1. // Les restes de monde – Europe
  2. // Bilan

Petit Vélo rate un péno, bonne baston en Turquie

Un Dinamo qui gagne le derby de Moscou face au CSKA malgré les malheurs de Valbuena, le blues de l'exilé Shakhtar en Ukraine, un top 3 VIP en Turquie et le PAOK qui tient tête à l'Olympiakos en Grèce : l'actu mensuelle de ces quatre championnats européens, c'est ici et maintenant.

0 6

Russie – Premier League


On arrive à la mi-novembre et il faut bien reconnaître que ça commence à cailler sévère du côté de la Russie et son climat continental. Pourtant, on continue de jouer au football, avec une trêve hivernale qui n'interviendra que le 8 décembre, pour une pause obligatoire s'éternisant jusqu'au 7 mars. Après 13 journées disputées, c'est le Zénith Saint-Pétersbourg qui continue de mener assez largement les débats là-bas, malgré la première défaite surprise subie cette saison face au Terek Grozny. C'était samedi à domicile, avec un score de 3-1 à l'avantage de l'équipe chère au tout puissant Tchétchène Ramzan Kadyrov et qui tourne étonnamment bien ces dernières semaines, avec une quatrième place provisoire. Pour le Zénith d'André Villas-Boas, cette défaite n'est pas non plus catastrophique car derrière, son principal concurrent, le CSKA, patine encore plus.

La formation moscovite a certes réussi l'exploit de s'imposer sur la pelouse de Manchester City l'autre jour en C1, mais par contre, ça rigole moins en championnat, avec désormais trois matchs de suite sans victoire et une défaite subie le week-end dernier dans le derby face au Dinamo. Le seul but de la rencontre n'a pas été marqué par Valbuena, qui a manqué un penalty, mais par Kokorin. Au classement, cela reste très serré derrière le Zénith, qui compte 32 points après 13 journées : le CSKA est à 25 points, suivi du FC Krasnodar, l'adversaire de Lille en C3, qui confirme sa montée en puissance ces derniers mois (24 pts), du Terek Grozny (24 pts), du Kuban Krasnodar (24 pts), du Dinamo (22 pts), du Lokomotiv (22 pts), du Spartak (22 pts) et du Rubin Kazan (20 pts). On a donc un mélange de prétendants attendus aux premières places – les formations moscovites, en gros – et de grosses cotes – les deux clubs de Krasnodar et Grozny – pour disputer au Zénith le titre et se battre pour les places d'honneur avec, on le rappelle, les deux premières places qui sont qualificatives pour la C1 et les deux suivantes pour la C3.

Youtube

Ukraine – Premier League


11 journées ont été disputées depuis le début de la saison et il reste une équipe encore invaincue : le Dynamo Kiev de Younès Belhanda, qui a récemment pris la tête à l'autre équipe en forme de ce début de saison, Dniepr Dniepropetrovsk, l'adversaire de Saint-Étienne en Ligue Europa. Les deux formations sont séparées d'un point, tandis que le Shakhtar pointe à la troisième place, mais avec un petit break de retard : quatre points sur le Dnipro Dnipropetrovsk, cinq sur le Dynamo. Rien d'irrémédiable et Mircea Lucescu ne semble aucunement menacé, mais il va tout de même falloir cravacher pour le Shakhtar s'il veut conquérir un sixième titre de rang, alors qu'il a déjà subi trois défaites depuis le début de saison. Il faut dire que l'équipe est en exil forcé depuis cet été à 1000 km à l'ouest de Donetsk, du côté de Lviv, pour fuir les conflits. Dans ce contexte, pas facile d'être concentré à 100 % sur le football… La colonie brésilienne, Luiz Adriano, Teixeira, Taison and co, paraît moins fringante qu'en Ligue des champions. Certains d'entre eux pourraient avoir rapidement des envies d'ailleurs, peut-être bien dès cet hiver… Assurément, il y a des affaires à faire pour les clubs d'Europe de l'Ouest qui en ont les moyens.

Turquie – Süper Lig


Fenerbahçe en tête devant Galatasaray et Beşiktaş : le podium provisoire en Süper Lig turque après 9 journées a assurément de la gueule. Reste à définir l'ordre maintenant, mais les trois éternels rivaux stambouliotes sont en tout cas déjà là et bien là pour se disputer le titre. Le Fener, champion sortant, occupe donc actuellement le fauteuil de leader et aimerait vraiment pouvoir conserver son bien et enfin retrouver l'Europe, sa suspension par l'UEFA pour une affaire de matchs truqués prenant fin à l'issue de la saison. Son effectif a fière allure, avec notamment la colonie d'expatriés composée de Raul Meireles, Bruno Alves, Dirk Kuyt, Diego, Moussa Sow, Emmanuel Emenike, Pierre Webo… Deuxième dans le même nombre de points (19), Galatasaray parvient pour l'instant à rester au contact malgré un calendrier alourdi par la participation à la C1. Quant au Beşiktaş de Slaven Bilić (3e avec 17 pts), il peut notamment compter sur les performances de son attaquant star, Demba Ba, auteur dimanche de son 3e but de la saison d'une frappe surpuissante contre Istanbul BB. Plus loin au classement, rappelons que Vahid Halilhodžić a déjà dégagé de Trabzonspor (10e), tandis que le Sivasspor de Roberto Carlos est actuellement en position de relégable (17e).

Youtube

Grèce – Super League


Malgré sa défaite 1-2 à domicile face au Panathinaikos lors du choc de dimanche, le PAOK Salonique, adversaire de Guingamp en Ligue Europa, reste en tête du championnat grec après 9 journées. L'Olympiakos, qui a conquis les quatre derniers titres mis en jeu, suit avec 2 points de retard. La troisième place provisoire est occupée par le petit club de l'AEL Kallonis, où évolue ce bon vieux Henri Camara (ex-Sedan notamment), 37 ans. Malgré sa victoire de prestige lors du dernier match, le Panathinaikos ne pointe pour l'instant qu'au cinquième rang avec 6 points de retard sur la tête. Le prochain grand rendez-vous cette saison en Grèce aura lieu le 6 décembre avec le match Olympiakos/PAOK.

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Jean-Thierry Niveau : District
C'est quand même fascinant qu'un joueur du talent de Valbuena joue au Dynamo. Il est certain que le niveau du championnat russe a augmenté de manière très significative ces dernières années, mais tout de même. Je ne comprends pas pourquoi un bon club italien ou espagnol n'a pas mis le paquet sur le petit vélo. Un petit vélo dans les rues de Florence, c'était comme un plug anal géant Place Vendôme, un joli choc esthétique. 2-3 ans et puis un dernier contrat juteux pour finir sa carrière dans un championnat exotique. Tant pis.
Ronaldibert Niveau : Loisir
Message posté par Jean-Thierry
C'est quand même fascinant qu'un joueur du talent de Valbuena joue au Dynamo. Il est certain que le niveau du championnat russe a augmenté de manière très significative ces dernières années, mais tout de même. Je ne comprends pas pourquoi un bon club italien ou espagnol n'a pas mis le paquet sur le petit vélo. Un petit vélo dans les rues de Florence, c'était comme un plug anal géant Place Vendôme, un joli choc esthétique. 2-3 ans et puis un dernier contrat juteux pour finir sa carrière dans un championnat exotique. Tant pis.


Un peu comme Belhanda en Ukraine...c'est fou que personne d'autre s'y soit interressé
Message posté par Jean-Thierry
C'est quand même fascinant qu'un joueur du talent de Valbuena joue au Dynamo. Il est certain que le niveau du championnat russe a augmenté de manière très significative ces dernières années, mais tout de même. Je ne comprends pas pourquoi un bon club italien ou espagnol n'a pas mis le paquet sur le petit vélo. Un petit vélo dans les rues de Florence, c'était comme un plug anal géant Place Vendôme, un joli choc esthétique. 2-3 ans et puis un dernier contrat juteux pour finir sa carrière dans un championnat exotique. Tant pis.


Selon moi le problème vient de son salaire qui était énorme a Marseille, plus de 3 millions il me semble. Je vois pas un club comme la Fiorentina, Seville ou Valence donner un salaire de ce niveau à un joueur qui n'est pas un top player mais juste un bon joueur.
Message posté par Uzeh


Selon moi le problème vient de son salaire qui était énorme a Marseille, plus de 3 millions il me semble. Je vois pas un club comme la Fiorentina, Seville ou Valence donner un salaire de ce niveau à un joueur qui n'est pas un top player mais juste un bon joueur.


Exactement, et Valbuena a dit que l argent avait joue un role important dans son choix moscovite. Je dirais que la Russie est de loin le meilleur "championnat exotique", sont juste derriere nous en coef UEFA et il y a possibilite de gagner bcp. Ce n est pas un enterrement sportif meme si compare a la Ligua y a pas photo sur ce niveau la.

Un des clubs de Moscou c est toujours plus logique que ce qu avait fait Sam'Etoo, la on avait touche l absurde. D ailleurs sur certains plans on peut se demander s il vaut mieux jouer dans un des clubs moscovites ou a West Ham, je dirais que le club anglais est quand meme plus interessant vu le cadre, mais le Dynamo (assure d etre europeen, peut etre en C1 si bonne saison) n est pas non plus un club en bois. J aurais trouve ca plus dommage il etait alle a Qatar.

Sur un autre plan ca serait sympa d avoir un article sur le developpement du championnat russe en dehors de St Pet-Mouscou, l article parle des clubs de Krasnodar qui ont la cote,y a eu le Rubin Kazan qui avait ete champion aussi, c est interessant de voir que des clubs de province arrivent a devenir credible sportivement.Que de chemin fait depuis l ecroulement des clubs sovietiques !
oliver e benji Niveau : DHR
Bon c'est l'heure de pousser mon petit coup de gueule :

Où est le championnat portugais ?

On a pas notre place dans le résumé hebdomadaire des gros championnats car vous devez penser qu'il est largement inférieur (alors qu'on est devant la France et à égalité avec l'Italie). Et maintenant je vois qu'on a pas non plus la place dans le résumé du reste du monde.
Donc pour résumer, on a ni notre place dans les gros championnats ni dans les championnats inférieurs.

J'aimerais bien que So Foot fasse les mêmes résumés avec le championnat portugais.

Merci d'avance.
On a compris, ca te hérisse le poil.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 6