Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Politique

Photo: Boateng et Vieira à l'ONU

Modififié
Pendant que d’autres s’illustrent par des saluts nazis, certains s’adonnent à combattre l’hydre du racisme.

C’est le cas de Kévin-Prince Boateng et Patrick Vieira, présents hier à l’ONU à une conférence sur le racisme et le sport dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Les deux joueurs, tous les deux victimes d’injures racistes dans leur carrière, ont notamment pu débattre avec Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme.

« Le gros problème avec le racisme est qu’il n’y a pas de vaccin contre lui. Il n’y a pas d’antibiotiques. C’est comme un virus très dangereux et contagieux, renforcé par notre indifférence et l’inaction. Nous devons agir à chaque fois que nous y sommes confrontés » , a lâché le milieu de terrain milanais, cible en janvier dernier d’insultes à caractère raciales de la foule dans un match amical contre le petit club de Pro Patria.

L'occasion, aussi, pour l'ancienne juge de la cour pénale internationale de vanter les attributs de ses deux acolytes, visiblement satisfaits.


RD

RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le record de penaltys en Coupe du monde déjà égalé 3 il y a 2 heures Ce streaker australien va vous épater 8
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
il y a 9 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 32 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais