1. //
  2. // 8es
  3. // Italie-Espagne (2-0)

Piqué : « Notre style de jeu n’est plus aussi efficace »

Modififié
0 22
Un constat d’échec.

Après l’élimination de l’Espagne contre l’Italie en huitième de finale de l’Euro 2016 ce lundi, le défenseur Gerard Piqué a semblé dubitatif sur l’avenir des Espagnols : « Il faut être réaliste, on n’a plus le niveau qu’on avait quand on a été champion d’Europe et champion du monde. Je pense que notre style de jeu n’est plus aussi efficace. Il faut l’admettre, être critique et faire en sorte d’aborder la prochaine Coupe du monde en Russie avec un niveau supérieur. »


Pour le défenseur de Barcelone, ce deuxième échec en deux ans, après la défaite en poule lors de la Coupe du monde au Brésil, devrait servir d’électrochoc pour préparer le prochain Mondial et ainsi éviter de refaire les mêmes erreurs : « Quand vous êtes éliminés en huitièmes de finale, il n’y a pas grand-chose de positif à retirer... Il y a des joueurs pour lesquels c’était le premier Euro et qui en auront tiré de l’expérience. Ça devrait les aider pour la Coupe du monde en Russie. Peut-être aussi que ça va servir à nous remettre à notre place : on n’est plus favoris pour gagner les titres. »

La fin d’une ère ? SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ManodesMontagnes Niveau : CFA2
Sinon Gerard... Vous êtes 23, dont une bonne quinzaine ayant vécu cette époque dorée de la Roja qui a l'air d'être logiquement une référence pour pas mal de gaillards...

S'en rendre compte deux ans plus tot et attraper un moustachu par les couilles pour que tout le monde sorte enfin les doigts, c'était vraiment impossible ?

Contre des Hollandais pourtant pas si imprenables, ca faisait 5-1 quand meme... Y a plus subtil, pour te faire avaler la pilule
Au dela du style de jeu, je pense que c'est avant tout les joueurs qui le pratiquent qui sont moins efficaces.

Ne pas oublier qu'à l'époque des titres ils avaient pu compter sur des mecs performants à chaque poste.

Villa et torres en 2008 c'était quand même autre chose que nolito, morata et aduriz.

En 2010, leur milieu est plus dominant que jamais et villa est encore au top à ce moment là.

Je crois tout simplement que l'âge d'or de cette génération est révolue. Rien ne dure éternellement pas même moi.
A chaque fois que Xabi Alonso quitte une équipe celle-ci n'est plus la même
JimPooley Niveau : CFA2
Ah ouais? Moi je voulais lire "Piqué : comment Pellé m'a mis trois mètres dans la vue sur une course de vingt mètres".
 //  08:56  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 1
Message posté par bestclic
Au dela du style de jeu, je pense que c'est avant tout les joueurs qui le pratiquent qui sont moins efficaces.


Moins efficace, probablement.
Mais aussi cramés moralement. Ils ont gagné 2 euros et 1 mondial en 6 ans. Je pense justement que c'est parce que l'effectif est inchangé et trop sclérosé sur RealMadrid/Barça que l'Espagne galère. Qu'ils ouvrent un peu les vannes, et fassent venir plus d'Atlético (Koke), de Séville et d'autres clubs plus huppés mais où les joueurs seront plus motivés et plus frais.
Message posté par JimPooley
Ah ouais? Moi je voulais lire "Piqué : comment Pellé m'a mis trois mètres dans la vue sur une course de vingt mètres".


Il a fait un super Euro Piqué, tu devrais quand même essayer de le regarder sans préjugé..
JimPooley Niveau : CFA2
Message posté par toof11
Moins efficace, probablement.
Mais aussi cramés moralement. Ils ont gagné 2 euros et 1 mondial en 6 ans. Je pense justement que c'est parce que l'effectif est inchangé et trop sclérosé sur RealMadrid/Barça que l'Espagne galère. Qu'ils ouvrent un peu les vannes, et fassent venir plus d'Atlético (Koke), de Séville et d'autres clubs plus huppés mais où les joueurs seront plus motivés et plus frais.


Les vrais raisons du déclin sont à mon avis plus simples que ça. On parle souvent de "génération exceptionnelle", ce qui est correct, mais il faut bien se rendre compte que ces générations sont en fait réduites à quelques joueurs qui font briller tous les autres. En EDF par exemple, on a eu le "carré magique" Platini-Giresse-Tigana-xxx (le quatrième n'avait pas beaucoup d'importance, ces trois là suffisaient) pour un Euro et une troisième place mondiale, ou l'axe Blanc-Deschamps-Zidane pour une CDM et un Euro. Quand ces noyaux se défont, l'équipe baisse immédiatement son niveau (EDF à partir de 86 ou 2002-2004, même si on a eu la chance de remettre le couvert en 2006 avec Thuram-Vieira-Zidane-Henry). C'est pareil ici. L'Espagne 2008-2012 c'était Xavi-Iniesta plus huit autres, peu importait lesquels (ils arrivaient même à faire briller un Torrès ou un Fabregas). Xavi parti, la Roja est sur une jambe et Iniesta ne peut pas tout faire. Du coup les autres redeviennent ce qu'ils sont en réalité, c'est à dire de bons ou très bons joueurs, sans plus. Le temps a fait son œuvre, comme avec toutes les grandes équipes de l'histoire.
JimPooley Niveau : CFA2
Message posté par hmiller
Il a fait un super Euro Piqué, tu devrais quand même essayer de le regarder sans préjugé..


Des préjugés sur Piqué moi? Sans doute. Mais Eder (et pas Pellé, désolé) ne l'a pas laissé sur place, comme Robben en son temps? Si un DC sans ballon n'arrive pas à courir aussi vite qu'un attaquant avec, il n'y a que deux solutions : on le laisse, et on prend un but, ou on en cherche un autre qui court plus vite. En fait Piqué (comme deux ou trois autres internationaux, je pourrais citer Busquets) reste titulaire uniquement sur son palmarès. On a connu la même en EDF avec Leboeuf...
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Ce n'est pas le style, le problème mon petit Gerard, mais vos joueurs qui ne sont plus au dessus du lot comme ils pouvaient l’être entre 2008 et 2012.

Voici l'illustration du défaut des théoriciens esthètes du jeu: leur grand ego leur trompe et le pousse à croire qu'ils ont trouvé via leur style, la perfection du football.

Or tous les styles ont vocation à être parfaits s'ils sont bien exécutés par les joueurs. L'exécution du style fait plus la différence que le style en lui-même donc le niveau des joueurs ainsi que celui de leur prestation au jour J sont prévalents.
didier gomis Niveau : CFA
Laurent Blanc est devenu has-been avec sa "philisophie de jeu".
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 22