1. //
  2. //
  3. // Real Sociedad-Barcelone

Piqué, le dernier des Culés

Détesté par le peuple merengue, adulé par le Barcelonismo, Gerard Piqué ne laisse personne indifférent. Tant mieux, car le Catalan concentre ce qu’il y a de meilleur dans la rivalité du Clásico et, plus généralement, dans un football aseptisé. Déclaration d’amour partiale.

2k 21
Les maillots blaugrana rejoignent au plus vite leur vestiaire qu’un seul d’entre eux reste sur la pelouse. Il navigue, de Merengue en Merengue, pour les féliciter. Il n’oublie personne, de ses amigos Pepe et Sergio Ramos, à son ancien coéquipier Cristiano Ronaldo. Le Clásico perdu reste bien dans sa tête, et même au travers de sa gorge, mais lui préfère se la jouer distingué. Une attitude apprécié par tous, les membres du Real Madrid en tête, et qui se poursuit dans les coursives du Camp Nou. Car après une douche prise à la va-vite, le revoilà devant un parterre de journalistes dans les starting-blocks pour lui tirer les vers du nez. « Le Real Madrid a mérité sa victoire, ils ont bien mieux joué que nous » , plaide-t-il devant une forêt de micros. Avant de repartir chez lui, pour mieux revenir dans la salle de presse du Camp Nou dès l’ouverture de la semaine, conférence pré-quart de finale de Ligue des champions oblige. En soi, personne ne parle plus que lui au FC Barcelone. Ni mieux. Car des vestiaires aux offices blaugrana, Gerard Piqué est sans doute le dernier Culé de verdad de l’organigramme du Mes que.

Amour, paix et rivalité


Par vrai Culé - en VF -, entendons par là qu’il reste le seul Blaugrana à s’exprimer sans langue de bois. Là où le politiquement correct se taille la part du lion, Gerard Piqué se présente comme un homme libre à la langue bien pendue. Un trait de caractère qu’il évoquait le mois dernier dans le magazine Papel : « Je suis très impulsif. Je me considère comme quelqu’un qui tente de rompre tout ce qui est établi. Il semblerait que nous devrions tous nous comporter de la manière que décide la société et que nous ne pouvons pas en sortir. Mais moi, parfois, j’aime franchir cette ligne. » Justement, ce qui au premier abord ressemble fortement à un bol d’air frais au beau milieu des discours pré-construits se retrouve un poids au pays de la polemica. L’Espagne, friande de ces controverses, se gargarise ainsi des esclandres de son central catalan. Chacune de ses prises de parole reçoivent en réponse un torrent de remarques, plus proches de la psychologie de comptoir que de thèses sociologiques. Pour sûr, ses rififis du dotcom sur les malheurs merengues passent mal dans les rédactions de Madrid la Castillane.


« Dans ce pays, ce qui vend c’est de dire "J’espère que tout va bien se passer pour le Real." De la paix et de l’amour dans le meilleur des mondes ? Mais il me manque du contenu, il me manque du piment. C’est une fausse bonté qui ne veut rien dire. Je ne vais pas dire "Allez le Real !" J’aime ressentir de la passion pour une équipe et, comme il existe une rivalité avec une autre, j’espère que rien ne va bien se passer pour elle. » Ce succinct résumé de la rivalité du Clásico par Gerard Piqué peut s’étendre à tout bon supporter blaugrana, et inversement, à tout aficionado madridista qui se respecte. Sans insulte ni grossièreté, ses saillies prêtent à la rigolade. Et ne reçoivent en retour que des insultes, ou des sifflets lorsqu’il enfile la liquette de la Roja. Là où certains y analysent une rébellion quant à ses opinions politiques, lui préfère y desceller des relents de rivalité entre Barça et Madrid. Un avis qui est loin d’être partagé par l’opinion publique. Ainsi, de nombreux talk-shows et éditoriaux de bas étage demandent sa non-convocation avec une sélection qu’il ne mériterait pas. Pour sûr, ses quelque 75 capes ne reflètent pas le moins du monde son attachement à la Roja

