1. //
  2. //
  3. // Retraite de David Beckham

Pied droit, coup de roi de David !

Quentin Tarantino est un foot-fetishist, soit un fétichiste des pieds (féminins, bien sûr). La footosphère planétaire, elle, voue un culte admiratif au pied droit de David Beckham. Depuis ce soir, ce pied légendaire ne servira plus au beau David qu’à monter dans sa Bentley…

Modififié
136 52
Right footed d’anthologie

Quand il avait signé au PSG le 31 janvier, le débat avait fait rage : à quoi il va servir à 37 ans ? Presque 38, même, le 2 mai ! Vieux, lent, pas dribbleur, plus trop récupérateur. Il a pas joué depuis six mois… Mais y’a sa patte droite. Et là, le débat s’équilibre : sur une mi-temps, sur un quart d’heure, Beckman peut te faire : un centre au poil, dans le jeu ou sur coups de pieds arrêtés (corners, coups francs indirects), une bonne transversale en avant-dernière passe dèce, une ouverture en profondeur, ou même planter lui-même dans tous ces cas de figure (péno, coup franc, tir de loin, etc.) Le 24 février, il entre en L1 pour son premier match en compétition officielle. Il remplace Pastore (76ème) et gratifie le Parc de deux ou trois longs ballons très potables. Frissons… Surtout, David est à l'origine du deuxième but parisien en lançant Ménez qui centre pour Zlatan : 2-0, plié ! Le Beck a réussi son examen de passage : c’est bien le David Beckham « vu à la télé » qu’on nous avait vendu cet hiver. C’est bien le même pied droit qui nous fait fantasmer depuis plus de 15 ans…

Il y avait eu d’abord ce lob de malade contre Wimbledon, en août 96. MU mène 2-0 et Beckham, 21 ans, remarque que le gardien adverse Neill Sullivan est loin de sa cage : il frappe du milieu de terrain en lobant le keeper : goal ! Et c’est parti pour la légende : il est carrément sélectionné en équipe nationale A dans la foulée. II y aura ensuite ses deux corners contre le Bayern qui amènent les deux buts vainqueurs dans cette finale au finish de dingues de ligue des Champions 1999 au Nou Camp (2-1). En octobre 2001, il y aura le p… de coup franc égalisateur contre la Grèce (2-2) à la dernière minute en éliminatoires qui envoie directement l’Angleterre au Mondial 2002 : 25 mètres, plein axe, pied ouvert, geste ample, équilibre des bras parfait, frappe puissante mais liftée juste ce qu’il faut. Sous la barre, presque en lucarne. Le gardien n’a pas bronché. Buteur et capitaine à Old Trafford… Au Mondial 2002, contre l’Argentine, Becky venge l’Angleterre et se venge de 1998 sur un péno plus bazooké que brossé en finesse (1-0). Avril 2003, un des sommets éternels de la C1 : match retour à Manchester contre Real en quarts, 1-3 à l’aller. MU est éliminé mais après un match d’anthologie, 4-3 avec un doublé de David, dont un coup franc qui tue Casillas… Il y aura le centre d’école sur la tête de Terry contre les Blues (1-0, puis 1-2 final), et le but sur coup franc vicelard contre le Paraguay au Mondial 2006 (1-0), un corner direct en MLS et des free kicks en pagaille avec le LA Galaxy (2007-2012), plus encore quelques régalades avec le Milan AC… Voilà. On ne va pas tous les citer, les high lights du Bonhomme. Ceci dit, Becky a pas mal foiré aussi, notamment à cet Euro 2004 : il rate un péno contre les Bleus et manque son tir au but contre le Portugal !

Bend it like Beckham !

La renommée internationale de la fameuse patte droite de Beckham a fait beaucoup pour sa légende. Trop, au point d’avoir pas mal éclipsé son vrai talent de milieu techniquement fort et tactiquement intelligent ? Sans doute… D’ailleurs, à tous ceux qui objecteront que Beckham ne savait pas dribbler, ses partisans répondront avec justesse qu’il n’avait pas besoin : avec ses centres à l’arrêt, pas besoin de déborder ! Il n’était pas rapide ? Mais c’est lui qui donnait de la vitesse au jeu ! Capable de jouer à une touche, à l’aveugle, de l’exter, du coup de pied : tout s’accélérait avec lui… Les puristes insisteront sur l’aspect primordial de la frappe de David : son extraordinaire souplesse de la cheville. Avant l’impact sec sur le cuir, une extraordinaire ouverture de pied qui met en branle sa mécanique anatomique de la cheville aux épaules, en passant par le genou ouvert aussi et un bassin hyper bien gainé. Le reste est un fouetté enrobé en forme de caresse mais puissamment propulsé : quand elle était cadrée, la frappe figeait souvent le gardien, impuissant à réagir. Dans ces cas-là, la dernière alliée du keeper, c’était la barre transversale. Et elle en a souvent sauvé, de ces portiers médusés ! Ce soir, les feuilles mortes se ramassent à la pelle… Ce sont tous ces buts et tous ces ballons offerts en passes ou centres qui en ont fait le meilleur centreur de sa génération qui a dépassé le cadre du football pour carrément entrer dans la culture populaire anglaise.

En foot, d’abord, on inscrit Beckham dans la lignée d’un autre grand tireur de coups francs d’Old Trafford du MU seventies (1975-75), l’ailier gauche Gordon Hill et son lift légendaire. Au cinéma, bien sûr, avec le film très marrant, Joue-la comme Beckham ( « Bend it like Beckham, 2002). Une belle métaphore socioculturelle : Jess, petite Indo-pakistanaise, veut échapper aux pesanteurs puritaines de son milieu en jouant au foot. Un coup franc « à la Beckham » lui fait passer le mur des traditions formé par ses tantes et grands-mères trop prudes ! Autre film fendard, une comédie romantique Love actually (2003). A un moment, le marrant Hugh Grant qui joue le Premier Ministre anglais balance que « le pied droit de David Beckham est comme l'une des grandeurs de l'Angleterre. » Il ajoute rapidement après, « la jambe gauche de Beckham, il faudra y penser » . Au fait… Comment s’appelait le bouquin autobiographique du Spice Man, sorti en 2003 ? Both feet on the ground, vu que le gars avait bien les deux pieds sur terre. Si, si : les deux pieds ! Parce que même sa patte gauche a eu son heure de gloire. David Spice aurait aussi marqué quelques très rares buts du gauche… Qui se souvient de la formidable campagne des tabloïds anglais (qui l’avaient assassiné après son rouge contre l’Argentine en 98) exhortant le peuple britannique à prier pour que le pied gauche de Beckham soit guéri pour le Mondial 2002 ? Un vilain tacle de l’Argentin Dusher en C1 contre La Corogne, en avril, juste deux petits mois avant la Coupe du monde, avait plongé tout un pays dans les affres de la convalescence. Toute une nation devenue intarissable sur le « second os du métatarse » . Rooney aura droit à la même campagne de foot-kiss pour son pied blessé avant le Mondial 2006 : « embrassez ce pied ! » à la Une des tabloïds pour accélérer la guérison de Wayne…

Beckham vs Wilkinson

David a bossé ses frappes comme un malade depuis l’adolescence. Un compliment de Sir Alex est resté connu : « David s’est entraîné avec rigueur et discipline pour atteindre une justesse très efficace que d’autres joueurs délaissent avec dédain » . Au Cliff, l’ancien centre d’entrainement d’avant Carrington, le formateur des jeunes de MU, Eric Harrison, a passé des heures à bosser et à observer le môme Beckham de 15 ans qui travaillait ses coups francs. C’est l’équilibre des bras sur l’exercice, apanage des grands, qui fascinait Harrison : « David travaillait inlassablement ses coups francs sur son temps libre. Il restait souvent après l’entrainement pour ça… J’avais l’habitude de lui conseiller souvent de prendre une course d’élan un peu plus longue. Mais ça le gênait de faire ainsi. Autant dire la vérité : il savait comment frapper les coups francs bien mieux que moi. » Comme Bergkamp, Beckham a constamment répété ses exercices de frappes et de passes jusqu’à la fin de sa carrière. En 2007, au Real où les choses commençaient à se gâter pour lui, il maintenait ses entraînements particuliers avec le ballon (frappes arrêtées), sidérant les observateurs et ses partenaires par son extrême professionnalisme. C’est aussi pour cette cette qualité exemplaire que Ancelotti voulait que David vienne au PSG, histoire d’édifier la jeunesse.

