Peter Bosz : « Je pense que l'on pratique le meilleur football des Pays-Bas »

Douzième d'Eredivisie il y a encore un mois, le Vitesse Arnhem vient d'engranger 19 points sur 21 possibles et trône désormais sept places plus haut dans le classement. Surtout, le Vitesse Arnhem est, selon certains, ce qu'il se fait de mieux en matière de ballon hollandais. Cette raison porte un nom : Peter Bosz. L'ancien joueur de Feyenoord et de Toulon et actuel coach de l'annexe néerlandaise de Chelsea nous a accordé une interview où il est question de spectacle, de Bertrand Traoré, de doordekken et de Rolland Courbis.

Modififié
Hugo Borst (célèbre journaliste néerlandais, ndlr) dit de votre équipe qu'elle est la plus agréable à voir jouer en Eredivisie. Qu'est-ce que ça vous fait ?
C'est un beau compliment. Nous avons une manière de jouer qui est très plaisante pour les supporters, oui, mais à la fin, il est toujours question de résultats. Surtout en première partie de saison, durant laquelle nous avons énormément dominé sans obtenir le succès escompté. Nous avons d'ailleurs perdu pas mal de points, alors qu'on ne pouvait pas forcément se le permettre. Donc c'est vrai, je pense que l'on pratique le meilleur football des Pays-Bas, mais on manque de points.

Diriez-vous que vous êtes un homme d'idées plus qu'un entraîneur pragmatique ?
Bien sûr. Mais chaque coach a sa propre idée de comment jouer au football. Moi, je n'essaie pas seulement de gagner, mais aussi de provoquer de l'enthousiasme chez les gens. Je pense que les fans attendent d'une équipe qu'elle ait la possession, qu'elle se crée beaucoup d'occasions et bien sûr, qu'elle marque beaucoup de buts. Avec le Vitesse, nous pressons les équipes très haut et très tôt dans le jeu. Lorsque nous avons la balle, le but est d'avoir une bonne possession et de construire par l'arrière, et lorsque nous perdons la balle, nous avons mis en place la règle des cinq secondes. Chaque joueur doit faire en sorte d'avoir récupéré la balle dans les cinq secondes qui suivent sa perte en pressant immédiatement l'adversaire. Parce qu'un adversaire qui récupère la balle n'est jamais en bonne position pour attaquer, les joueurs sont souvent regroupés autour du ballon. Nous essayons donc de tirer profit de ça pour récupérer la balle rapidement. C'est un concept mis en place par Guardiola à Barcelone. Il avait sa règle des trois secondes. Bon, on n'est pas Barcelone, donc j'ai décidé de donner à mes joueurs deux secondes de plus. J'essaie aussi d'appliquer le doordekken : si un adversaire retourne dans sa moitié de terrain, le dernier défenseur de mon équipe ne doit pas avoir peur lui aussi de rentrer dans la moitié de terrain de l'adversaire.

Pour mettre en place le jeu que vous essayez de développer, quel est le meilleur schéma tactique ?
C'est avant tout une question de travail d'équipe, et chaque joueur sait ce qu'il a à faire, quand on a la possession ou quand on ne l'a pas. Je n'aime pas trop parler de schéma tactique parce que le plus important, ce sont les joueurs que tu as à disposition. Actuellement, nous avons les joueurs nécessaires pour évoluer en 4-3-3 et en 4-2-4 ou 4-4-2 au pressing, en fonction de l'endroit où l'on presse. Mais le plus important, c'est de le faire ensemble. Entre le premier attaquant et le dernier défenseur, il ne doit y avoir que trente mètres.

Excepté Guardiola, revendiquez-vous d'autres « influences » ?
Évidemment. Tous les coachs qui essaient de jouer de manière offensive, Johan Cruijff le premier. Je le suivais avec assiduité lorsqu'il était encore joueur et quand il est devenu coach, il parvenait toujours à mêler résultats et spectacle. D'ailleurs, Guardiola a également été influencé par Cruijff.

C'est étonnant parce que certains vous considère comme un légataire du jeu que Van Gaal, l'archenemy de Cruijff, développait à l'Ajax...
Vous parlez de deux coachs qui s'opposent, mais moi, je vois deux coachs brillants qui pratiquent un football plaisant. Ils sont simplement différents dans leur caractère, leur personnalité. La seule différence que l'on peut leur trouver en matière de football, c'est qu'en tant qu'entraîneur, Cruijff était sans doute encore un peu un joueur. Van Gaal, c'est un vrai coach, une personne rationnelle qui réfléchit énormément au jeu, qui veut tout organiser et faire en sorte que les joueurs prennent leurs responsabilités.

