1. //
  2. // Bundesliga -Bayern Munich

Photo : Le Bayern à la fête de la bière

Modififié
5 13
Comme chaque année, les joueurs du Bayern se sont rendus à l'Oktoberfest, la fête de la bière locale, qui dure jusqu'à début octobre. Cette fois-ci, les Bavarois ont dû s'adonner à une séance photo pour la marque de bière Paulaner. De quoi permettre à Xabi Alonso, tout fraîchement arrivé du Real, de s'imprégner de la culture locale...

AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 12
C'est cool pour Xabi Alonso, il fait connaissance avec ses nouveaux collègues autour d'une mousse, un mec normal quoi!
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Une Fête de la Bière. Qu'est-ce que c'est beau, l'idée en elle-même est juste magnifique. Merveilleux breuvage, pétillant nectar aux reflets dorés, à la douce amertume. Une invitation au partage et au plaisir, yeux brillants, les tempes légèrement bourdonnantes. Plaisir des sens, beauté de la vie. Moustache de mousse.

Je veux une pinte.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
C'est là que Müller a adopté son style chaussettes basses...
L'Octoberfest commence dans trois semaines, là ils sont juste dans un studio pour une pub pour Paulaner
Message posté par BobKelso
L'Octoberfest commence dans trois semaines, là ils sont juste dans un studio pour une pub pour Paulaner



ça fait plaisir de voir qu'il y a des gens un peu plus lucides que les autres et qui ne gobent pas aveuglément ce qu'on veut leur faire croire.

L'oktoberfest de Munich commence en effet le 20 septembre cette année.
Message posté par Sidney G'Ovule
Une Fête de la Bière. Qu'est-ce que c'est beau, l'idée en elle-même est juste magnifique. Merveilleux breuvage, pétillant nectar aux reflets dorés, à la douce amertume. Une invitation au partage et au plaisir, yeux brillants, les tempes légèrement bourdonnantes. Plaisir des sens, beauté de la vie. Moustache de mousse.

Je veux une pinte.


Quel poète que tu es, Sydney. Je prends toujours un malin plaisir à lire tes commentaires. Continue comme ça, tu me fais rêver.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Il a roulé son short dans la boue Dante ?
madjerinho Niveau : CFA2
Message posté par Sidney G'Ovule
Une Fête de la Bière. Qu'est-ce que c'est beau, l'idée en elle-même est juste magnifique. Merveilleux breuvage, pétillant nectar aux reflets dorés, à la douce amertume. Une invitation au partage et au plaisir, yeux brillants, les tempes légèrement bourdonnantes. Plaisir des sens, beauté de la vie. Moustache de mousse.

Je veux une pinte.


Allez, rien que pour toi je le remets, ce texte, ça peut te plaire.

La première gorgée de bière :

C'est la seule qui compte. Les autres, de plus en plus longues, de plus en plus anodines, ne donnent qu'un empâtement tiédasse, une abondance gâcheuse. La dernière, peut-être, retrouve avec la désillusion de finir un semblant de pouvoir... Mais la première gorgée! Gorgée ? Ça commence bien avant la gorge. Sur les lèvres déjà cet or mousseux, fraîcheur amplifiée par l'écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d'amertume. Comme elle semble longue, la première gorgée! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. En fait, tout est écrit . la quantité, ce ni trop ni trop peu qui fait l'amorce idéale ; le bien-être immédiat ponctué par un soupir, un claquement de langue, ou un silence qui les vaut; la sensation trompeuse d'un plaisir qui s'ouvre à l'infini... En même temps, on sait déjà. Tout le meilleur est pris. On repose son verre, et on l'éloigne même un peu sur le petit carré buvardeux. On savoure la couleur, faux miel, soleil froid. Par tout un rituel de sagesse et d'attente, on voudrait maîtriser le miracle qui vient à la fois de se produire et de s'échapper. On lit avec satisfaction sur la paroi du verre le nom précis de la bière que l'on avait commandée. Mais contenant et contenu peuvent s'interroger, se répondre en abîme, rien ne se multipliera plus. On aimerait garder le secret de l'or pur, et l'enfermer dans des formules. Mais devant sa petite table blanche éclaboussée de soleil, l'alchimiste déçu ne sauve que les apparences, et boit de plus en plus de bière avec de moins en moins de joie. C'est un bonheur amer : on boit pour oublier la première gorgée.

La Première Gorgée de Bière et Autres Plaisirs minuscules

Philippe Delerm - l'Arpenteur 1997
Jordan-Federer-ZIzou Niveau : Loisir
Sydney gÂ'ovule ta prose me fait penser au papa d'Achille talon, un grand homme.
Note : 1
Arrêtez les mecs, vous me donnez envie d'une bonne pinte fraîche avec vos histoires !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 13