Alors ? Beckham super héros populaire en Angleterre. Presque… En fait, deux pieds légendaires anglais se sont affrontés ces dix-quinze derrières années en Albion : la patte droite de David Beckham et la patte gauche de Jonny Wilkinson ! Pas de pot pour David : c’est Wilko qui a remporté le duel. La botte magique de Jonny a fait triompher le XV de la Rose à la Coupe du monde 2003. Les feuilles mortes de Becky n’auront pas apporté de titre majeur aux Three Lions… Ironie du sort : c’est un drop goal du pied droit qui a donné la victoire en finale contre l’Australie (20-17 a.p) ! Un clin d’œil au droitier David ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ruud journée Niveau : District
Le pied droit de Beckham
Le pied gauche de Roberto Carlos
La roulette de Zizou
La flip flap de Ronaldo
Les dents de Ronaldinho..
Putain* d'époque !
Max_Payne Niveau : CFA2
Je voyais de moins en moins ta prose, Mister Colonel, et c'était bien dommage!
Là en un mois tu nous as pondu de superbes articles!
Ibrahimosmic Niveau : DHR
Avec tout le respect que j'ai pour beckham,le meilleur sa reste juninho !
Madridchestercity Niveau : Loisir
C'est vrai qu'avec tous les gars que le premier comm' a cité et d'autres encore, on a l'impression que les derniers "vrai" footbaleur étaient ceux qui été au top à la fin des années 90 jusqu'au milieu des années 2000.

On pourra faire le paralélle avec l’avènement du "foot business" tel qu'il est aujourd'hui. Et pourtant je n'ai rien contre ce "foot business" tel qu'il est aujourd'hui, il n'y a qu'à regarder mon pseudo pour s'en convaincre.
Mouais.

Je m'attendais à mieux pour un joueur de sa trempe. On parle quand même du meilleur frappeur de coup-franc de tous les temps. Me dites pas Juninho les gars, on n'est pas dans la même sphère.

Beckham m'a clairement appris à tirer au but ou à centrer. Ah, cette rotation du bras gauche en 360°, c'est une marque déposée.

Sinon Lamps marque contre les Bleus. Pas Terry.
beckham me fera toujours pensé a Pâris le prince troyen qui a vaincue achille , beau gosse comme becks il était pas très puissant ni valeureux pour la guerre mais était un putain d'archer ce qui fit sa légende,un peu comme le pied droit de l'anglais ...
Je me suis inscrit juste pour féliciter l'auteur de l'article, très agréable à lire!
Message posté par Ibrahimosmic
Avec tout le respect que j'ai pour beckham,le meilleur sa reste juninho !


Juninho n'a pas été un meilleur joueur de foot que Beckham, c'est une aberration de dire ça. Même si tu parles seulement de tirer les cous francs, je suis pas sûr d'être d'accord, vu que Beckham a distribué des passes décisives de malade, des transversales, des centres et des coups francs de fou pendant toute sa carrière au plus haut niveau (CL, Coupe du Monde, Euro, championnat d'Angleterre, etc.), Juninho n'a pas évolué dans ces sphères, ou alors quand il l'a fait, moins longtemps et de manière moins régulière. Et puis David Beckham, c'est un exemple de professionnalisme hors du terrain mais aussi dedans, il courait partout, tout le temps, repli défensif etc, en tout cas tant qu'il en avait les jambes. Juninho beaucoup (beaucoup!) moins. Bref, Juninho meilleur que Beckham, c'est n'importe quoi à mon avis.
Ibrahimosmic Niveau : DHR
@ badaboum
je parle uniquement dans le domaine du coup-franc,so foot titre "pied droit coup de roi de david" je fais donc un commentaire pour donner mon avis,je pense que juninho étais le meilleur dans ce domaine,tu en connais beaucoup de joueur capable de la mettre à 40m,20m,35m, en force,en finesse,avec un petit rebond,avec effet,bref...
Beckham était meilleur que juninho SAUF (selon moi) dans les CF.
Difficile de faire plus pur comme frappe ! Quoique dans un style différent les roquettes de Ronaldo soient pas mal aussi ! Juninho c'est la classe aussi !
Message posté par elborracho
Mouais.

Je m'attendais à mieux pour un joueur de sa trempe. On parle quand même du meilleur frappeur de coup-franc de tous les temps. Me dites pas Juninho les gars, on n'est pas dans la même sphère.


J'adore Beckham, mais je pense que Platini était au moins aussi fort que lui dans cet exercice.
Cette "chorégraphie" lors de chaque coup francs, ce bras gauche qui monte vers le ciel, ce pied droit qui se tord, cette frappe fouettée... On a pas fait mieux depuis non?

Parce que bon, les coups francs frappés cou du pied avec les ballons flottants qui zigzag, c'est moche! Voila!
casablanca Niveau : CFA2
Message posté par Ruud journée
Le pied droit de Beckham
Le pied gauche de Roberto Carlos
La roulette de Zizou
La flip flap de Ronaldo
Les dents de Ronaldinho..
Putain* d'époque !


FLIP-FLAP DANS TES DENTS TROU DU CUL!
casablanca Niveau : CFA2
Message posté par Ibrahimosmic
@ badaboum
je parle uniquement dans le domaine du coup-franc,so foot titre "pied droit coup de roi de david" je fais donc un commentaire pour donner mon avis,je pense que juninho étais le meilleur dans ce domaine,tu en connais beaucoup de joueur capable de la mettre à 40m,20m,35m, en force,en finesse,avec un petit rebond,avec effet,bref...
Beckham était meilleur que juninho SAUF (selon moi) dans les CF.


Je ne sais pas qui était le meilleur pour tirer les coups-francs mais toi t'es pas le meilleur pour fermer ta gueule. Mais je reste le meilleur pour baiser ta mère. Et sans capote!
Note : 5
Message posté par badaboum


Juninho n'a pas été un meilleur joueur de foot que Beckham, c'est une aberration de dire ça. Même si tu parles seulement de tirer les cous francs, je suis pas sûr d'être d'accord, vu que Beckham a distribué des passes décisives de malade, des transversales, des centres et des coups francs de fou pendant toute sa carrière au plus haut niveau (CL, Coupe du Monde, Euro, championnat d'Angleterre, etc.), Juninho n'a pas évolué dans ces sphères, ou alors quand il l'a fait, moins longtemps et de manière moins régulière. Et puis David Beckham, c'est un exemple de professionnalisme hors du terrain mais aussi dedans, il courait partout, tout le temps, repli défensif etc, en tout cas tant qu'il en avait les jambes. Juninho beaucoup (beaucoup!) moins. Bref, Juninho meilleur que Beckham, c'est n'importe quoi à mon avis.


Mec mais t'habites sur quelle planéte ?????
Tu dois avoir manqué les grandes années lyonnaises et les campagnes européennes avec notamment les matchs contre le Bayern et le Real et meme le Barca... Juninho est juste un monstre inegalable sur coup francs, directs et indirects.
Dire que Juninho n'a pas évolué dans les mêmes spheres c'est n'importe quoi. En équipe nationale il y était, et en jouant à Lyon, pas à Manchester ni au Real. Puis la concurrence au Brésil était bien plus relevé qu'en Angleterre, c'est tout.
Si Lyon a été aussi compétitif en Europe c'est en grande partie grâce à lui. Faut pas dire des trucs comme ca mec, Juninho est un trés grand !!!
Ibrahimosmic Niveau : DHR
@casablanca
Tu m'avais l'air d'etre sympatique avec tes posts toi, dommage...
Insulter des gens derrière un clavier,ta rien d'autre à faire ?
Qui plus est vu ton pseudo tu est certainement musulman ? je vous pensé plus respectueux.
Message posté par Ibrahimosmic
@casablanca
Tu m'avais l'air d'etre sympatique avec tes posts toi, dommage...
Insulter des gens derrière un clavier,ta rien d'autre à faire ?
Qui plus est vu ton pseudo tu est certainement musulman ? je vous pensé plus respectueux.


"Qui plus est vu ton pseudo tu est certainement musulman ? je vous pensé plus respectueux."

Le mec qui t'a insulté est certe un con, mais tu prouve que t'en n'ai un aussi avec ce genre de phrase, pov' tache. Et pour le +1 t'emballe pas, c'est moi qui est ripé en voulant te répondre
Ibrahimosmic Niveau : DHR
@Tafisco
je me suis mal exprimé,je voulais dire par la "t'es sensé etre plus respectueux"
ps:je suis moi meme musulman.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
ton post est limite raciste
pourquoi faire une generalité sur les musulmans
et les juifs ils sont drôles?
c'est juste un troll, t'occupe pas de savoir qui est derrière le clavier. c'est peut etre meme un bot en fait!
il vient de dire qu'il était musulman abruti t'emballe pas
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
136 52