Vous avez commencé votre carrière de coach à Appeldoorn, au niveau amateur. Dans quelle mesure cette expérience vous a-t-elle aidé dans votre métier de coach ?
Il y a deux façons de débuter comme entraîneur professionnel : soit tu fais comme Frank de Boer et tu commences à l'Ajax, soit tu fais comme moi. Même si l'on était au niveau amateur, cette expérience m'a forgé parce que tu dois tout faire par toi-même. C'était une équipe très ambitieuse qui voulait jouer au niveau professionnel. Pour ça, il fallait être champion des Pays-Bas amateur. Ils m'ont donné la liberté nécessaire pour que je me charge de tout organiser, du recrutement au centre de formation. Beaucoup de gens s'imaginent que tout joueur pro peut finir coach, mais pour moi, c'est différent. J'ai été joueur pro pendant vingt ans et je peux te dire que coacher une équipe, c'est le jour et la nuit. C'est un nouveau métier. Et tu dois apprendre ce métier. D'ailleurs, j'apprends toujours après quinze ans. D'un autre côté, j'ai toujours su que je voulais devenir coach.

Quels autres moments ont forgé votre profil d'entraîneur ?
Lorsque j'étais joueur. Par exemple, Wim Jansen, quand je jouais à Feyenoord. Je savais déjà que j'appliquerais en tant que coach ce qu'il m'inculquait sur le terrain chaque jour. Même chose quand je faisais partie de l'équipe nationale avec Rinus Michels. Par la suite, quand je suis devenu entraîneur de Heracles Almelo, j'ai découvert le football moderne, fait d'innovation. Quand j'étais joueur, ça n'existait pas. Maintenant, tout le monde a l'analyse vidéo, l'analyse de données et tu te dois de t'adapter.

Vous êtes à l'aise avec ces outils techniques dans le football ?
Il faut. Désormais, mon staff se compose de douze ou treize personnes en raison de ces outils. Mais à la fin, c'est toujours l'œil du coach qui prévaut. 95% du temps, tu te fis à ton expérience, à ton feeling, et les 5% restants, ce sont les données et les vidéos. Ça n'est jamais le point de départ de notre façon de jouer.

En parlant de données, le Vitesse est l'équipe qui tire le plus au but cette saison. C'est quelque chose qui est travaillé à l'entraînement ?
Bien sûr. Mais tirer au but, ça n'est que la finalité d'une bonne possession de balle. Nous pressons très haut, nous récupérons le ballon presque tout le temps dans la moitié de terrain adverse, donc je ne suis pas plus surpris que ça quand on me dit que Vitesse est l'équipe qui tire le plus au but. En revanche, ce sur quoi nous devons travailler, c'est l'efficacité.

Oui, parce que votre ratio occasions/buts est relativement faible, et la plupart de vos occasions se produisent hors de la surface. Comment l'expliquez-vous ?
Si vous jouez en contre-attaque, il y a de grandes chances que vous finissiez dans la surface de réparation adverse parce qu'il y a beaucoup d'espace. Parce que nous jouons avec la possession, les équipes ont peur de nous et se regroupent dans leur camp. Donc il n'y a plus tant d'espace que ça derrière la ligne de défense. Je tiens également à dire que nous sommes l'équipe qui marque le plus hors de la surface de réparation. C'est normal : c'est toujours très compliqué de combiner jusqu'à te retrouver à cinq mètres du but.

Vous manquez peut-être d'un tueur en attaque, aussi ?
Ça a été le cas pendant longtemps, oui. Juste avant la trêve, nous avons recentré notre ailier Bertrand Traoré (petit frère d'Alain Traoré, ndlr), 19 ans, en avant-centre. Il a commencé à marquer. Malheureusement, il est parti à la CAN, et nous avons eu des difficultés à marquer. Mais depuis qu'il est revenu, nous gagnons tous nos matchs. Il était le chaînon manquant de l'équipe cette saison. Si l'on regarde les résultats, il y a une grosse différence, mais le fonds de jeu, la possession, le nombre d'occasions sont les mêmes entre une victoire et une défaite cette année. Maintenant, on marque. Et derrière Feyenoord, nous sommes la meilleure défense du championnat avec cette fameuse règle des cinq secondes. Nous avons commis beaucoup d'erreurs en début de championnat, mais nous avons encaissé seulement un but lors de nos cinq derniers matchs.

Bertrand Traoré appartient à Chelsea. Comme Lucas Piazón, votre meilleur buteur l'année dernière. Comment faites-vous pour construire chaque année une équipe compétitive malgré ce roulement fréquent de joueurs en prêt ?
Tout le monde s'attarde là-dessus, mais si on compare notre situation à celle des autres clubs néerlandais, elle n'est pas si différente. Si l'on regarde le nombre de joueurs qui vont quitter le PSV à la fin de saison ou ceux de Feyenoord l'été dernier, ils sont au nombre de six ou sept. Titulaires, de surcroît. C'est juste une question d'argent aux Pays-Bas. Un bon joueur de 20, 21 ans va partir à l'étranger. C'est la raison pour laquelle tous les coachs se plaignent d'avoir des équipes jeunes, avec un manque certain d'expérience. Au Vitesse, on a trois joueurs prêtés par Chelsea, oui, mais seulement un sur trois est titulaire. Bertrand Traoré est encore jeune, mais ça fait déjà un an et demi qu'il est avec nous et peut-être qu'il sera avec nous l'année prochaine aussi. Patrick van Anholt est resté trois ans avec nous comme ça.

Cette relation avec Chelsea, c'est plus un atout ou un souci selon vous ?
En toute honnêteté, travailler main dans la main avec Chelsea est quelque chose de spécial. Il n'y a pas beaucoup de clubs qui peuvent se permettre d'aller regarder dans le vivier de Chelsea. Trois à quatre fois par saison, je vais à Londres rencontrer les dirigeants et Mourinho pour voir les joueurs que l'on peut nous envoyer. Très souvent, ce sont des joueurs très talentueux. Et Chelsea ne dit jamais : « Vous devez prendre tel ou tel joueur ! » C'est toujours discuté en amont. En tant qu'entraîneur, c'est une situation assez géniale.

Hormis le fait de prêter des joueurs, quelle est l'implication de Chelsea dans la vie du Vitesse Arnhem ?
Pas grand-chose de plus. Le propriétaire du Vitesse (Alexandr Chigirinski, ndlr), chose assez rare pour être soulignée, est russe et ami d'Abramovitch. Excepté ce lien entre eux, le Vitesse sert également à faire progresser des jeunes joueurs de Chelsea et réciproquement. C'est donnant-donnant. Et ça s'arrête là, Chelsea n'interfère jamais dans mes décisions. Je choisis toujours mon onze titulaire.

Vous avez une relation particulière avec la France, puisque vous avez joué à Toulon entre 1989 et 1991. Vous pouvez nous en dire un peu plus sur cette période ?
« Bien sûr ! » (en français, ndlr). C'était un moment particulier pour moi parce que j'étais jeune, je jouais dans un club de seconde division néerlandaise et c'était la première fois que je jouais à l'étranger. D'autant plus à Toulon qui, c'est le moins qu'on puisse dire, a toujours eu cette réputation de club « spécial » en France. J'étais très heureux de rencontrer Rolland Courbis. Vous savez comment il est, c'est un « personnage » . Quand tu travailles avec cet homme, chaque jour est un de tes meilleurs souvenirs. C'est un mec qui aime le foot, le bon vin... La vie, quoi. Bon, j'ai entendu toutes sortes d'histoires à son sujet, mais ce que je sais, c'est qu'il a aidé à me rendre meilleur, notamment en défense. À l'époque, le championnat de France était l'un des tout meilleurs. Il y avait Francescoli à Marseille, Desailly et Deschamps à Nantes, et Zidane débutait à Cannes. Pour ma part, j'ai joué avec des grands joueurs là-bas : Pardo, Casoni, etc. J'ai toujours des amis à Toulon, même si c'était il y a vingt-cinq ans. Toulon, ce sera toujours spécial pour moi.


Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Ian Curtis
Entraineur exceptionnel, une sorte de Klopp mais vraiment chelou ce club de Vitesse.
On les accuse d'avoir laissé filer la fin de championnat l'an passé vu que le proprio du club est un associé d'Abramovitch.
Qu'est ce que t'as fait de ta tignasse a la valderamma mon bon peter??!!
Message posté par Ian Curtis
Entraineur exceptionnel, une sorte de Klopp mais vraiment chelou ce club de Vitesse.
On les accuse d'avoir laissé filer la fin de championnat l'an passé vu que le proprio du club est un associé d'Abramovitch.


J allais revenir dessus. Est ce que c est vrai que si Vitesse et Chelsea sont en C1 une des deux equipes devrait degager ? c est quand meme deux proprios differents...mais des liens tres étroits. Du coup, comment trancher ? Y a eu une vraie prise de position de l UEFA sur ce cas ou c est juste des rumeurs ?
Français et fier de l'être Niveau : Loisir
Message posté par vitor
Qu'est ce que t'as fait de ta tignasse a la valderamma mon bon peter??!!
Il est passé de Rocheteau à José Anigo :

http://i.ebayimg.com/00/s/NjAwWDQ1NQ==/ … s/$_35.JPG
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30
À lire ensuite
La recette des vainqueurs