque dix ans. J'attends donc de pied ferme une intervention de Faubert ou encore de Pedretti.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 11