Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7ème tour
  3. // Dreux/Caen

Dreux/Caen, les ultras innocentés

Modififié
Accusés à tort d'avoir été le point de départ d'un sacré bordel lors du septième tour de Coupe de France entre le club de Dreux (DH) et le Stade Malherbe de Caen, les supporters normands ont été lavés de tout soupçon.

Tout a commencé le 16 novembre dernier. Le SMC se déplace sur la pelouse du Football Club Drouais donc et la centaine de fans caennais est installée dans une tribune faite de « bancs en bois et de planches de contre-plaqué » selon le Malherbe Normandy Kop (MNK), la principale association caennaise dont plusieurs dizaines de membres étaient présents lors de ce déplacement. Rapidement, l'ensemble devient instable et une partie de la tribune s'écroule, provoquant quelques chutes sans gravité mais une belle frayeur.

A la mi-temps, décision est prise avec les organisateurs de changer de tribune pour assurer la sécurité de tout le monde. Arrivés dans leurs nouveaux gradins, les visiteurs font face à un supporter local passablement énervé. Très vite maîtrisé par des agents de sécurité, il est sorti de la tribune. C'est à ce moment que la police nationale décide d'intervenir. « Pris de panique devant une situation pourtant maîtrisée, (ils) font usage de leurs bonbonnes de gaz, aspergeant copieusement et en plein visage toutes les personnes présentes : hommes, femmes, enfants, personnes âgées et agents de sécurité. La police fait à ce moment également usage de grenade lacrymogènes, ce qui sème le désordre et provoque un important mouvement de foule. Un épais nuage de gaz émane du secteur, provoquant l'interruption temporaire du match. Le speaker du stade demande alors au public malherbiste de se calmer, croyant à tort qu'une bagarre éclate entre supporters caennais » , explique le MNK dans un communiqué publié sur le site mouvement-ultra.fr.

Mais malgré plusieurs personnes (dont une femme enceinte) fortement incommodées par le gaz, la reprise du match (avec 30 minutes de retard) et les excuses de certains agents qui « reconnaissent leur erreur » : le mal est fait. Plusieurs journaux et sites Internet pointent du doigt les ultras, n'hésitant à les qualifier de « bien alcoolisés » au moment des faits. Même son de cloche pour le FC Drouais qui, dans un premier communiqué, expliquait que plusieurs supporters de Caen avaient décidé de « gâcher la fête » . Heureusement pour eux, l'équipe de DH a fini par faire machine arrière. Mis au courant des événements dans les moindres détails, le club de Dreux a tenu à faire son mea-culpa et annoncé regretter les « informations erronées publiées sur son site internet » . Même le SMC y est allé de son petit commentaire en précisent sur smcaen.fr que ses supporters n'étaient « aucunement responsables des incidents survenus à la mi-temps du match à Dreux, samedi soir. »


Quant au MNK, il a tenu à préciser dans son communiqué qu'il déplorait « la mauvaise organisation de la part des dirigeants du FC Drouais » , ainsi que la « réaction violente, dangereuse et injustifiée de la police » . Le groupe de supporters a même annoncé qu'il se réservait le droit de porter plainte.

AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom