En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.A
  3. // Roumanie-Suisse (1-1)

Petit nul pour des Helvètes underground

Dans le match le plus haché de ce début de l'Euro, la Suisse concède le nul (1-1) face à la Roumanie. Malgré quelques éclairs, ce match a plus longtemps ressemblé à une partie de rue qu'autre chose. Il ne reste plus qu'à souhaiter à Seferović une bonne digestion de feuille de match, tandis que Stephan Lichtsteiner pourra papoter penaltys idiots avec Patrice Évra à Turin.

Modififié

Roumanie 1-1 Suisse

Buts : Stancu (18e, sp) pour la Roumanie // Mehmedi (55e) pour les Suisses

Celle-là non plus, il ne l'aura pas. Et la nouvelle est encore plus mauvaise que la première fois. Tout heureux de se retrouver avec un ballon dans les mains suite à une séance de tirs au pigeon lors de l’échauffement de ses compatriotes, ce supporter roumain se voyait déjà taper dedans ce week-end avec ses potes. Manque de bol, c'est le moment choisi par un membre du staff roumain pour aller lui réclamer comme Guy Roux l’aurait fait à sa grande époque. Plus d'une heure plus tard, il voit une frappe se diriger vers lui. Puissant, le missile a largement le potentiel pour finir dans ses bras. Manque de bol, la praline du gauche d'Admir Mehmedi ne meurt pas en tribunes, mais dans les filets d'un Ciprian Tătăruşanu impuissant. Opportuniste suite à un corner mal renvoyé par la défense adverse, le joueur de Bayer Leverkusen permet à une Suisse pas vraiment dans son assiette d'égaliser juste après la pause et d'arracher le match nul.

Record, soleil et pluie de cartons


2/2 et déjà un record égalé. Au moment où il glisse, mais prend quand même Yann Sommer à contre-pied, Bogdán Stancu ne le sait peut-être pas, mais il vient de rejoindre un sacré joueur dans le livre des statistiques à la con. Auteur de son deuxième penalty en deux matchs après celui inscrit contre la France, le droitier devient le premier joueur à en planter deux dans la compétition depuis Gaizka Mendieta en 2000. On joue alors la 19e minute au Parc des Princes, et les Suisses viennent de prendre un sacré coup sur la tête suite à un tirage de maillot flagrant de Stephan Lichtsteiner dans sa surface de réparation. Dangereux tout au long du premier quart d’heure et profitant notamment d’une défense roumaine bien plus mauvaise que contre la France, les ouailles de Vladimir Petković peuvent faire la gueule à Seferović. D’humeur sandwich pain de mie saveur feuille de match, Haris mis dans les meilleures dispositions par deux fois par Džemaili et Mehmedi, celui qui avait été le bourreau de l’OL avec la Real Sociedad, fait regretter Stéphane Chapuisat et Alexander Frei. Pas franchement meilleurs défensivement, notamment quand il s’agit de se replacer, les copains de Fabian Schär disjonctent un peu après le but encaissé. Le match se tend et si le soleil fait une première apparition dans cet Euro, c’est bien une pluie de cartons qui s’abat sur la pelouse du PSG. Prepeliță, Keșerü et Chipciu sont tous avertis en l’espace d’un quart d’heure, tandis que les Suisses passent leur temps à gueuler après l’arbitre, Sergei Karasev. Un drôle de bal qui n’empêche pas Iordănescu de s’offrir une aile de pigeon assez classe sur un dégagement loupé de son gardien, histoire d'amener un peu de beau jeu.

Shaqiri à moitié endormi


Calmés par la pause, les 22 acteurs tentent de rejouer au football. Côté roumain, on passe par les côtés, et Torje, esseulé suite à une transversale de Raț, pousse presque Djourou au CSC. Les Suisses, eux, ont deux bonnes idées. L'égalisation de Mehmedi donc, et la sortie de Seferović au profit d'un Breel Embolo bien plus remuant. Malheureusement, si lampe Torje tente bien d'éclairer ce match d'un joli coup franc lointain détourné par Sommer, la partie retombe vite dans ses travers. Grigore prend le quatrième jaune roumain, offrant ainsi à Shaqiri l'occasion d'envoyer une nouvelle frappe dans le mur. À côté de la plaque, le joueur de Stoke City regarde Džemaili tenter une volée difficile devant lui suite à un mauvais renvoi roumain, mais visiblement contaminé par la poisse de son compatriote, le joueur du Genoa envoie la balle au-dessus du but roumain. Et si l'arbitre annonce trois minutes de fautes supplémentaires, la seule chose qui pince le cœur au moment de quitter le Parc des Princes est le dessein de ce pauvre homme qui rentrera à la maison sans ballon et sans les trois points.

Par Swann Borsellino, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38