Peut-on défendre l'indéfendable ?

Le match entre le PSG et l'OM a été une véritable tragédie pour les Parisiens. Les certitudes d'autrefois sont devenues des doutes en forme de question existentielle : côté football et côté tribunes, peut-on encore défendre l'indéfendable ?

0 9
Dimanche soir au Parc des Princes, personne n'a réclamé la démission de Kombouaré. Personne. Antoine, les supporters l'aiment bien. C'est un monument du club, un homme de caractère un peu à l'ancienne qui incarne un autre Paris-SG, celui qui gagnait. En cela, il ressemble un peu à Ciro Ferrara, l'ancien entraîneur de la Juventus que personne n'osait attaquer malgré ses mauvais résultats : les deux hommes sont deux monstres sacrés de leurs clubs respectifs. Deux statues indétronables.



Peut-on cependant défendre un homme qui déclare après le match de son équipe contre Toulouse avoir vu un « très grand PSG » ? Peut-on défendre un homme qui déclare après le match de son équipe contre Marseille avoir « aimé le comportement de ses joueurs, leur attitude, la façon dont ils se sont bagarrés » quand le PSG vient de se prendre une raclée monstrueuse et que ses joueurs ont été amorphes ? Il y a peu, ce genre de déclarations plaisaient encore. Mais il y a peu, le PSG n'était pas aussi médiocre qu'il l'a été lors de ses dernières sorties. Ok, l'état d'esprit de Kombouaré est peut être le bon, continuer à y croire, ne pas lâcher l'affaire... Mais une chose est certaine : il y a un décalage entre le discours et les actes. Antoine est peut-être un guerrier, mais de toute évidence, il n'a pas réussi à insuffler son état d'esprit aux joueurs. Or, n'est-ce pas dans l'adhésion d'un groupe aux idées d'un homme que l'on reconnaît les grands entraîneurs ?



On aime bien Kombouaré, mais son discours ne passe pas et les résultats ne suivent pas. Cette saison, on a vu deux bons matchs du PSG, peut-être trois. Et dans ces bons matchs, aucune victoire, au mieux un match nul, au pire une défaite. Les deux confrontations contre l'OL en sont les meilleurs exemples. Comme le rappelait une banderole contre Toulouse, la patience, contrairement à la ferveur, a des limites. Pas le peine de s'attarder sur les joueurs, que personne ne défend vraiment. Voilà donc pour ce qui concerne l'aspect sportif.


[page]
Passons côté tribunes. Sur sofoot.com, on a souvent défendu les supporters contre les lynchages médiatiques dont ils étaient l'objet. On a souvent protesté contre les mesures autant drastiques que maladroites prises par le gouvernement. Les événements de dimanche soir vont malheureusement conforter les instances footballistiques et politiques dans leur volonté de légiférer à tout va.

Sur sofoot.com, on a souvent cherché à expliquer -et parfois à justifier- les comportements de certains supporters, contre vents et marées. Hier soir, ce qui s'est passé semble objectivement indéfendable. Objectivement. Il n'est pas question ici de prendre position. Simplement de rendre compte du comportement de certains.

Autour du Parc, on a vu certains ultras se battre avec les CRS histoire de casser des cabines téléphoniques ou des voitures pour le plaisir. Difficile pour l'ensemble des ultras parisiens d'être ensuite crédibles auprès de la Ligue ou de leur club et d'être en mesure de réclamer certains droits dont ils sont privés. Difficile pour les supporters parisiens d'être crédibles face à Colony, l'actionnaire contre lequel ils protestent : devant les divisions entre les deux tribunes, avec quel interlocuteur la direction peut-elle aujourd'hui dialoguer sérieusement ?

Enfin, les affrontements, très violents, entre les deux virages, légitiment des mesures qui seront peut-être excessives. Oui, il semble normal et nécessaire que des interdictions de stade soient prises contre ceux qui cassent gratuitement ou font des saluts nazis. Oui, le PSG semble avoir touché le fond. Mais creuse encore.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Cela fait déjà un petit moment que je lis des articles ça et là, la médiocrité du contenu ajoutée au traitement subjectif de certains sujets me laissaient souvent perplexe....
Cet article sur le PSG en est une illustration flagrante.

