1. // Foot & BD
  2. //
  3. // Interview

Philippe Glogowski : « C’est chouette de faire des BD »

Auteur de bandes dessinées pour Manchester United et la sélection belge, Philippe Glogowski raconte les dessous de son projet avec les Mancuniens, mais aussi la dure réalité du football que le Belge tente de dessiner sur ses planches. Rencontre.

Modififié
Pouvez-vous vous présenter brièvement ?
Je suis de Charleroi et je dessine depuis toujours. Je suis entré par la petite porte, en tant que lettreur, ça consiste à écrire les textes dans les bulles. J’étais un lettreur qui a fait de la BD sur le côté, puis je suis devenu un auteur qui fait du lettrage sur le côté. Aujourd’hui, j’ai fait une grosse vingtaine d’albums.

Et comment en êtes-vous arrivé à parler du football ?
Ma première incursion dans le monde du foot en BD, c’était sur un collectif. Ça s’appelait « Full foot » , mais j’avais juste fait une planche. C’était plutôt humoristique. Ensuite, il y a quatre ou cinq ans, grâce à un éditeur pour qui j’avais fait trois albums, j’ai eu l’occasion d’aller à Arsenal proposer un projet de BD qui plaisait bien, mais ça ne s’est finalement pas fait.

Pourquoi ?
C’était la faute de l’éditeur, et non d’Arsenal, car le club était emballé par le projet. Arsenal a été la première cible, car l’éditeur avait eu, par ses relations, l’accord d’Arsène Wenger.

Du coup, comment ça s’est fait avec Manchester ?
J’avais raconté cette anecdote à un vieil ami qui était libraire. C’est un fondu de foot, il avait joué en professionnel au Sporting de Charleroi, mais pendant une demi-heure. Il s’est fait une grave blessure qui l’a empêché de jouer à ce niveau-là. Il avait donc une carrière frustrée et, quand je lui ai raconté l’anecdote d’Arsenal, il a lâché sa librairie pour relancer le projet avec moi. Ça paraissait un peu fou, mais bon, on a réussi à séduire Manchester United. C’était d’ailleurs assez gonflé d’aller là-bas. On sortait de nulle part et on est allés présenter notre projet. C’était une maquette en cinq planches, traduites en plusieurs langues. C’était fait comme un vrai album, car on ne voulait pas faire sur PDF. On avait besoin de séduire. On a sorti cette maquette en 100 exemplaires et on a réussi.

Donc vous êtes allés tous les deux jusque Manchester, comme ça ?
Non, pas vraiment. La première fois, ils ont eu la sympathie de nous accorder un rendez-vous dans leurs bureaux londoniens. C’était plus simple pour nous. On a donc eu plusieurs réunions avec eux et le projet est parti, à notre grande surprise. Et, grâce à ça, on a pu lancer d’autres projets en montrant l’album à la Fédération belge de foot, à la Fédération française de rugby, et même à la Fédération française de foot, mais, là, ça ne se s’est pas fait.

« On a présenté ça au travers d’un ado qui rêve d’être footballeur. Son papa, sa maman et son grand-père vont lui donner leur vision du club et, par après, il va rencontrer d’autres personnes qui vont lui en parler. Et comme il s’intéresse au sujet, il fouille... »

C’est Manchester United qui vous a imposé la façon de raconter la BD ?
Non, ça c’est moi qui ai suggéré ce mode de narration au club. Et ça tombait bien, parce qu’ils se posaient la question : « Comment raconter l’histoire du club aux plus jeunes de nos fans ?  » Ils voulaient vraiment raconter l’histoire prestigieuse, en dehors de ce qu’on peut savoir à travers la TV et les jeux vidéo. Mais, pour faire ça, on n’a que des livres avec quelques photos pourries, même pas en noir et blanc, juste en couleur sépia. Donc, on peut faire un film, mais bon ça coûte cher. Avec une BD, on a une unité graphique, avec les mêmes couleurs qu’à l’époque, les mêmes personnages. En revanche, je me suis rendu compte qu’on ne pouvait pas raconter l’histoire de manière chronologique, parce que ça allait embêter les gamins. Alors, on a présenté ça au travers d’un ado qui rêve d’être footballeur. Son papa, sa maman et son grand-père vont lui donner leur vision du club et, par après, il va rencontrer d’autres personnes qui vont lui en parler. Et comme il s’intéresse au sujet, il fouille... Mais chaque lecteur peut s’identifier à un personnage, que ce soit au grand-père, au papa, à la maman ou au gamin. Les anecdotes du passé sont liées à celles du présent et on évite comme ça la narration chronologique.

Et il y a aussi une histoire parallèle avec le petit garçon qui joue lui-même au foot.
Oui, là je me suis fort inspiré de l’histoire personnelle de Thierry, puisque le gamin va se blesser et se rendre compte qu’il ne fera pas carrière dans le foot. C’est un des aspects que je trouve les plus interpellant dans ce monde où on parle des stars. Évidemment, tous les gamins connaissent ces vedettes qu’on voit partout et qui sont excessivement payées et reconnues, mais il y a énormément d’appelés pour peu d’élus. Et lui va plutôt se rabattre, on l’imagine, sur une carrière de journaliste sportif.

Comment le club vous a accompagné dans ce travail ?
Ils m’ont donné des sources pour me documenter. Donc, j’ai eu beaucoup de documentation mise à ma disposition, ainsi qu’une banque de données. J’ai aussi eu quelques personnes de contact si j’avais des questions. Et, pour ça, ils étaient super pros. Il m’est arrivé le dimanche de poser une question par mail et d’avoir la réponse dans les heures qui suivaient, et ça, c’était vraiment génial. Et donc je soumettais d’abord le scénario en cours d’écriture, puis les planches, puis les couleurs, donc ça suivait bien, ils étaient très réactifs. Je suis sûr de ne pas y avoir mis de bêtise, car ça a été lu, vu et approuvé.

« Ça s’est bien vendu au megastore du stade, mais pas les jours de match, par exemple. Les supporters n’achètent pas avant le match pour ne pas l’abîmer, ni après s’ils gagnent, car ils vont aller boire des pots, et s’ils perdent ils n’achètent rien. »

Et combien de temps ils vous ont donné pour faire tout ça ?
Il n’y avait pas vraiment de date. On était partis sur une trilogie avec des faits allant jusqu’en 2014. Mais on a dû se heurter à d’autres soucis, car, faire une BD, c’est une chose, mais la vendre dans un pays qui n’a pas la même culture que chez nous, c’en est une autre. Donc, on a dû apprendre énormément de choses à ce niveau-là. On croyait naïvement qu’on allait se présenter et vaincre, mais c’est beaucoup plus compliqué que chez nous. Sur la page Facebook, il y avait 300 000 like, mais c’étaient des like de partout dans le monde. Donc, c’est bien, mais comment arrive-t-on à vendre une bande dessinée qui coûte quinze livres à un gamin qui vit au Brésil ? En plus, il y avait des frais de port. Donc, il faut pouvoir mettre ça dans les mains des gamins du monde, mais aussi aux Anglais. Ça s’est bien vendu au megastore du stade, mais pas les jours de match, par exemple. Les supporters n’achètent pas avant le match pour ne pas l’abimer, ni après s’ils gagnent, car ils vont aller boire des pots, et s’ils perdent ils n’achètent rien. Donc on a découvert des tas de choses, mais qui nous seront utiles pour la suite. Parce que c’est chouette de faire des BD, mais il faut aussi les vendre.

Est-ce que le club vous a interdit de parler de certaines choses ?
Oui, ils ont préféré passer sous silence certaines choses. Moi, il y avait un truc qui m’avait frappé quand je suis allé visiter le club, c’était la place qu’ils accordaient à l’espace pour les moins valides. Il y a une tribune entière pour eux et il y a même des concours pour remporter une place avec un accompagnant. Il y a même toute une organisation pour les voyages en car, et cetera. Je trouvais ça très flatteur pour le club et je voulais vraiment en parler, mais ils m’ont dit non, ils ont préféré rester discrets là-dessus. Sinon, au niveau de l’histoire, il fallait bien sûr parler des victoires, mais aussi des défaites. Et là il n’y avait aucun souci tant que les faits étaient avérés. Si l’équipe avait pris un 4-0, eh bien elle avait pris un 4-0. Je n’ai pas été beaucoup censuré, je dois dire que j’ai été agréablement surpris à ce niveau-là.

Je remarque que vous avez été généreux sur les cheveux de Rooney avant ses implants capillaires.
(Rires) Ah oui c’est vrai, il en avait quand il est arrivé et puis ils sont vite partis.

« Si on n’est pas doué, on se fait vite une raison. Mais, si on vient à s’entraîner avec les pros et que finalement on n’y arrive pas, ça doit être terrible. Je ne sais pas comment on peut bien survivre à ça. »

Après les Red Devils, c’était au tour des Diables rouges.
Oui, dans Rêve brésilien, on a anticipé le parcours de la Belgique au Mondial et je suis arrivé loin, puisque j’avais prévu le quart de finale contre l’Argentine, sauf que moi je les faisais gagner. On avait fait deux albums qu’on avait soumis à la Fédération belge, mais on n’a pas pu travailler ensemble, car elle avait déjà signé une exclusivité avec un autre éditeur. On l’a quand même fait, même si ce n’était pas la BD officielle. Ensuite, on a réussi à trouver un accord et à avoir la mention officielle. Ça facilite les choses.


Que ce soit pour Manchester ou pour la Belgique, vous avez eu la possibilité d’accéder à des entraînements pour compléter votre travail ?
Non, c’est mon grand regret. Mais j’ai pu aller au centre d’entraînement de Carrington, où j’ai donné une interview à MUTV (la web tv officielle du club, ndlr). J’ai donc vu les joueurs arriver sur les terrains qui étaient juste à côté, mais je n’ai pas pu les approcher plus près, c’est un peu frustrant. En revanche, j’ai croisé une Vauxhall au centre d’entraînement. Le journaliste qui était avec moi a fait signe au gars dedans et puis il m’a expliqué que c’était un junior qui vient s’entraîner avec les pros. Et je me suis mis dans la peau de ce gamin qui n’avait pas plus de 18 ans. Il roule en Vauxhall, il vient s’entraîner avec Rooney qui prend 350 000 euros par semaine et il touche son rêve du doigt. Je ne me souviens pas de son nom, mais il ne me semble pas l’avoir vu dans l’équipe d’aujourd’hui, donc c’est qu’il n’y est pas arrivé. Et ça, ça doit être super dur. Ce moment de la vie doit être difficile à gérer, comme pas possible. Parce que, si on n’est pas doué, on se fait vite une raison. Mais, si on vient à s’entraîner avec les pros et que finalement on n’y arrive pas, ça doit être terrible. Je ne sais pas comment on peut bien survivre à ça.

De plus, ça rejoint la petite histoire du gosse qui se blesse dans la BD.
Oui, c’est ça. Évidemment, ces histoires-là sont beaucoup plus nombreuses que celles comme Rooney. C’est dommage qu’il y ait autant d’argent dans le foot, mais c’est comme ça en général, c’est l’offre et la demande qui font qu’il y a tant de disparités. Et c’est encore plus difficile aujourd’hui par rapport au temps où on ne jouait que pour le plaisir. Mais le foot reste quand même un spectacle sur le terrain.

« Ce n’est pas conclu, mais on a un projet qui est en bonne voie avec un certain club italien qui a gagné une trentaine de titres et qui joue avec les mêmes couleurs que le Sporting de Charleroi... »

Vous avez eu des retours de certains joueurs, même si vous n’en avez pas rencontré ?
Oui, il y a Mata qui l’a lu et a bien aimé, il l'a d’ailleurs tweeté et ça a fait le buzz. Rooney, lui, on lui a offert des exemplaires pour ses gosses, mais je ne sais pas s’il les a lus. J’ai un peu plus de retours pour les Belges. Par exemple, ici, Divock Origi vient de signer 150 BD pour une œuvre caritative, Van Buyten et Mertens aussi. On sait que beaucoup de Diables ont lu la BD dans l’avion pour le Brésil. J’aimerais bien qu’un joueur me raconte pour nourrir mes bouquins. Mais ce n’est pas de leur faute, ils sont inaccessibles avec tous les agents qui gravitent autour...

Vous avez un club préféré pour lequel vous aimeriez réaliser une BD ?
J’en ai quelques-uns. Je reste super fan de l'AC Milan, car j’ai des racines italiennes. Je suis originaire d'Udine, mais l’Udinese c’est modeste. Donc, pour moi, c’est le Milan, surtout à l’époque de Sacchi qui offrait quand même un fameux spectacle. Mais je ne suis pas un supporter acharné, je pourrais faire sur n’importe quel grand club.

Quels sont vos projets pour la suite ?
Ce n’est pas conclu, mais on a un projet qui est en bonne voie avec un certain club italien qui a gagné une trentaine de titres et qui joue avec les mêmes couleurs que le Sporting de Charleroi (en noir et blanc, ndlr). Il y a aussi des contacts avec des clubs de Premier League et des grands de Ligue 1, aussi. Mais comme rien n’est officiel, et que ça met beaucoup de temps à se conclure, je préfère ne rien dire pour l’instant. Nous, ce qu’on voudrait se permettre, ce serait de faire un ensemble avec les grosses pointures pour faire une collection européenne. On voudrait amener le lecteur à s’intéresser aux autres clubs.



Propos recueillis par Giuliano Depasquale
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

didier gomis Niveau : CFA
J'espere qu'il contera les piquouses que s'administraient les joueurs du calcio dans les 90ies ou les scandales du calciopoli, ce serait intéressant de pouvoir faire de la bd sans être dépendant du club qui j'imagine rend possible ses projets avec des sous...
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 6
Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 10 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 31 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 29 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 11
lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 65 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10