1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Barcelone/ManCity

Piqué au vif

En perte de vitesse depuis deux saisons, complètement à la rue au début de la présente, Gerard Piqué a su inverser la tendance, sur et en dehors des terrains. Aujourd'hui, avec son poids de forme, il est redevenu indéboulonnable au Barça et l'un des tout meilleurs centraux d'Europe. Enfin.

Modififié
0 30
Maillot de la Senyera en évidence, Milan Piqué devient le temps d'une journée le roi des réseaux sociaux espagnols. À l'occasion de la Diada – fête nationale de la Catalogne –, son paternel le promène dans les rues de Barcelone, jersey du Barça à l'effigie du drapeau catalan sur le dos, et s'associe à la volonté d'une partie de ses concitoyens régionaux : voter lors d'un référendum d'autodétermination. S'ensuit alors une crise politico-sportive dont l'Espagne est reine. Non convoqué par Vicente del Bosque en octobre, il doit faire face aux questions épicées des journalistes en conférence de presse. Agacé autant qu'irrité, il est obligé de se justifier : « Cela n'a rien à voir d'être en faveur de la consultation, que les gens puissent s'exprimer, une chose démocratique, et de venir en sélection, qui est toujours une expérience dont je profite énormément et où je me sens hyper engagé » . Cet épisode automnal illustre les maux que va connaître Gerard Piqué jusqu'à la fin d'année. Éclipsé par ses actualités extra-sportives, contrarié par un niveau médiocre, le Catalan a fait le dos rond. Bien lui en a pris puisqu'aujourd'hui, il est redevenu celui qu'il était : l'un des meilleurs centraux au monde.

Police, téléphone et régime


Le 19 mai 2014, Josep Bartomeu officialise l'arrivée de Luis Enrique. Un mois et demi plus tard, lorsque l'entraîneur asturien prend en main son groupe au lendemain du Mondial, il récupère un Gerard Piqué lessivé. « Je ne crois pas qu'actuellement, je sois l'un des meilleurs défenseurs du monde. Mais je l'ai été, et je dois de nouveau l'être » , reconnaît-il lors de sa première conférence de presse de la saison. Peu en verve lors de ces deux derniers exercices, le central catalan brille hors des terrains. Après sa polémique de la Diada, il enchaîne une brouille avec la police de Barcelone et truste les couvertures de magazines people avec sa dulcinée colombienne. « Les joueurs ont une image qui colle avec ce qu'ils offrent sur le terrain. En temps normal, on ne sait pas ce qu'ils font dans leur vie privée. Sauf au Barça, et Piqué en a fait les frais, car son image sur le terrain allait dans le même sens que son image en dehors » , avance Miguel Ángel Nadal, ancien défenseur de la dream team de Cruijff. De la sphère sportive à sa vie privée, Piqué ne fait qu'un et abreuve ses nombreux détracteurs.

Un point de non-retour est alors atteint début novembre. À l'occasion de la réception du Celta Vigo, il n'est même pas convoqué par Luis Enrique. Pourtant apte, il paie les frais de son début de saison calamiteux durant lequel il n'est titulaire qu'un match sur deux. Et sur le banc de touche, il ne trouve rien de mieux que de zieuter sur son portable, rester dans la poche de son survêtement – cf. Supercoupe de Catalogne. « À son âge, on ne doit pas manquer de motivation, on doit être très exigeant avec soi-même » , raconte le tonton de Rafael Nadal. Jamais lâché par Lucho, soutenu par Del Bosque, « il a peu à peu retrouvé cette motivation et de l'humilité » analyse Nadal. Il s'attelle tout d'abord à retrouver son poids de forme, lui qui est devenu lourdaud et incapable d'accélérer. À l'hiver, enfin, il retrouve ses 83 kilos de sa première saison sous l'ère Guardiola. Et ça se voit. Sur le pré, il semble moins à la rue physiquement et est bien moins dépassé par les événements. Mais pour l'ancien central barcelonais des nineties, c'est avant tout « parce qu'il a retrouvé l'envie et l'enthousiasme de jouer au football » .

Meilleure défense du Royaume


Des circonstances atténuantes de ce long passage à vide existent. « Le Barça a connu une période difficile lors de ces dernières années. L'exigence que demandait son jeu était très élevée. La mort de Tito, le départ de Tata Martino après seulement un an... Tout cela a joué énormément sur le groupe, poursuit Miguel Ángel Nadal. Mais aujourd'hui, si le Barça revient sur le devant de la scène, c'est en grande partie grâce à Messi. » Et à une défense imperméable. Meilleure forteresse du Royaume avec 16 buts encaissés, le Barça gagne en garantie avec une charnière de nouveau inamovible. Depuis janvier, Piqué n'a raté que quatre matchs d'une importance relative sur 18 (pour deux buts et trois cartons). Avec Mascherano, Piqué forme « une paire de centraux très complémentaires » , dixit son prédécesseur : « Depuis la retraite de Puyol, ils sont indéboulonnables et aujourd'hui à un très haut niveau, le niveau international. Le caractère de Mascherano, sa personnalité conviennent bien à Piqué, qui peut paraître moins concentré que son coéquipier argentin » . Busquets sur le flan, c'est avec Jérémy Mathieu ou Marc Bartra que Gerard Piqué formera l'axe blaugrana face à Manchester City, puis au Real Madrid. Et le drapeau catalan dans un coin de la tête.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"...L'un des meilleurs centraux du monde" vraiment??? Juste avec cette phrase j'ai pas pu continuer la lecture!
gaiusbaltar Niveau : DHR
Piqué revient à un bon niveau depuis le début de l'année mais est ce qu'il va pas replonger aussi sec ? niveau régularité ce n'est plus ce que c'était du tout. La il enchaine 3 mois, c'est à saluer mais c'est vraiment un minimum syndical pour un cadre comme lui.

Mais il a tout mon respect. Parce que Shakira.(champion du monde c'est bien mais avoir Shakira c'est mieux).
L'accroche de l'article, me fait me demander si on regarde le même joueur franchement.. Il est loin d'être aussi dégueu que ses 3 dernières saisons, mais il pue pas la sérénité et il est encore loin d'être à nouveau "piquenbauer". Surnom qui déjà à l'époque sonnait déjà comme une insulte pour l'allemand tant il était au dessus alors que piqué était très bon.. La malédiction sofoot va frapper, CSC de piqué ce soir ...
Note : 26
Le mec a 25 ans il a gagné tout ce qu'il est possible de gagner comme footballeur et il a Shakira dans son lit. Où trouver la motivation ? Logique de se laisser aller un moment. Mais en effet il revient bien, et quel joueur quand il est à fond.
tshaolinsoul Niveau : District
On a vu des gros matches à l'extérieur sur ces 8èmes. Espérons que Piqué ait un boulot de malade et que City sorte un énorme match que l'on ait le frisson ce soir ! Ensuite que l'un ou l'autre se qualifie pourvu qu'il y ait bagarre.
Orso94210 Niveau : CFA
Message posté par El_blanco
"...L'un des meilleurs centraux du monde" vraiment??? Juste avec cette phrase j'ai pas pu continuer la lecture!


En relance, il est sans égal à mon sens. Technique irréprochable, bon jeu aérien. On le sent plus mobile depuis deux ans. Non, il n'y a pas photo, il fait de nouveau partie du top 10 mondial, easy.

Après, le fait qu'il ait joué dans des formations (en club ou sélection) avec des blocs-équipe très haut sur le terrain ne joue pas en sa faveur. Avec 30-40 mètres dans son dos, et un Barca au pressing émoussé ces dernières années, il a pu souffrir par moment.

Quand tu joues haut, et que le milieu et les attaquants ne font pas le taf, tu peux mettre une défense Beckenbaeur-Maldini-Baresi, tu vas souffrir.
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Message posté par El_blanco
"...L'un des meilleurs centraux du monde" vraiment??? Juste avec cette phrase j'ai pas pu continuer la lecture!


