1. //
  2. // Finale
  3. // Manchester/Barcelone

Pinto, les promesses de l'ombre

Dans l'effectif catalan aucune tête ne dépasse sauf celle de Pinto. Grande gueule, truqueur, directeur de label. La mascotte barcelonaise se révèle habile de ses dix doigts. Portrait d'un numéro 2 qui taille patron.

Modififié
0 24
« Mon corps ne sera pas là mais mon âme restera avec mes coéquipiers. Elle les encouragera pour amener le trophée » . La grande carcasse de Pinto s'installera en tribune à Wembley ce samedi. Oublié sa place sur le banc, sa bonne humeur dans les vestiaires, les bourrades dans les couloirs. Pinto manquera. La faute à une gifle assénée à Arbeloa en demi-finale face au Real Madrid, un bordel monstre à la sortie de la pelouse et une embrouille avec le délégué madrilène Chendo. Wolfgang Stark n'a eu d'autre choix que de donner un carton rouge au remplaçant Pinto. L'UEFA alourdira l'addition de trois matchs. Soit un total de cinq matchs de suspension en une saison de Ligue des champions. Un ratio exceptionnel pour un numéro 2. Il faut dire que lors du match de poule face à Copenhague, Pinto avait avorté une offensive en imitant le sifflet de l'arbitre. L'attaquant Cesar Santin, se croyant hors-jeu, avait stoppé sa course qui le menait au but. «  Je siffle toujours pour communiquer avec mes défenseurs mais d'une forme licite » , filouta-t-il en conférence de presse.


« Il est ici pour jouer et pas seulement pour s'entraîner »

Jose Manuel Pinto Colorado ne fait pas ses 35 ans. C'est un andalou qui, dès le plus jeune âge, apprend à vivre dans l'ombre du numéro 1. Il débute au Betis Seville où il reçoit les précieux conseils de son modèle d'enfance José Ramón Esnaola. Incapable de faire son trou, il taille la zone au Celta Vigo en 98. Il passera plusieurs saisons à se tirer la bourre avec Dutruel et Cavallero. A force d'abnégation, il obtient le statut de titulaire. Et cela valait le coup puisqu'en 2006 il arrache le trophée Zamora, récompensant le meilleur gardien de Liga. Il devient capitaine mais ne peut empêcher la relégation en 2007. Malgré tout, il reste en Galice si bien que les lecteurs du Faro de Vigo le considèrent comme l'âme du Celta.


Il doit son arrivée au Barça à l'indépendantisme de la province. Remplaçant de Valdes, Albert Jorquera se fusille les ligaments avec la sélection catalane au cours d'un match amical. Les recruteurs blaugranas cochent le nom de Pinto. Prêté contre une bouchée de pain, le portier est une valeur refuge dont le niveau reconnu de tous végète alors en Segunda. « Il est ici pour jouer, pas seulement pour s'entraîner. Je suis content de sa signature parce que c'est un portier avec de l'expérience qui peut être important dans le vestiaire » , prophétise Rijkaard. Parti à la vitesse d'un coup d'un soir, Pinto se fend d'une lettre à l'attention des supporters galiciens : « Je serai éternellement reconnaissant de l'accueil que j'ai reçu » , s'excuse-t-il. Si sportivement il apparaît comme une anomalie, Pinto se fait rapidement une place au sein du vestiaire. Surnommé Tao Pai Pai en raison d'une ressemblance avec le personnage de Dragon Ball, son charisme et sa bonne humeur achèvent de convaincre. Au point de devenir rapidement un cadre et de voir son contrat renouvelé jusqu'en 2012 alors que la pige devait durer à la base six mois. Au surplus, Pinto s'accommode bien du rôle de suppléant. L'habitude, diront les mauvaises langues. Mieux, il n'est pas du genre à vouloir ferrailler à l'entraînement et tailler des croupières à Valdes : « Je vis au jour le jour. Faire des plans sur la comète, c'est gaspiller le présent » , philosophe-t-il.


« Dans le foot comme dans la vie, il faut avoir du vice et de la malice »

Pinto respecte Valdes – « j'apprends beaucoup à ses côtés » - mais il lui arrive d'espérer secrètement un improbable revirement de situation à la faveur de l'expérience : « Je suis venu ici pour travailler chaque jour et saisir ma chance. J'étais dans la même situation au Celta. Au final j'ai fini capitaine et j'ai gagné le trophée Zamora » . Surtout, le portier andalou est le garant de la bonne ambiance dans l'équipe. Il y évolue à son aise, moins joueur que GO Club Med'. Guardiola, de quatre ans son aîné, ne peut l'ignorer. C'est pourquoi il décide de lui confier les buts en Coupe du Roi : «  Cela me donne l'opportunité d'aider mes coéquipiers sur le terrain, alors que jusqu'à présent je le faisais surtout aux entraînements et en dehors du terrain » . Bien lui en a pris puisque Pinto est l'un des grands artisans du succès en 2009 qui augure le sextuplé. Davantage que la finale, son fait de gloire reste la demi face à Majorque. Il détourne un pénalty fruit d'un monstrueux coup de bluff. Avant la course d'élan, il enfume le tireur en lui annonçant le côté où il va se déployer. Puis il respecte l'indication donnée et parade : « Des trucs comme ça, tu ne l'apprends pas au centre de formation mais dans la rue. Dans le foot comme dans la vie, il faut avoir du vice et de la malice » , lâche-t-il.





Pinto soigne sa street credibility. Fringues digne d'un gangsta bientôt incarcéré à Chino, tresses en lieu et place du catogan et surtout le label Wahin Makinaciones pour lequel il compose et produit des disques de hip hop. Il ira jusqu'à bosser des sons à New York aux côtés de Tony Dawsey. D'ailleurs, il profite de la médiatisation de ses coéquipiers pour faire tourner la boutique. Ainsi, il invite Dani Alves et Messi à venir guincher à l'anniversaire du label tandis que le lien d'un clip posté sur les Twitter de Puyol et Iniesta lui assure un trafic inespéré. Au Camp Nou, Pinto se mue en DJ faisant de la chanson Nuestra BSO – de Delahoja feat Soprano (oui, oui, le Marseillais) - la chanson porte-bonheur de l'équipe. C'est triste à dire mais dans le vestiaire barcelonais on écoute Soprano. Une preuve supplémentaire que Pinto en est bien le taulier.

Adrien Ares

Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Juste un pauvre type, pas bon, n'ayant jamais réussi à s'imposer...Tous les gardiens espagnols sont meilleurs que lui.
c'est l'ingé son de Mark the U qui a fait les bruitages sonores sur la vidéo?
One Night Stand, non seulement t'es un sale fils de P U T E mais en plus tu es un ignare qui ne sait même pas que Pinto a déjà remporté le trophée Zamora, en 2006 avec le Celta Vigo, empêchant Valdés de remporter ce qui cette année aurait fait son 5ème trophée...
Sale Bâtard !
Un dégénéré juste bon a aller chercher au fond des filets le missile que Ronaldo lui assene en finale de la Coupe à Jean-Charles. Grand moment de bonheur pour tous les anti-FC UEFA. Et depuis que Mourinho est seul maitre a bord, beaucoup d'autres vont suivre...
@Hristo de puta: T'as l'air stréssé mec, détends toi c'est que du football. Enlève le truc que t'as dans le cu.l tu verras ca ira un peu mieux ;)

Sinon Pinto est un gardien moyen avec une mentalité de mer.de mais il a un palmarès meilleur que la plupart des gardiens d'Europe. C'est triste a dire mais il a préféré se faire un beau petit palmarès en ne jouant quasiment jamais plutot que de jouer souvent dans un petit club de bas de tableau sans rien gagner.
@xeneize94 :c'est le karembeu espagnol,il a presque tout gagné mais comme remplaçant...
@ Xeineze94

Cela doit être le fameux "esprit sofoot" ;-)
Xeneize et ronaldo, je vous dévisse la tête et vous C H I E dans le cou. Et je revisse vos têtes de con sur vos corps inversés.
Étonnant, non ?
Le traductor, tu l'encules ronaldo ou c'est lui. Et les poils, ça ripe pas trop ?
Nan mais sérieusement t'es une blague a toi tout seul mec. Jsais même pas pourquoi je te réponds bref. Merci Sofoot de nous laisser des phénomènes comme ca ...
Pas "de nous laisser", il manque "à nouveau"!
Ouai c'est vrai qu'ils ont viré Cabron14 mais on en récupère d'autre du même acabit.
Y un moment il faut savoir s'arrêter là. Entre Ronaldo et Hristo, les commentaires de SoFoot sont entrain de tombés dans les abîmes de foot mercato. C'est juste insupportable, y a des modérateurs sur le site pour les bannirs ou au moins les censurés. Parce que les insultes pleuvent, que les commentaires n'ont rien de constructifs. J'en peux plus de la rivalité de merde entre le Real et le Barça ! C'est comme deux gamins qui se battent pour savoir qui a la plus grosse. L'objectivité est un terme qu'ils n'ont jamais entendu, par contre les insultes et les réparties graveleuses ça ils savent le faire. Sans déconner les mecs, vous êtes entrain de niquer les commentaires de Sofoot, si vous voulez vous mettre sur la gueule, comme des gros gamins, faites le mais arrêtez de spammer ici. Les quatres clasicos moisis vous ont pas suffit? Les matchs étaient d'une pauvreté, honnêtement cela aurait pu être un grand moment de football, au final on a accouché du même genre de matchs que celui que vous nous livrez dans les commentaires. Et les torts sont partagés parce que des relous y en a dans les deux équipes.

Sinon pour parler de l'article, pour moi Pinto est à l'image de sa coupe de cheveux : Naze! Si Valdès se blesse, le barça sera vraiment dans la merde. Il était peut être bon en 2006, mais depuis deux ans que je le vois jouer, il a jamais fait un véritable arrêt.

Ps : envoyez les insultes, de toutes façons je ne vous répondrais pas, ça ne sert à rien tellement vous êtes bornés l'un comme l'autre...
En attendant ce type serait largement titulaire dans un club comme Arsenal, peut être même capitaine et leader d'un groupe de bambins vierges de tout trophée...
@ Xeneize94, c'est Cabron 14 tout craché dans le texte, jusqu'à ce qu'on me prouve le contraire.

Spike Spiegel : +1, en arrondissant les angles.
Hem69 : tu veux dire que "Hristo de puta" et "cabron14" sont les mêmes ? Ca ne m'etonnerai même pas ...
Très bon gardien, avec un état d'esprit de vainqueur irréprochable. Un bonhomme quoi.
Et en plus il joue dans la meilleur équipe de tous le temps, il a tout compris.
Pinto est peut-être insupportable, mais au moins il ne donne pas de coups de genoux dans la tête des joueurs adverses comme le fait Valdès.
"Il" vous E M M E R D E !
Je suis envoyé par Feu Hans Joan Gamper pour rétablir l'ordre sur ce site puisque arsenic l'enculé en est incapable. Vous aurez remarqué que ronaldo ne moufte plus avec moi quand même.
Le Barça les mecs, c'est nous et nous sommes le Barça. Ce soir le Barça vous la met pour la 4ème fois. Et vous penserez à moi. De toute façon même en cas de défaite vous penserez à moi, vengeance.
Je suis dans votre esprit, je suis dans votre cœur, bientôt vous serez Soci et tout comme n'aurez plus aucun souci.
Zobi.

Tot el camp
és un clam
som la gent blaugrana
Tant se val d'on venim
si del sud o del nord
ara estem d'acord, ara estem d'acord,
una bandera ens agermana.

Blaugrana al vent
un crit valent
tenim un nom el sap tothom:
Barça, Barça, BAAAARÇA!!!!!
@hristo de ----:

navré d'avoir à te l'apprendre mais, t'es dans la tête de personne, ne reste, qu'a remplir la tienne mais évident puisque pour cela il faut aussi y mettre un peu du sien... peut-être ne te trouves pas dans ta propre tête?

essais de mater un bon petit star wars tout remplis de lasers partout partout et qui sait? tu pourrais prendre du plaisir, on en trouve en légo...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 24