Les Girondins sous surveillance

Modififié
0 1
Depuis quelques jours, Big Brother s'est invité au Haillan, ou presque. Sur une plaine des sports qui avait déjà connu des changements, durant le passage de Laurent Blanc aux Girondins. Après l'installation de grilles autour du rectangle principal d'entraînement, à la place de la main courante, de bâches dégueux pour les huis clos, ce sont des caméras juchées sur de hauts mâts verticaux qui gardent désormais le complexe. Quatre, précisément. Soit trois disposées sur la longueur, et une sur la largeur.

Un choix manifestement voulu par Willy Sagnol et son staff. Mais pourquoi faire, exactement ? Faut-il y voir un lien de cause à effet avec les dernières prestations des Marine et Blanc en 2014, et leurs écarts de conduite sur et en dehors des terrains ?

« Les caméras sont presque toutes en fonction, il n'y en a qu'une, je crois, qui n'est pas encore activée, indique le coach bordelais. C'est pour le jeu, pour voir l'entraînement, hein, c'est pas pour surveiller les joueurs » , précise-t-il, sincère, sourire en coin. Alors, méthode allemande importée du Bayern ? « Non… Je n'ai pas particulièrement connu ça en Allemagne, répond le technicien. Mais aujourd'hui, ça se fait un peu partout. »

Vu les trois dernières sorties des Girondins en décembre, filmer, chez eux, est devenu une habitude…



LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Photo : Strinic à Naples
0 1