Photo : Les larmes de Delio

0 0
Delio Rossi est un grand sensible. A chaque finale, ses larmes.



Il y a deux ans, Delio avait pleuré de joie lorsqu'il avait remporté la Coupe d'Italie sur le banc de la Lazio. Deux années plus tard, même stade, même coach, mais d'autres larmes. Des larmes de déception d'un exploit seulement caressé.



Pendant que les joueurs de l'Inter recevaient leur médaille, le bon Delio lui, chialait comme une madeleine dans les bras de ses joueurs, de Nocerino à SIrigu. « Je suis déçu car j'aurais voulu faire un cadeau à ces magnifiques supporters. Ce soir, c'est l'équipe la plus expérimentée qui a su s'imposer » a-t-il déclaré aux micros de la Rai.



Quant à son avenir, Rossi ne ferme aucune porte. « Cette semaine, je rencontrerai les dirigeants et nous discuterons de tout ça » a-t-il assuré. Reste à savoir si Zamparini a du cœur pour les émotifs.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0