Photo : Le coup de gueule des supporters stéphanois

Modififié
0 4
Depuis la mise en place de l'état d'urgence, à la suite des attentats franciliens du 13 novembre, c'est bien plus compliqué pour les supporters de se déplacer à l'extérieur.

Pour les fans de Saint-Étienne, le mois de tolérance est passé. Pour faire réagir le gouvernement et la LFP, le collectif des Green Angels a placé une banderole sur le centre d'entraînement des Verts : « Malheureusement, c'est plus facile d'aller en Syrie... Que de venir chanter pour vous à Monaco... Gagnez pour nous ! » Cette dernière est accompagnée d'un communiqué d'explication à cette phrase choc : « Cela fait maintenant 4 journées de championnat qu'aucun parcage visiteur n'est ouvert en France. Le ministère de l'Intérieur en a décidé ainsi, prétextant un manque d'effectif des forces de l'ordre. L'envers du décor est bien plus terne que les dires des autorités. (...) Leur interdiction totale de déplacement ne serait, en fait, qu'une mesure discriminatoire, qui n'est pas la seule depuis le début de l’état d'urgence. Mesure qui leur permet une énième fois de cacher le manque de compétences et le mépris envers les supporters de football en France. (...) Nous sommes dans le seul pays d'Europe où un supporter est plus contrôlé qu'un potentiel terroriste. (...) Notre banderole peut choquer, mais voilà pourquoi elle est aussi criante de vérité. Nos seules armes sont nos cordes vocales, nos drapeaux, nos tambours, nos banderoles et nos tifos, pourtant nous sommes considérés comme les parias d'une République, qui perd de sa grandeur et sombre dans la peur à chaque mesure liberticide prise. »

Verts de rage.



TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Même si le message est en soit un peu bidon, cette interdiction de déplacement au nom de l'état d'urgence, reste quand même une aberration.
Y'avait déjà pas mal d'interdictions de déplacement avant les attentats (à Nantes par exemple le match à St-Etienne). La Ligue et l’État profitent de l'état d'urgence pour interdire à des personnes qui ne font rien de mal de venir encourager leur équipe. Le but étant de ne plus avoir de supporters visiteurs pour ainsi mobiliser moins de flics les soirs de match, alors que je suis persuadé que la mobilisation policière est en général beaucoup trop élevée (par exemple perso j'ai fais un déplacement y'a 2 ans à Guingamp, la présence policière était assez délirante alors que Guingamp et Nantes ne sont pas vraiment ennemis)
Cela ne fait que rejoindre la majorité des décisions prises pendant l'état d'urgence qui servent plus à taper sur tout et n'importe quoi mais pas les potentiels terroristes.
Complètement débile d'interdire les déplacements de supporters, il n'y a pas de logique à cela.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4