Photo : la bosse de Rolfes

4 0
Un œuf de pigeon. Voilà ce dont Simon Rolfes a hérité suite à un choc avec Emmanuel Pogatetz lors de Hanovre-Leverkusen (0-0).

Si l’Autrichien a pissé le sang, l’Allemand, lui, s’en est tiré avec une belle bosse. Ce qui ne lui plaît pas forcément. « J’aurais préféré m’ouvrir la tête. Au moins, le sang aurait coulé » , a déclaré celui qui s’est fait remplacer par Michael Ballack à la pause.

Rolfes, un adepte du football à l’ancienne.

AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 0