Oui, mais là où il est moins fort que Ramos par exemple c'est le mental! Sinon c'est un mec trooop doué!! Et il a besoin qu'on lui mette un Ramos, un Puyol ou Masche pour qu'il puisse s'épanouir!
Le mec a quand même tout gagné à un âge indécent, on peut lui pardonner 2 années "sans", surtout que le Barça aussi n'était pas "foufou" (enfin c'est relatif)...
Par contre ce soir pas de Busquets, ça me fait peur!!!! est-ce que City va faire une Arsenal? Almost?
Piqué a connu un gros passage à vide, mais a pas mal été un bouc émissaire aussi, au barça la défense a son importance mais elle est liée à la stabilité du dispositif et de la sérénité du milieu, quand Busquets ou Xavi toussaient et perdaient en fluidité , ça donnait des contres où la défense était exposée, sans oublier les pertes de balles et mauvais replis d'Alves et parfois Alba la saison dernière.
Le déclin défensif du barça sous Tito et Tata était autant liée à l'instabilité résultant de ces changements que par exemple le départ de Puyol et aussi Abidal qui était excellent dans le repli, comblait les espaces derrière.
Piqué a été (avec Alves un peu aussi) un bouc émissaire dans ce contexte, oui son niveau avait baissé mais il n'a jamais été le pire.
Dernier point, il a connu des blessures à des moments importants, il a par exemple raté toute la fin de saison dernière (out dès les quarts à l'aller contre Atletico en CL), il avait du sortir en demi finale de CL en 2012 contre Chelsea. Les blessures n'ont pas aidé, il est revenu juste pour le mondial, où il a été à côté mais tout autant que les Xavi, Ramos, Alonso, etc.
Piqué est de retour en forme, rien ne sert de le nier. Par contre, à voir s'il sera aussi dans cette ligne droite qui s'annonce hard ...
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 2
Putain Sofoot vous avez déconné. Le pere Piqué est chaud depuis le début d'la saison et a cause de votre article ce soit il va se trouer. La malédiction sofoot
Ces deux dernières années, il a aussi souffert de l'absence d'un Puyol à son meilleur niveau. Sur et en-dehors du terrain, Puyol était la référence, il le recadrait, le replaçait s'il le fallait, poussait des gueulantes sur tout le monde, remotivait les troupes. Il est revenu à un excellent niveau, c'est clair, mais comme dit plus haut, à confirmer dans les matchs-couperet de mars-avril.
Et le fait qu'il ne fasse pas partie des quatre capitaines (Xavi, Iniesta, Messi, Busquets) montre qu'il lui faut franchir encore un cap, même si je pense qu'il en fera partie quand Xavi ne sera plus là.
Message posté par Paic
Le mec a 25 ans il a gagné tout ce qu'il est possible de gagner comme footballeur et il a Shakira dans son lit. Où trouver la motivation ? Logique de se laisser aller un moment. Mais en effet il revient bien, et quel joueur quand il est à fond.


Piqué a 28 ans.
Message posté par GTL


Piqué a 28 ans.


toi relire phrase, puis comprendre contexte de la phrase avant de faire passer les autres pour des c...
Message posté par adjovi-boco


toi relire phrase, puis comprendre contexte de la phrase avant de faire passer les autres pour des c...


Toi pas comprendre second degré.
Gerardment vu un joueur comme ça.
Voilà voilà!
Trilaterale Niveau : Loisir
Message posté par InspectorNorse


Oui, mais là où il est moins fort que Ramos par exemple c'est le mental! Sinon c'est un mec trooop doué!! Et il a besoin qu'on lui mette un Ramos, un Puyol ou Masche pour qu'il puisse s'épanouir!
Le mec a quand même tout gagné à un âge indécent, on peut lui pardonner 2 années "sans", surtout que le Barça aussi n'était pas "foufou" (enfin c'est relatif)...
Par contre ce soir pas de Busquets, ça me fait peur!!!! est-ce que City va faire une Arsenal? Almost?


Busquets? Bien content qu'il soit sur le banc, Mascherano en milieu def, c'est un délice. Pas de soucis à ce niveau là.
si j'etais Luis henrique je mettrais Pique dans les tribunes ce soir sinon c'est penalty et rouge pour lui
Apres avoir parler de Piqué, soit il va faire un grand match, soit il concède un penalty+carton rouge!!!
C'est juste que l'équipe entière a enfin retrouvé un vrai équilibre, avec un vrai milieu et un secteur offensif qui fait le travail défensif nécessaire. Plus facile pour nos défenseurs qui sont moins en difficulté.
"L'un des meilleurs centraux du monde"... HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 30