Communiqué vs langue bien pendue


Plus encore que les attaques que Gerard Piqué reçoit, c’est bien le manque de répondant de la nébuleuse blaugrana qui étonne. Alors qu’une certaine presse se veut trop occupée à mesurer si elle a la plus grande face à sa consœur de Madrid, la direction blaugrana se morfond dans un silence de plomb. Jamais Bartomeu et ses sbires ne sont venus à la rescousse de leur meilleur étendard. Qu’importe, puisque Gerard Piqué est également son propre avocat. Plus enquiquinant encore, cette direction azulgrana ne communique presque jamais. Que ce soit pour défendre ses protégés ou commémorer le décès de sa majesté Cruyff, elle ne jure que par le biais de communiqués lancinants. Un anachronisme qui contraste par rapport au rapport qu’entretient Piqué avec le peuple du Mes, que ce soit à travers l’utilisation de Twitter ou de Périscope. Ces nouveaux instruments, il en maîtrise les us et coutumes à la perfection grâce à son intelligence et son bagou. Une grande gueule qu’il ouvre à bon escient, en atteste l’hommage qu’il rend à Cruyff suite au Clásico : « Quand Cruyff est arrivé, battre le Real était notre grande fierté. Aujourd’hui, les rôles ont changé. Voilà son héritage. » Une punchline deux en un pour un Piqué définitivement au-dessus de la mêlée.

Par Robin Delorme

Dans cet article

Shakiro c est ce salarie que tu ne peux pas vire et que te fait chier a garder du coup tu l approche petit a petit du placard
Note : 3
Pique c'est ce joueur de haut niveau avec un cerveau, qui s'amuse à troller l'équipe adverse. C'est sûr que ça perturbe les supporters bas du front.
Message posté par hmiller
Pique c'est ce joueur de haut niveau avec un cerveau, qui s'amuse à troller l'équipe adverse. C'est sûr que ça perturbe les supporters bas du front.


Exactement. Mais ce sont pas ces mêmes supporters qui idolâtrent les footeux qui "disent ce qu'ils pensent" dans les journaux mais qui au gala du Ballon d'Or se contredisent sans arrêt ? (suivez mon regard)
Pour une fois qu'on a un footballeur intelligent qui a un ligne de conduite et qu'il l'a suit on va pas se plaindre. Après c'est normal de le maudire quand on est madrilène, mais au moins on peut pas reprocher la véracité des propos qu'il tient en général et dans cet article.
Du foot à la papa en somme. On apprécie ou pas son humour mais je ne vois pas le mal.
Super article ! J'adore ces joueurs qui sortent du cadre et du politiquement correct, ça manque tellement dans le foot aujourd'hui !
Bitedamarage Niveau : CFA
Note : 1
Ya pas de mal, c'est juste beauf, le contraire de la classe et du fair-play. Ya des types comme Puyol, Iniesta ou Raul qui n'ont jamais eu besoin de remuer la merde pour exister, puis ya les Piqué et Oleguer. Moi j'aime pas ces comportements en sport, mais chacun son truc, c'est comme le trash-talk dans les sports de combat, on aime ou on aime pas mais ça ne laisse pas indifférent.
Piqué n'est pas sifflé pour ses propos anti-merengues (sauf au Bernabeu, évidemment) mais pour ses propos séparatistes.

Il finit par incarner le catalan dans ce qu'il peut avoir d'odieux pour le reste du pays. Un frimeur hautain, arriviste et qui se distingue par son manque de solidarité (nationale).
FootEtranger Niveau : District
Le niveau des commentaires sur Facebook c'est à pleurer : "une arnaque", "pas un grand défenseur"...Mais comment on peut dire ça ? Le mec est peut-être le défenseur en activité le plus titré (et pas en cirant le banc hin, titulaire indiscutable à chaque titre) avec ses 3 LDC, championnat d'Europe et CDM. Quand il est à 100%, jamais je l'échangerait contre quelqu'un d'autre, en tout cas pour le jeu du Barca. Quand j'entends sur l'equipe 21 que Ramos-Pepe c'est dix fois plus fort que Piqué-Mascherano...D'ailleurs, si je prends les strictes qualités de défenseur, j'ai jamais compris pourquoi Ramos est tellement plus considéré que son compatriote.
wallotexas Niveau : CFA
Un grand Monsieur du soccer. Merci pour cet article.
Message posté par FootEtranger
Le niveau des commentaires sur Facebook c'est à pleurer : "une arnaque", "pas un grand défenseur"...Mais comment on peut dire ça ? Le mec est peut-être le défenseur en activité le plus titré (et pas en cirant le banc hin, titulaire indiscutable à chaque titre) avec ses 3 LDC, championnat d'Europe et CDM. Quand il est à 100%, jamais je l'échangerait contre quelqu'un d'autre, en tout cas pour le jeu du Barca. Quand j'entends sur l'equipe 21 que Ramos-Pepe c'est dix fois plus fort que Piqué-Mascherano...D'ailleurs, si je prends les strictes qualités de défenseur, j'ai jamais compris pourquoi Ramos est tellement plus considéré que son compatriote.


C'est parce qu'il a un totem d'immunité, du coup il peut faire 3-4 grosses fautes pour arrêter son adversaire avant de prendre un avertissement. Ca aide à arrêter les adversaires, et a fortiori, à paraître meilleur.
Bitedamarage Niveau : CFA
Message posté par RamCruz
Super article ! J'adore ces joueurs qui sortent du cadre et du politiquement correct, ça manque tellement dans le foot aujourd'hui !


Je jamais capté ce qu'il y a de subversif ou politiquement incorrect à être provocateur et irrespectueux envers les rivaux. Un type qui s'engage pour moi c'est un Lucarelli par exemple, mais je vois pas en quoi un mec à 100% dans le moule, dans le show bizz et le système, de sa coiffure, son style, à sa femme, serait un rebel sous prétexte qu'il aime troller. Kéké oui, politiquement incorrect pas pour moi, il est même assez caricatural.
Naturezza Niveau : DHR
Message posté par FootEtranger
Le niveau des commentaires sur Facebook c'est à pleurer : "une arnaque", "pas un grand défenseur"...Mais comment on peut dire ça ? Le mec est peut-être le défenseur en activité le plus titré (et pas en cirant le banc hin, titulaire indiscutable à chaque titre) avec ses 3 LDC, championnat d'Europe et CDM. Quand il est à 100%, jamais je l'échangerait contre quelqu'un d'autre, en tout cas pour le jeu du Barca. Quand j'entends sur l'equipe 21 que Ramos-Pepe c'est dix fois plus fort que Piqué-Mascherano...D'ailleurs, si je prends les strictes qualités de défenseur, j'ai jamais compris pourquoi Ramos est tellement plus considéré que son compatriote.


En même temps vu le nombre de personne qui crachent sur Ronaldo comme si marquer 40 buts par saison était à la portée du premier venu, faut pas s'attendre à grand chose avec certains.
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
La comparaison avec Piqué est juste car ils sont tous les deux du même moule, sur le terrain (durs sur l'homme, un peu foufou, gros joueurs de tête...) et dans le comportement (représentent leurs clubs et leurs valeurs, provocateurs) mais ces profils si proches font qu'ils manquent de compatibilité avec la Roja.
Paradigm Shift Niveau : CFA2
Message posté par Bitedamarage
Ya pas de mal, c'est juste beauf, le contraire de la classe et du fair-play. Ya des types comme Puyol, Iniesta ou Raul qui n'ont jamais eu besoin de remuer la merde pour exister, puis ya les Piqué et Oleguer. Moi j'aime pas ces comportements en sport, mais chacun son truc, c'est comme le trash-talk dans les sports de combat, on aime ou on aime pas mais ça ne laisse pas indifférent.


Faut savoir que la famille de Piqué sont de fidèles socios du Barca depuis 3-4 générations et lui même l'est depuis sa naissance, ses enfants avec Shakira aussi. Piqué a toujours été un supporter dans l'âme, supporter avant d'être joueur dans le pré et dernier porte-étendard des valeurs du Barcelonismo nées de la période de la guerre civile où les victoires contre le rival madrilène était considérées contre un acte de résistance à part entière contre un pouvoir central à Madrid, hostile aux revendications catalanes et supporter déclaré de la maison blanche.
Quand on sait cela, on comprend mieux les sorties médiatiques de Piqué, qui sont faites plus dans un esprit taquin et de rivalité saine qu'autre chose.
Bien que supporter du Barça, des fois j'aimerais qu'il fasse preuve un peu plus de retenu, histoire d'éviter les retours de bâton ^^

M'enfin, ça reste "gentil", juste du bon chambrage (parfois très fin, précis et chirurgicale) sans verser dans l'insulte et la grossièreté.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 21