Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // ITW Vandel

Philippe Vandel : « Le PSG a loupé Roberto Carlos à cause de Patrick Colleter »

Chroniqueur emblématique du Nulle Part Ailleurs de la grande époque, Philippe Vandel a connu le PSG propriété de Canal Plus. L'occasion de faire copain-copain avec certains joueurs, mais aussi d'emmagasiner quelques souvenirs, entre Pierre Lescure cassant du sucre sur le dos de George Weah ou la direction du club n'écoutant pas les conseils de Luis Fernandez pour le recrutement de Roberto Carlos. Fan de foot, de Saint-Étienne, et du PSG version QSI, Vandel s'ouvre sur son football.

Modififié
Le lien entre le PSG et Canal Plus, vous le ressentiez au quotidien ?
Oui, carrément, il y avait une blague des Guignols à ce propos, c'est qu'avec la reprise du club par Canal, on avait mal au cul, car tout l'argent partait au PSG et donc on n'avait même plus les moyens d'acheter du PQ molletonné dans les chiottes à Canal. Les joueurs stagiaires, enfin je veux dire les jeunes remplaçants, du PSG, étaient mieux payés que Gildas et De Caunes. L'arrivée du PSG, je m'en rappelle très bien.

On vous demandait de dire du bien du PSG ou pas ?
Non, à Canal, il y avait une liberté totale, aucune interdiction, la seule règle, c'était de respecter la loi. Tu ne pouvais pas faire de la diffamation, c'est tout, mais on pouvait insulter. TF1 par exemple, c'était la boîte à cons dans les Guignols. Même Gildas découvrait l'émission en direct.

À qui rendiez-vous des comptes ?
À De Greef. Et, entre lui et Lescure, c'était une bande de potes, comme si toi avec ton pote d'enfance, tu te retrouves à la tête d'une entreprise. Vous ne vous rendez pas des comptes, vous vous faites confiance. De Greef et Lescure ne se découvraient pas, et quand ils décident d'aller au PSG, c'est pour sauver le club, valoriser le championnat.

Tu adores le foot, donc accueillir des footeux comme Ronnie dans NPA (en avril 2001 ndlr), c'était un bonheur ?
Carrément. J'allais voir les matchs dans la présidentielle du PSG, il y avait des gens comme Jean-Luc Delarue. Je me souviens d'un match dans la présidentielle où Pierre Lescure dit à la mi-temps : « Quand est-ce que l'on me débarrasse de ce George Weah ? » L'année suivante, le mec est à l'AC Milan et gagne le Ballon d'or. Il ne le trouvait pas bon, il avait été transparent en première mi-temps. Se pose la question de savoir comment faire en sorte qu'un mec bon sur le papier le soit aussi sur le terrain. Quel entraîneur n'a pas dit à propos de l'un de ses joueurs « mais quel tocard » ... Qui n'a jamais eu un mauvais jugement sur le foot ? Tu as des mecs qui ne sont pas bons dans un club, ils changent et deviennent excellents. L'inverse, Anthony Martial qui est extraordinaire à Monaco, il signe à Manchester United, et après avoir flambé, il ne met pas un pied devant l'autre. C'est pour ça que l'on ne peut pas vraiment en vouloir à Pierre... Mais ce qu'il a dit, cela m'a fait marrer. Ouais, il s'est débarrassé du mec, d'ailleurs il est devenu Ballon d'or... La question se pose pour Ronaldinho. Pourquoi il n'a pas été au top au PSG ? Comment un tel mec a pu galérer à Auxerre ou ailleurs ?

Vous étiez nombreux à suivre le PSG à Canal ?
Oh attention mon pote, tu vas trop vite. On n'était pas tous pour le PSG. Gaccio et moi on était pour Saint-Étienne. Pour moi, c'est un truc d'enfance, mais je suis content d'avoir le PSG parce que je vis à Paris. J'ai vu PSG-Barça du bord de la pelouse, c'était juste génial. Saint-Étienne, c'est mon enfance. Geoffroy-Guichard, tout le monde te le dit, dès que tu y vas, tu ne peux qu'aimer ce club, c'est juste dingue. En dehors de l'ambiance, tu regardes le bassin de population par rapport à leur classement, c'est incroyable ce qu'il se passe.

Bruno Gaccio avait dit que Lyon n'était qu'un épiphénomène par rapport à Sainté...
Il a dit ça ? Je crois que Gaccio, il est plus à fond derrière Saint-Étienne que moi. Il est au club d'ailleurs, non ? (Il l'était jusqu'en 2008 comme actionnaire minoritaire, ndlr.)

Le grand PSG de l'époque Canal, il y avait des joueurs en particulier qui te faisaient vibrer ?
Ce n'était pas un grand PSG non plus. Pour moi, le PSG n'a jamais eu l'aura de Saint-Étienne ou de Marseille avec Papin ou Boli. Le PSG vraiment très fort, c'est celui de maintenant. Je préfère le PSG de maintenant à celui de Canal, ils ont upgradé. Même s'ils se sont fait tauler contre le Barça comme des bleus, ils sont plus flamboyants.

« Je me souviens d'un match dans la présidentielle où Pierre Lescure dit à la mi-temps : "Quand est-ce que l'on me débarrasse de ce George Weah ?" L'année suivante, le mec est à l'AC Milan et gagne le Ballon d'or. »

Mais le PSG des années 1990 pouvait se transcender contre le Real ou le Barça. Il n'y a que la Juventus qui a résisté...
J'étais à ce match-là, la demi-finale de Coupe de l'UEFA contre la Juventus (demi-finale retour en 1993, ndlr), et on a appris plus tard qu'ils prenaient de la créatine. J'étais scié, les mecs couraient deux fois plus vite. J'ai joué au foot de 8 ans à 18 ans, et je me rendais compte que ce n'était pas possible : une équipe de cadets contre une équipe de minimes, c'est l'impression que cela donnait. Des fois, tu as un mec qui flambe, ou deux. Mais quand tu en as dix qui courent tous plus vite que dix autres, c'est juste pas possible. C'est comme l'affaire Festina en cyclisme, quand tu as tous les coureurs qui roulent comme des brutes... Normalement, il y en au moins un sur les neufs qui doit avoir un coup de moins bien. Après, je ne dis pas que le PSG des années 1990 n'était pas bon, mais j'avais déjà rêvé à 30 ans avec l'OM et à 15 avec Saint-Étienne. Donc ce n'était pas au niveau du rêve, j'étais un peu habitué.

Le PSG de maintenant a aussi l'avantage d'arriver après un PSG qui a nagé dans une certaine culture de la lose ?
Je me rappelle très bien de toutes les vannes anti-PSG. Mustapha El Atrassi disait : « Quand j'étais jeune, j'hésitais entre être humoriste ou footballeur, donc mon rêve c'était de jouer au PSG comme ça je jouais au foot et je faisais rire. » Bonne vanne, non ?

Le PSG de Denisot prenait très cher sur Canal, notamment dans les Guignols...
Évidemment, la chanson des Guignols sur le Maccabi Haïfa... Comment prendre trois buts contre une équipe de niveau National. Le summum de la lose du PSG, c'est Lionel Letizi qui se blesse, devine comment ? En ce baissant pour ramasser une pièce en jouant au Scrabble. Mais comment est-ce possible ? What the fuck ? Ce n'est pas une blague, il s'est blessé en jouant au Scrabble. Les joueurs du PSG se pètent en jouant au Scrabble ! Même ma grand-mère ne se blesse pas en jouant au Scrabble. Et un gardien est censé être souple quand même. Normalement, c'est un chat, souple et musclé. Eh bien là non, il se nique le dos en jouant au Scrabble. Je préfère donc le PSG de maintenant et je n'ai pas participé à la curie post Barcelone, car j'aurais vraiment aimé qu'ils se qualifient. Je pense qu'il leur manque encore quelqu'un, le mec d'après, le vrai remplaçant de Zlatan. Il est super Cavani, il a 18/20, mais il faut un mec à 19,5/20.

