Philippe Troussier s'exprime

0 0
Philippe Troussier continue d'arpenter le monde.

Dans le Xinjing Newspaper, l'entraîneur du Shenzhen Ruby parle de son expérience à la tête du 15ème de la Super League chinoise et toutes les difficultés à l'extirper de la zone rouge: « Il y a plusieurs différences entre les joueurs chinois et les joueurs étrangers. Au niveau de l'expérience et de la mentalité. Les locaux peuvent prétendre à vouloir jouer un football technique de haut niveau. Mais ils n'ont pas l'opportunité de le pratiquer. Ils sont élevés dans un environnement footballistique trop simple, voire sous développé » .

Si on lui demande pourquoi la Chine n'a pas sorti de stars comme les voisins asiatiques, Troussier est plus sévère : « Ils manquent de créativité et de réflexion. Ils n'ont pas de modèle à suivre. Le système de recrutement est pourri. Les clubs choisissent des joueurs sur les mêmes standards que le basket ou le volley-ball. En 1992, quand le Japon a crée son championnat, ils ont engagé Zico et des entraîneurs de renom pour les guider. Ici, à part le Beijing Guoan et le Guangzhou Evergrande, c'est de l'amateurisme » .

Mais heureusement, Troussier a ses recettes: « Il faudrait un vrai soutien du gouvernement pour ouvrir des écoles et les rendre moins dépendants des joueurs occidentaux qui leur servent de parents sur le terrain » . Le football chinois n'a pas souhaité s'exprimer.

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Un ticket Barbarez-Cardoso?
0 0