1. //
  2. // Pays Bas/Slovaquie (2-1)

Petite Hollande

Sans forcer, mais alors pas du tout, les Pays-Bas ont sorti la carte Robben du chapeau pour se défaire de la Slovaquie, à son réel niveau : moyenne, sans imagination l'étape slovaque. Sneijder breakera pour l'anecdote en fin de rencontre.

Modififié
0 0
C'était sans doute le huitième de finale le plus déséquilibré de cette Coupe du Monde 2010 entre une Hollande qui avait fait le plein en poule et une Slovaquie pas géniale, mais capable de sortir un gros match contre l'Italie. Alors bis repetita ? Non, loin de là. Les Pays-Bas n'auront pas eu besoin de trop forcer pour passer l'étape slovaque. Conforme à ce qu'elle nous a proposé depuis le début du Mondial, la sélection de Van Marwijk n'explose pas tout sur son passage mais fait le boulot, juste le boulot, une nouveauté pour des Oranjes habitués à survoler les débats pour mieux se crasher ensuite.

L'entame de la rencontre a certes pu s'avérer délicate avec deux tentatives non cadrées de Jendrisek (2ème) et Hamsik (6ème) mais les Pays-Bas répondront illico par Sneijder ou Kuyt, sans attraper le cadre là non plus. La Slovaquie arrive à bien couper la relation défense–Van Bommel/De Jong et les Pays-Bas mettent au supplice le point d'appui Vittek. Alors, les Bataves joueront dans la patience, n'hésitant pas à toucher leur gardien Stekelenburg à la moindre difficulté. L'important est de garder le cuir. Et ils ne se seront pas trompés. Van Persie manque d'ouvrir le score de la tête après un centre millimétré de Kuyt le moche (7ème) et Sneijder chauffe une première fois les gants de Mucha (11ème).
Mais les Pays-Bas ont désormais une pale supplémentaire à leur moulin : le retour d'Arjen Robben. Dans ses 25 mètres, Sneijder joue au chirurgien pour lancer l'attaquant du Bayern. Le reste est classique : je repique dans l'axe avec l'extérieur du pied et frappe petit filet une fois le demi-cercle de la surface aperçu (18ème). Gamelle. Les Néerlandais n'ont plu qu'à gérer les trente minutes suivantes. Sans forcer leur talent, à l'économie.

Dès la reprise, Robben fait son fainéant et remasterise son action de la première période. Cette fois-ci, Mucha a les doigts assez longs pour laisser la Slovaquie dans le coup (50ème). Deux minutes plus tard, Robben, pour une fois à gauche, fixe et centre pour Van Persie qui allume le pif de Mucha, encore décisif (52ème).
Les Slovaques ne réagiront que l'espace de deux minutes. Stoch imite Robben, mais n'a pas la même classe et est contré par Stekelenburg (66ème). Le gardien de l'Ajax dégoûte dans la foulée Vittek, enfin en bonne position dans la surface (68ème). La fin de rencontre fera la part belle à Dirk Kuyt. Tout en besogne de la 1ère à la 90ème minute, le blond de Liverpool inquiétera Mucha de loin (73ème) mais donnera surtout, après avoir feinté Mucha, un dernier caviar décisif à Sneijder, qui marque dans le but vide (84ème). Pour l'anecdote, Vittek partira au moins d'Afrique du Sud avec un 4ème but dans la besace, grâce à un péno dans la dernière seconde du match.

Pour le moment, ça passe, mais ce sera sans doute la dernière rencontre pépère des Hollandais s'ils ambitionnent vraiment de réaliser une grosse perf' dans ce Mondial. Le véritable test les attend en quart contre le Brésil ou le Chili.

Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le bilan d'Escalettes
0 0