Dans les années 1990, tu échangeais avec certains du club comme Luis Fernandez...
On se connaissait, mais on n'échangeait pas plus que cela. Je te raconte quand même une anecdote : il est au Brésil, il repère un arrière gauche énorme, alors il appelle Jean-Michel Moutier, qui est à l'époque le directeur sportif du PSG. Il lui dit : « J'ai repéré un latéral gauche dingue, il tire des deux pieds, défend bien, attaque hyper bien, il a un bon dribble, sait centrer, se replace, et surtout, il met des coups francs de 30 mètres en ligne droite. » Moutier lui répond : « Ce n'est pas la peine, on a déjà Patrick Colleter. » Et là tu te dis wouah... Il ne l'avait pas vu jouer, donc il n'a pas réagi. Alors qu'à Marseille, tu sais comment Bernard Tapie prend Fabien Barthez ? Sans jamais l'avoir vu. Un match de l'OM contre Toulouse, Tapie est en Russie pour les affaires si je me souviens bien. Marseille gagne 2 ou 3-0. Raymond Goethals l'appelle le soir et lui dit : « Il s'est passé un truc de dingue, on a gagné, mais le goal en face, je n'en ai jamais vu un comme ça, s'il n'était pas là, on gagnait 8-0. » Il explique à Tapie qu'il s'agit du troisième gardien, et Tapie dit : « Ok, on l'engage. » Il a pris son goal sans jamais l'avoir vu jouer. Luis Fernandez ne dit pas du bien de tous les joueurs, mais quand il dit qu'un arrière gauche fait des trucs de dingue, c'est qu'il faut le prendre. Ce n'est pas possible de louper Roberto Carlos parce que tu as déjà Colleter...

Marseille gagne 2 ou 3-0 contre Toulouse. Raymond Goethals appelle Tapie le soir et lui dit : "Il s'est passé un truc de dingue, on a gagné, mais le goal en face, je n'en ai jamais vu un comme ça, s'il n'était pas là, on gagnait 8-0." Il explique à Tapie qu'il s'agit du troisième gardien, et Tapie dit : "Ok, on l'engage." C'était Barthez.

Ils ont su louper des très bons, et aussi recruter des très mauvais. Genre le binôme Souza/Everton...
Oh putain, j'avais oublié leurs noms. Il y a des mecs, quand je lis des articles, j'avais oublié qu'ils étaient au PSG. Denisot président, il m'avait dit une phrase que je n'ai jamais oubliée. Il y avait un mec qui ne jouait plus, Valdo ou je ne sais plus quel autre, alors je lui demande pourquoi alors que les supporters n'étaient pas d'accord. Il m'a répondu : « Si on écoutait les supporters, on jouerait encore avec Mustapha Dahleb. » Je me suis dit, dans ce métier, il ne faut pas écouter les vieux supporters. C'est super, mais ce n'est pas l'alpha et l'omega.


Un président à la Michel Denisot, est-ce que ce n'est pas ça qui manque au PSG aujourd'hui ? Dans les années 1990, il avait refusé Hristo Stoïchkov parce que le Bulgare lui avait dit non une première fois...
Je ne connaissais pas cette histoire. Mais je sais pourquoi le PSG de l'époque était moins fort que ce qu'il aurait dû être : le PSG était à Canal Plus, et Canal Plus ne voulait pas d'arrangements, pas de dessous de table, rien. C'était l'image de Canal Plus qui était en jeu.

Denisot, c'était le pilier de ce PSG-là ?
Je ne me rends pas compte, je n'étais pas en interne et je ne connaissais pas assez le foot. Il a beaucoup pris à cause des Guignols, s'ils n'avaient pas été là, il en aurait moins pris. Mais peut-être que c'est au niveau des réseaux sociaux qu'il aurait été critiqué...

Dans Tout et son contraire sur France Info, tu as souvent des footeux, pas forcément des joueurs d'ailleurs, mais par exemple des journalistes spécialisées comme Hervé Mathoux, Pierre Ménès ou Jacques Vendroux...
Dans Tout et son contraire, j'aime parler de tout. Malheureusement, les joueurs de foot ne sont généralement pas assez intéressants car pas encore construits, ils sont trop jeunes. Les bons invités, ce sont ceux qui ont mûri, qui ont des choses à raconter, et sont détachés des contraintes. J'ai eu Michel Denisot, Luis Fernandez, Charles Biétry. J'en ai eu plein du monde du foot. Le plus génial, c'était Louis Nicollin. Il n'a aucun filtre, avec lui, il faut couper des trucs, sinon ce n'est pas diffusable, le CSA te tombe dessus. Il traite des gens de tous les noms, tu ne peux pas diffuser. Mais le plus rigolo, c'était Laurent Courbis. Quand il te raconte sa garde à vue, l'affaire Tapie, c'est génial. D'ailleurs, Tapie n'est toujours pas venu dans Tout et son contraire, mais j'aimerais l'avoir. Le jour où il voudra venir, il sera le bienvenu. Comme Zizou, je le connais, mais il ne viendra jamais. Dans le plus abordable, j'aurais aimé Michel Platini, mais là il n'a plus envie de parler. Ce n'était pas loin de se faire, puis avec son affaire... Il n'a pas envie de dire : « Oui je souffre, oui je me voyais devenir président de la FIFA... » J'aimerais bien aussi avoir Laurent Blanc, et j'aurais aimé avoir Raymond Geothals, malheureusement il est parti avant... Goethals, c'est l'une de mes idoles, il est génial.

Tu souffres du syndrome de Capgras, cela consiste en quoi ?
C'est plus que cela, c'est la prosopagnosie, cela veut dire que je ne reconnais pas les gens. Donc là, dans ce café où je viens régulièrement, je ne reconnais personne. Toi, je te vois demain, je ne te reconnais pas, sauf si tu mets le même polo et la même veste. Je ne peux pas te reconnaître sauf si tu as un œil en moins par exemple. Dans ce café, je reconnais la patronne, c'est tout.

« Matuidi lui, il court, son cul est un mètre derrière lui. Tu n'as jamais remarqué ? Tu crois tout le temps qu'il est à la ramasse, et ben non, cela passe. »

Donc les mecs comme Djibril Cissé ou Jérémy Ménez avec leurs crêtes, tu apprécies ?
Non, je déteste, parce que les mecs changent de coupe tout le temps. Messi, j'ai mis je ne sais combien de temps à le reconnaître avec sa barbe rousse. Griezmann, pareil. Mais je suis tellement habitué au foot que je reconnais les gens à l'allure. Je sais comment court Pogba, comment court Matuidi. Je suis sensible à la physionomie plus qu'aux visages. Par exemple Kanté, il a un centre de gravité plus bas que les autres, il se déplace différemment. Matuidi lui, il court, son cul est un mètre derrière lui. Tu n'as jamais remarqué ? Tu crois tout le temps qu'il est à la ramasse, et ben non, cela passe.

À l'époque du PSG propriété de Canal Plus, tu étais ami avec certains joueurs ?
Avec David Ginola, parfois on se voyait, on dînait ensemble, je suis même allé le voir en Angleterre. Avec Alain Roche aussi, comme ça. On avait les numéros, on se voyait un peu. Mais ils n'habitaient pas à Paris, donc si tu faisais un dîner, fallait qu'ils se tapent 40 bornes de voiture. Mais les mecs du foot m'aimaient beaucoup pour une raison simple : ils regardaient tous Jour de Foot le samedi, et une fois par mois, après, tu avais le Journal du Hard. Tous les mecs s'entendaient bien avec moi à cause de ça. Bon, je ne cafte pas, tout le monde regardait le Journal du Hard à l'époque. Eux, c'était de leur âge, ils avaient tous Canal, et c'était pile à la bonne heure. Cela suivait Jour de Foot, donc c'était normal qu'ils regardent.

Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes