Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // PAOK Salonique-Schalke 04 (0-3)

La banderole provocatrice des fans de Thessalonique

Modififié
Force est de constater que la politique anti-politique de l'UEFA ne fonctionne pas.

Ce jeudi, alors que le PAOK Salonique se faisait rouler dessus par Schalke 04 (0-3), une banderole a fait plus parler d'elle que le résultat final. Dans le kop grec, on pouvait lire le message suivant : « Putain de nazis, cassez-vous d'ici. »


Pourtant, il ne s'agirait pas d'une attaque gratuite contre le peuple allemand, bien que certains y voient une référence à la prétendue proximité ayant existé entre le club et le pouvoir à l'époque nationale-socialiste.


Cette banderole est à mettre en lien avec les autres messages propagés pendant la rencontre. Ceux-ci touchaient à la polémique concernant le statut de la Macédoine, dont une partie de la population grecque considère que le pays voisin fait partie du territoire historique de la Grèce, comme l'explique Martial Debeaux, du site Footballski.


Un conflit que les hooligans de Schalke ont déjà exploité à plusieurs reprises, en arborant notamment des drapeaux macédoniens en tribune, en référence à l'amitié qu'ils entretiennent officiellement avec ceux du Vardar Skopje depuis plusieurs années. La veille du match, plusieurs d'entre eux avaient d'ailleurs provoqué des incidents dans le centre-ville de Thessalonique. L'appartenance à l'extrême-droite de la scène hooligan du Vardar étant de notoriété publique, le choix du terme « nazi » apparaît désormais plus clair.

En tout cas, on tient le seul match de ces seizièmes de finale où le spectacle était à la fois en tribune et sur le terrain.

JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi