Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Pinto da Costa dévoile les secrets de Porto sur les transferts

Modififié
Pinto da Costa, le roi du mercato.

C'est par ce surnom qu'ESPN a appelé Pinto da Costa, président du FC Porto depuis 1982. Falcao, Hulk, James Rodríguez, Jackson Martínez, Lisandro López ou encore Lucho González, c'est lui. Autant de joueurs achetés une misère et revendus une fortune. Interrogé par ESPN, Pinto da Costa a balancé son secret : « D'abord, il faut que l'on approuve le caractère du joueur, car sinon, même s'il est talentueux, il ne nous intéresse pas. Ensuite, il faut que le joueur soit dans nos moyens. Si le Real Madrid, Chelsea ou le Bayern sont dans la course, on ne peut pas rivaliser. Nous devons repérer les talents avant eux. »


Et donc, Pinto da Costa n'hésite pas à envoyer des recruteurs un peu partout dans le monde, comme au Japon où ils ont déniché Hulk. Une fois le talent signé, il faut déjà penser à la revente, et la plus-value qui va avec : « Une fois l'achat effectué, il faut savoir vendre le joueur au moment venu. Et trouver un prix qui nous convient, nous, mais aussi l'acheteur qui pourrait lui aussi le vendre plus cher derrière. »

Ou alors le rendre à Porto contre un million d'euros, comme pour l'OM avec Lucho. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17