"Cette saison, on a vu deux bons matchs du PSG, peut-être trois"
C'est pas plutôt le nombre de match au total que tu as vu du PSG???
Comment peut on se prétendre journaliste et avancer ce genre de connerie si ce n'est pour justifier son article de démolition sur une équipe qu'on aime casser? Pourquoi se rabaisser à faire du Pierre Menès et bacler encore un article??
Qui a vu la totalité des matchs du PSG cette année, qu'il soit supporter ou pas ne peut pas prétendre ce genre de vérité, à moins d'être un branq en Football, ce que j'ai tendance à penser vu le contenu navrant de cet article......d'ailleurs qui se termine par :"Pas le peine de s'attarder sur les joueurs, que personne ne défend vraiment. Voilà donc pour ce qui concerne l'aspect sportif."
Pourquoi parler de manque de réussite, de manque de confiance, de joueurs absents à des périodes décisives (Sakho, Sessegnon, Hoarau ou Coupet) ou encore de faits de matchs défavorables alors que l'évidence de passer déjà à autre chose pousse l'auteur à finir (bacler?) son torchon???

En ce qui concerne la partie Tribune, je constates que l'auteur se dédouane a maintes reprises que le site a souvent et suffisamment défendu les supporters (Julien Q? Pompier à Nice? Débordements du match aller à Marseille?) pour conclure que par rapport aux débordements d'hier soir( baston entre une centaine de supporter de la même équipe, dois je expliquer à l'auteur la différence entre une "minorité" et "une majorité"???), le club en devient donc indéfendable..
On nous ressort "les saluts nazis", "les cassages gratuits", "la guerre entre les 2 virages" histoire de semer le trouble et de se rapprocher de l'amalgame (que certains font avec les étrangers en France par exemple), ce qui donne à l'auteur une force supplémentaire pour se permettre de juger le club et d'en faire une conclusion logique sur son avenir sombre.
Dominique Grimault n'aura pas fait mieux...
Article rédigé à la pause déj entre les frites et le Big Mac, ce qui explique les grosses tâches d'huile sur le contenu, quant au style, y en a pas, au moins c'est cohérent puisque l'auteur a voulu se mettre au même niveau que l'équipe qu'il juge....
Non. Mais je vois que le camarade Radwiohead pense le contraire.

Le Sportif.
Dire que la moitié des joueurs de Paris ont le niveau L1, c'est vraiment être une branque en football.
Armand, Camara, Ceara, Clément, Maké, Traoré... ça c'est niveau L2, et même pas sûr. Quand à Giuly, disons le fini, Hoarau pénalisé par ses blessures, Melvut qui a encore tellement à apprendre, Sessegnon surcoté (le Lucho parisien), Sakho qui ne peut pas progresser dans une équipe comme ça.
Ajoutez à ça, le coach Antoine, qui peut être sympa pour certains, qui a du coeur, mais qui est un piètre coach. Il est le seul à voir un grand paris et des choses bien chez les joueurs, mais en attendant moi à chaque fois que je les vois jouer, c'est le désert, pas de cohérence, aucun plan tactique, de l'envie certes, mais les joueurs de DH en ont aussi de l'envie. Au haut niveau ça suffit pas. Bref une équipe de Paris d'un niveau pittoresque pour moi, j'irai jusqu'à dire que c'est la blague du foot français.

Une équipe à Paris, ce cri des supporters est plein de raison.

Les tribunes.
Primo, qu'on foute les nazillons dehors ! On a l'impression qu'une partie de la tribune est réservé au projet Apache ! C'est bien beau de crier au scandale quand ça se passe à la Lazio, ou quand certains tifosi de la Juve joue au fascho, mais quand le phénomène se passe dans la capitale FR, peu d'écho. Ces mecs doivent être interdit de stade à vie. Le foot a besoin de la vidéo, mais pas pour le terrain, mais pour identifier ces pinpins.
Faut vite mettre un bonhomme à la tête du club, qu'il puisse mettre un gros coup de balai brosse, parce qu'à ce rythme là, le PSG sera le plus grand clown de France, et encore plus triste que Bozo
Comment tu veux être crédible avec des arguments qui frisent la caricature??
T'as pas bien l'air de savoir ce que représente le niveau L1, pas la PL, ni la Ligua, non la L1 estampillée moustache!
QeUe tu sois frustrée par les mauvais performances de ton équipe, soit, que tu te laisses dépasser par ta colère en rentrant dans les raccourcis stupides, c'est pas comme ça que le débat va avancer.
Traoré, Armand et Camara sont mauvais, Maké, Clément et Ceara sont loin d'un niveau L2, j'ai l'impression que toi également, tu te bases sur quelque match médiocre pour faire ton analyse. Hoarau souvent blessé c'est un constat d'ou ma remarque sur son éventuelle association avec Erding qui aurait pu les aider, Sessegnon pas à son meilleur niveau, Giuly fini?? A le voir jouer Dimanche, j'avais pas l'impression que ce mec avait plus de 30 piges mais bon je dois avoir de la merde dans les yeux...
Enfin je vais pas m'étaler non plus sur ta parodie ou ta démonstration "pittoresque" que d'autres "pinpins" ont fait avant toi...d'ailleurs le "à chaque fois que je les vois jouer" me laisse penser que ton avis sur le sujet est aussi objectif que celui de ton prédecesseur.
Ca chie sur Colony et ses capitaux mais ça veut une équipe à Paris, et la grande équipe on la fait sans pognon?
Paris, capitale de la France, l'un des pays les plus riches et plus puissants du monde (si, si, c'est vrai!), compte un bassin de population de plus ou moins 10-12 millions d'habitants.

Connait-on une autre ville aussi peuplee dans le monde ne disposer que d'un seul et unique club de football? (parmi les pays qui jouent au ballon, evidemment, parce qu'en Inde par exemple, bon, voila)

Paris n'est pas une ville sportive. C'est les ministeres, la culture, les monuments, le luxe, les theatres,... Si Paris est connue dans le monde entier, ce n'est certainement pas grace au PSG, a fortiori ce dernier est peut etre reconnu un peu a l'international car justement unique club de foot de la capitale francaise.

On peut faire le lien avec une ville comme Berlin; pas sur que le Hertha, seul club notable de la ville, soit repute mondialement... L'histoire, les monuments, la culture, voila des domaines qui font la renommee de ces villes (et de Vienne aussi, autre ville looseuse europeenne)

Quand on pense que dans les 60's, Madrid avait deja gagnee 6 coupe des champions, et qu'il n'y avait pas de club digne de ce nom a Paris...
D'ailleurs, la capitale n'est qu'a l'image du pays: chez nos voisins, les clubs ont ete fondes fin 19e debut 20e, les championnats nationaux ont debute avant le notre, les clubs phares comptent des dizaines de titres , quand notre recordman de titres glanes en denombre 10, etc...

Il n'y a pas de culture du sport en France, point. Sans balancer des phrases toutes faites, par exemple chez notre voisin espagnol, le sport est une fete. Les resultats s'en suivent, c'est tout a fait normal et logique. Pas de passion, pas de ferveur, pas d'enthousiasme = pas de resultats.

Combien de coupes d'Europe remportees par la France, en plus de 50 ans et plus 150, oui ne l'oublins pas, plus de 150 titres mis en jeu? ... 2

Comment peut on expliquer que l'un des pays fondateurs et pilier de l'Europe, riche economiquement et au niveau de la population, ait gagnee 1 finale sur 80 plus ou moins? Et n'est pas pres d'en regagner...

Paris, vitrine de la France, jusque sur le plan sportif.
Un seul club, et c'est la que les problemes abondent.
Parce que sur 10 millions, y'a quand meme moyen de trouver quelques amateurs de ballon: les anciens, qui ont vecu la naissance du PSG, qui n'etait pas un club "glauque" a ses debuts, les immigres, souvent plus au courant de la chose footballistique que les autres, les jeunes, ceux qui aiment le foot, les fachos, bref un peu de tout.

Seulement cette exclusivite peut etre un atout (en 1996, apres la victoire en C2, on avait l'impression qu'il y avait des millions de supporters, aujourd'hui on se cache et on a honte).
Mais c'est un enorme desavantage car il ne permet pas de s'identifier durablement a un club, et donc de l'aimer, de le supporter. Si on aime le foot et qu'on habite Paris et sa region, bon bah merde, on a pas le choix, il faut qu'on soit pour le PSG.
Dans toutes les autres gandes villes, et j'ai envie de dire vraiment toutes, le choix ne s'opere meme pas. Soit on suit son paternel, qui a lui meme suivi le sien, et on supporte ce club, point. Ou alors le "choix" s'effectue par religion, par appartenence politique, par la reussite sociale, par le fait que le club represente plus la ville ou la region,etc... Bref, on a le choix.

Tout cela pour dire qu'a Paris, toutes les differentes couches de supporters doivent cohabiter, et c'est une heresie.
Nonobstant le fait qu'il y ait des fachos dans tous les grands clubs, a commencer par le Barca, dont les Boixos Nois sont autrement plus dangereux, nombreux, mais plus discrets, car trempant dans des affaires de grand banditisme (par contre, plusieurs de leurs membres ont ete arretes recemment, a croire que cela n'est pas impossible de nettoyer devant sa porte?...), pareil a Madrid, ne parlons pas de la Lazio, du Milan, etc...

En Angleterre, c'est triste a dire, mais il n'y a plus de vie dans les stades. On met des places assises, on augmente 2, ou trois, voire 4 fois le prix des billets, et les classes moyennes ne peuvent plus venir au stade. Donc, a stamford Bridge ou a Old Trafford, on dort dans les tribunes. Les fachos sont toujours la, mais ils vont voir Millwall par exemple, dans the Den (la taniere, quand meme!), dans les divisions inferieures.

On ne peut pas changer l'orientation politique d'un supporter, et apres tout, tant qu'il n'y a pas de demonstraion verbale ou physique de cette appartenance, a vrai dire, c'est le principal.
On ne peut pas dire que toute la tribune Boulogne est fasciste et estampillee FN. Si 3 ou 4 eleves d'une classe sont turbulents ou violents, est-ce qu'on pourrait dire que toute la classe puisse l'etre?
L'historique du football a Paris n'a pas permis de distinguer deux identites distinctes sur lesquelles auraient pu s'identifier la population et s'y rattacher.

En entrant dans la science fiction, on aurait pu imaginer un club populaire comme le Red Star, au nord de Paris, plus facilement identifiable a la tribune Auteuil, mixte socialement, et un autre a l'ouest par exemple, et sans vouloir schematiser, plus apte a coller a la tribune Boulogne.

Le seul PSG doit donc faire avec deux identites assez distinctes et assez fortes, et inevitablement, aussi con que cela puisse paraitre, la cohabitation ne pouvait durer a ce stade pacifique eternellement.

Est-il possible de faire marche arriere? Dur a dire, mais il semble que la guerre et la scission qui separe les deux tribunes peut creuser la tombe du PSG, emportant avec lui le degout des autres supporteurs, la desafection du grand public, la crainte et le repli d'eventuels investisseurs et joueurs, etc...

Enfin, n'oublions pas que si des tensions quasi irreversibles sont apparues, elles ne peuvent qu'en grande partie etre imputees au manque de resultats flagrants du club depuis des annees maintenant. L'ambiance du Parc est unique en Europe de l'ouest, avec Marseille justement, seulement battue par les grecs et turcs (autres grands frustres qui prouvent que les supporteurs des clubs les plus titres du continent sont devenues les plus calmes).
Cette ferveur du Parc est a double tranchant. Quand les resultats sont la, les supporteurs appuient leur club et beaucoup, il ne faudrait pas l'oublier, donnent tout pour lui. Par contre, evidemment, quand les victoires se font rares, que les joueurs, dont certains gagnent en un mois ce qu'amassent 300 supporteurs de leur cote, ca devient plus complique.

Cette frustration n'est et ne pourrait en aucun cas etre une excuse, mais ce sentiment que ce que l'on aime, ce pour quoi on consentit de grands sacrifices, est raille de l'exterieur, deshonore par ses propres joueurs, accentue l'idee de delabrement et de cheminement vers la connerie, vers la violence.

Comment expliquer aux Parisiens, et leur faire digerer, que des provinciaux, tu parles, des campagnards ouais!, comme Lorient, peuvent monter a la capitale et ridiculiser, humilier l'unique club de la Ville Lumiere. Apres forcement, les "Ici c'est Paris! Ici c'est Paris!" sonnent un peu, comment dire...

On pourrait avancer que le PSG n'a pas beaucoup de recruteurs en Ile de France, quand les grandes stars francaises en sont issues. Soit. Mais dans un tel contexte, avoir des joueurs de devoir ok, mais pour guider le navire, pour supporter une telle pression, il faut des joueurs de classe mondiale. Les derniers bons resultats du Psg? Pauleta. Avant lui? Ronaldinho. Les deux derniers a avoir fait l'amour a l'OM d'ailleurs (tiens, tiens?...)

Seule solution? Virer les incompetents, asseoir une identite forte qui dissuaderait aux anciennes gloires de prendre le PSG pour une maison de retraite, salaire pre-retraite en prime, et investir de l'argent, beaucoup d'argent. Pas dit que l'argent soit un gage de reussite, mais il en est une condition sine qua none.

Ce n'est peut etre pas de la science fiction de voir Paris, capitale de la France, sans club de football dans quelques annees.


C'est pas grave, on ira voir Creteil. ... Mmmh, ou pas.
Quand je lis encore des commentaires qui défendent le comportement de supporters sous couvert de mauvais journalisme ou le fameux "c'est une minorité", je crains que le problème ne risque pas de s'arranger de si tôt...

Avoir été au Parc ces derniers matchs et ces dernières saisons me suffit pour être dégoûté de l'ambiance de haine qu'apporte 10% des supporters. Oui, 10% : une minorité mais qui fait la majorité du bruit et de l'ambiance du stade.

Et pour rappel : un salut nazi est un délit dans le droit français. Mais bon c'est pas grave, ils n'étaient pas si nombreux à le faire...
Radiodread, tu m'en voudras pas, je t'appelle par ton ancien pseudo, s'il te plaît, tu y vas mollo sur les prises à partie agressives. C'est fou, ça. J'aurais tendance à être de ton avis, mais la façon dont tu t'adresses aux gens ne donne qu'une envie : se retourner contre toi.

Alors je laisse filer pour cette fois, mais fais attention.
Je voudrais féliciter l'auteur anonyme pour son analyse plutôt perspicace sur le club et son histoire, en fait cela ressemble plus à un article, et l'article de LDC (?) plus à un commentaire, ça me rassure de voir que certains ont encore du recul par rapport à la situation du club sans pour cela en dénigrer tous les aspects et tomber dans la caricature. Je te rejoins sur pas mal de points dont notamment celui des supporters et d'ailleurs je reprend un passage "On ne peut pas changer l'orientation politique d'un supporter, et apres tout, tant qu'il n'y a pas de demonstraion verbale ou physique de cette appartenance, a vrai dire, c'est le principal. On ne peut pas dire que toute la tribune Boulogne est fasciste et estampillee FN. Si 3 ou 4 eleves d'une classe sont turbulents ou violents, est-ce qu'on pourrait dire que toute la classe puisse l'etre ?" pour répondre à Sofootkiller qui persiste à croire qu'une minorité peut influencer ou nuire sur une majorité, si l'auteur de l'article n'avait pas fait appel aux habituelles caricatures qui suivent des débordement de supporters du PSG, je n'aurais surement pas parlé de mauvais journalisme, si t'es vraiment supporter du PSG et que tu respectes, malgré tout, certaines valeurs essentielles (respect et fair play entres autres) aimerai tu être catalogué systématiquement comme fouteur de merde ou facho?? T'as pas l'impression que l'amalgame se fait de plus en plus pressant, suite à une espèce de stéréotype qui est train de se créer dans les médias et qui se perpétue à travers des faits qui restent malgré tout minoritaires mais dont on a l'impression, de plus en plus grande, qu'ils deviennent majoritaires à travers le prisme insécuritaire.
On parle de fachos, de saluts nazis, on s'offusque de voir un mec lever le bras dans un stade, on oublie que pas si loin c'est tout un Kop ou une tribune qui l'exprime, que des joueurs de couleur noire se font insulter tous les weeks, sans compter les affrontements violent qui font souvent des morts, ça se passe en Italie..
A aucuns moment j'ai cautionné ce genre d'actes sous prétexte que c'est une "minorité" alors t'es gentil sfkiller, évite de la faire à l'envers et surtout de croire que t'as raison en alignant 2 paragraphes vide de sens et d'argumentation, t'as mis autant de temps à réfléchir sur la situation réelle du club que de trouver ton pseudo....tu me fais plus penser à un supporter frustré qui a assisté au match Dimanche et qui encore les nerfs par la toutoune qu'on s'est pris...

Coucou Arsenic, j'espère ne pas avoir été trop aggressif envers mes interlocuteurs, mais comme tu le sais j'aime taquiner, rien de bien méchant.
Ouais, je sais, Radiodread. Et déjà, là, c'est très limite sur la fin. Que tu défendes un peu de vue, ok, bien sûr, mais ne prends pas à partie un autre internaute. Quand c'est drôle, ou que ça fait juste sourire (le temps à passer le pseudo, par exemple), ça passe. Mais les "t'es gentil sfkiller, évite de la faire à l'envers", tu vois, avec ça, il faut y aller avec parcimonie.

Allez, sois cool, j'ai pris sur moi de t'accepter sur le forum (je crois pas que les rédacteurs et webmaster de SoFoot.com auraient approuvé ce choix, au passage), histoire de te laisser une nouvelle chance, alors ne me fais pas regretter mon acte.

Sur ce, file, anime un peu le forum, et fais en sorte de ne pas avoir de mes nouvelles. En gros, sois agréable.

:-)
A force de parler de "minorité", on minimise le probleme et étant abonné à Boulogne, je peux me permettre de dire qu'un grand nombre de supporter sont des voyous violents et racistes. (ou complice par le laisser-faire d'un racisme latent au sein du KOP).
Il faut vraiment s'atteler à créer un climat moins éléctrique (pas moins vivant) et mettre dehors les fouteurs de merde raciste et violent (pour le dernier terme cela concerne aussi Auteuil). Bien sur, on ne peut pas changer l'idéologie politique d'un supporter mais l'interdire de stade s'il est coupable d'acte répréhensible (propos racistes, violence), ca oui, et arretons de faire des exemple avec 2 ou 3 et sanctionnons tout ceux qui le meritent.

A part ca, dire que les joueurs du PSG n'ont pas le niveau L1 est une énormité... L'effectif est largement capable de jouer la première partie de tableau SUR LE PAPIER. Regardez les effectifs des autres, on ets en L1 les gars!!
Les blessures et autres malchances sont légions cette saison malgré un niveau de jeu parfois tres bon! (souvent, bcp moins)
Néanmoins je continue d'etre énérvé contre Colony qui ne débloque pas énormément de fonds pour le club, qu il laisse leur place à un actionnaire voulant voir une équipe sportive compétitive!!

La saison n'est pas fini, finir dans la première partie de tableau est faisable meme si ce n est pas glorieux, ca serait une preuve d'estime d'eux meme de la part des joueurs. Et il reste la coupe de France...

Let's Go!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Les Bleus du Week-end
0 9