En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 31 Résultats Classements Options
  1. // Barrage aller Euro 2016
  2. // Bosnie/Irlande

Pintes, sueurs et valeurs : bienvenue chez le club irlandais du 9-3

Créé en 1987 autour d'un noyau de barmen expatriés à Paris, le club amateur Paris Gaels continue à promouvoir un certain esprit irlandais. Les légendes de beuveries de mi-temps y ont traversé les années, mais le club doit aujourd'hui se confronter à l'érosion de la communauté irlandaise dans la capitale. Et avec le risque d'une crise d'identité.

Modififié
Il y a des moments où le traditionnel football du dimanche ne tombe pas forcément le bon jour de la semaine. En effet, jouer le lendemain du samedi soir n'est pas toujours chose aisée. Surtout quand c'est un samedi 17 mars, jour de la St Patrick, et qu'on est barman irlandais. Et pourtant, ce dimanche 18 mars 1990, Enda veut quand même défendre les couleurs de son club, Paris Gaels. « J'ai fini le boulot à 6h, puis je suis resté pour un after avant d'aller manger un bout et de partir direct au stade, sans passer par la maison » , se rappelle-t-il avec le sourire. « J'étais toujours pas mal bourré au début du match, mais ça allait mieux en seconde mi-temps, et il en fallait bien plus pour que je ne joue pas pour mon équipe. De toute façon, j'étais loin d'être le seul à ne pas arriver sobre ! » Ce genre d'anecdotes houblonnées fait partie de l'héritage avec lequel le Paris Gaels actuel doit composer, comme nous le confirme Raphaël, au club depuis six ans : « Par-ci par-là, on rencontre des "anciens" qui adorent raconter ce type d'histoires. Ça fait partie de la légende du club, ces gars qui venaient au match avec le strict nécessaire dans le sac : des crampons et une bouteille. Aujourd'hui, c'est quand même moins à l'arrache. »

« En Irlande, le foot et la bière font partie de la vie »


À sa création en 1987, une bonne part de l'équipe de Paris Gaels, le club irlandais d’Île-de-France, travaille comme Enda dans les pubs parisiens. Pubs dont le nombre s'accroît avec l'arrivée d'Irlandais à Paris fuyant la crise des années 80 faite de chômage, de pouvoir clérical, d'explosion de l'héroïne à Dublin et d'explosions tout court dans le Nord. Enda et John, l'un des fondateurs de Paris Gaels, partagent ainsi une même anomalie, celui d'avoir vu la totalité de leurs frères et sœurs émigrer passé l'adolescence. Et on parle là de familles de sept et huit enfants. Ce dernier, également barman à l'époque, se souvient d'une communauté à Paris très dynamique, centrée autour des concerts et autres activités culturelles de l'Association irlandaise, des pubs et de parties de football (gaélique et soccer) au bois de Boulogne ou aux Tuileries. De celles-ci germe l'idée d'un club à l'identité irlandaise, qui trouvera refuge à La Courneuve en Seine-St-Denis. Nommé Paris Gaels (et non pas Celtic, par exemple, pour ne pas diviser les deux Irlande), il est perçu à l'origine comme une fondation supplémentaire à la solidarité entre expatriés, irlandais, mais aussi britanniques, avec ainsi une 3e mi-temps obligatoire. « On était des gens qui avaient dû quitter leur pays, souvent en recherche de jobs et de logement, avec une barrière de langue » raconte John. « Paris Gaels était un moyen pour nous de s'établir des contacts utiles, en plus de se reconstruire une vie normale. Et en Irlande, le foot et la bière font partie de la vie normale. » Profitant de l'enthousiasme des qualifications successives de l'Éire à l'Euro 88 et au Mondial 90, Paris Gaels enregistre la venue de nombre de « Celtes » , mais aussi d'autres étrangers et Français. Le petit club associatif peut alors se consolider définitivement dans le championnat du 93 et dévaliser deux fois par semaine le petit café à côté du Parc des Sports de la Courneuve. « On était leurs meilleurs clients, et de loin, assure Enda, sans une once d'hésitation. Généralement, les fûts de bière étaient vides après notre passage. »

25 ans plus tard, Dan y a trouvé les mêmes vertus solidaires. Originaire de Belfast, il est muté à Paris. C'est - bien sûr - dans un pub qu'il tombe sur une affiche du club, en recherche de nouveaux talents. Il rejoint l'équipe dans la foulée et affirme : « Paris Gaels a été génial pour moi, en tant qu'expatrié, pour se faire des amis et apprendre mieux le français, parce que celui d'entreprise n'est pas du tout le même que sur le terrain. Ça a beaucoup facilité mon intégration. » Devenu aujourd'hui le président du club, il tente de perpétuer tant bien que mal son âme irlandaise dans un tout autre contexte que celui des années 90 : de la vingtaine de joueurs celtiques et anglais des débuts, le club n'en compte plus que trois ou quatre. Car, à l'image d'Enda et John, beaucoup d'Irlandais sont rentrés au pays après son redressement économique. Quant aux pubs parisiens, beaucoup ont été rachetés par des Français ou des grands groupes de bars comme « The Frog » , lieux à vocation davantage commerciale où la communauté irlandaise se retrouve moins. Les entraînements, eux, où se côtoient aujourd'hui joueurs allant de l'Argentine au Cameroun, du Burundi à la Suède, ne sont plus en langue anglaise, multiculturalisme oblige. Une notion déjà connue du Paris Gaels, jamais communautariste, mais désormais promue en tant que principale fierté du club. « C'est sa meilleure facette aujourd'hui, confirme Raphaël, toutes ces cultures différentes qui partagent le foot et qui après, grâce au social imposé par le club, deviennent amies. C'est vraiment multiculturel. On va dire que par rapport aux équipes surtout black-beur du 93, nous, on est les vrais black-blanc-beur ! » Dans ce grand bordel de nationalités demeure un capitaine irlandais, Shane, dont les discours de motivation en langue anglaise ne sont pas compris de tous. Peu importe, car le symbole des racines de Paris Gaels y est plus important que les consignes tactiques, surtout quand on sait que la survie du club n'a, à un moment donné, tenu qu'à un fil.

« L'esprit irlandais, c'est se battre contre les plus gros, sans rien lâcher »


À Aubervilliers, où Paris Gaels est désormais installé, ils sont plus d'une vingtaine de gars à s'entraîner depuis le début de la saison, un chiffre qui fait le bonheur de Dan. Car à son arrivée, le club n'était pas loin de l'extinction, faute d'effectif. Tous les « historiques » partis, il fallait chercher des nouveaux joueurs autre part. Pas facile quand, sportivement, c'est la misère. Avec l'un des plus petits budgets de sa division et son idéal d'ouverture à tous, Paris Gaels n'a jamais vraiment été synonyme de victoire. John se rappelle ainsi de son premier match en championnat de Seine-Saint-Denis, face au vainqueur en titre : Paris Gaels mène 1-0 au bout de cinq minutes. Au coup de sifflet final, c'est une défaite 1 but à... 9. « Ce premier but montre bien qu'on avait de vrais bons joueurs de foot. Mais après, ils étaient déjà cuits, physiquement on était loin d'être au point. » Enda rajoute : « Même si nos tacles et notre engagement étaient craints de tous, on perdait assez régulièrement. Sauf qu'après le match, on allait quand même chambrer les adversaires en disant que cette défaite, c'était seulement parce qu'on avait bu la veille. C'était notre petite excuse. » Une excuse qui fait marrer l'équipe de barmen, mais moins leur succession, à l'image de Raphaël qui confie qu'à un moment, « il y en avait marre des roustes » . Pour attirer de nouveaux joueurs et éviter la mort de Paris Gaels, il fallait donc gagner. Et pour gagner, être plus sérieux, sans perdre de son essentielle bonhomie. Une transition pas si compliquée selon Dan : « Au lieu de boire à la mi-temps, on boit après le match. Ce n'est pas un si gros effort ! »

Outre la boisson, c'est surtout une autre philosophie qu'a dû suivre Paris Gaels, et avec un déplacement de son « identité irlandaise » . Finie la social team, celle ouverte à tous, même au pire des bras cassés souhaitant courir avec un maillot vert et prendre un verre viril après. La compétitivité est désormais de mise, ce qui s'inscrit également dans le sang vert du club, toujours selon l'actuel président : « Pour moi, l'esprit irlandais, c'est avant tout se battre contre les plus gros, c'est le fighting spirit comme on dit. De se dire que même avec peu de moyens financiers et matériels, on ne va jamais rien lâcher et essayer à fond de faire tomber les adversaires. Pour respecter ça, il faut avoir de l'ambition sportive. » Pari réussi : Paris Gaels, depuis septembre, produit plus de jeu et enchaîne les bons résultats en championnat.

Team building à l'Est


S'il y a un autre endroit où l'équipe produit du jeu, c'est aussi lors d'un rituel printanier : un voyage de foot et de fête à l'étranger, en grande majorité vers l'Est de l'Europe, là où « la vie n'est pas chère et les filles sont jolies » selon Raphaël. Moscou, Zagreb, Cracovie et même Vilnius ont été visitées, endroits où la bande ne passe jamais inaperçue selon Dan : « Les blacks du club préfèrent aller vers l'est parce qu'ils "serrent", ils sont des stars là-bas. À Porto, où les joueurs sont allés une année, c'était plus difficile par exemple. » Outre choper, l'équipe joue aussi contre des équipes locales, mais cette fois-ci avec l'attitude du Paris Gaels des origines, celui qui mêlait sans complexe football, boisson, fête et social. L'héritage de la création de Paris Gaels est donc bien loin d'être enterré, malgré les quelques remous vécus entre-temps par le club. Il s'est juste adapté. La harpe demeure toujours fièrement sur le blason de Paris Gaels, et la connexion irlandaise dans son ADN. La preuve : en 2017, à l'occasion des trente ans du club, Dan confie qu'il est prévu d'effectuer le voyage annuel de l'équipe dans l'île émeraude. Avant d'ajouter, malin, en regardant les joueurs s'entraîner sur le terrain nocturne d'en face, « pour leur faire plaisir, sûrement en Irlande de l'Est » .

Par Kerill McCloskey
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad
Hier à 09:14 Le tacle ridicule de Bonucci 48 Hier à 08:54 Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 23 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37
mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 31 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 24 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 64 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9
À lire ensuite
Looking for Eric