Peter Bosz : « Je pense que l'on pratique le meilleur football des Pays-Bas »

Douzième d'Eredivisie il y a encore un mois, le Vitesse Arnhem vient d'engranger 19 points sur 21 possibles et trône désormais sept places plus haut dans le classement. Surtout, le Vitesse Arnhem est, selon certains, ce qu'il se fait de mieux en matière de ballon hollandais. Cette raison porte un nom : Peter Bosz. L'ancien joueur de Feyenoord et de Toulon et actuel coach de l'annexe néerlandaise de Chelsea nous a accordé une interview où il est question de spectacle, de Bertrand Traoré, de doordekken et de Rolland Courbis.

Modififié
Hugo Borst (célèbre journaliste néerlandais, ndlr) dit de votre équipe qu'elle est la plus agréable à voir jouer en Eredivisie. Qu'est-ce que ça vous fait ?
C'est un beau compliment. Nous avons une manière de jouer qui est très plaisante pour les supporters, oui, mais à la fin, il est toujours question de résultats. Surtout en première partie de saison, durant laquelle nous avons énormément dominé sans obtenir le succès escompté. Nous avons d'ailleurs perdu pas mal de points, alors qu'on ne pouvait pas forcément se le permettre. Donc c'est vrai, je pense que l'on pratique le meilleur football des Pays-Bas, mais on manque de points.

Diriez-vous que vous êtes un homme d'idées plus qu'un entraîneur pragmatique ?
Bien sûr. Mais chaque coach a sa propre idée de comment jouer au football. Moi, je n'essaie pas seulement de gagner, mais aussi de provoquer de l'enthousiasme chez les gens. Je pense que les fans attendent d'une équipe qu'elle ait la possession, qu'elle se crée beaucoup d'occasions et bien sûr, qu'elle marque beaucoup de buts. Avec le Vitesse, nous pressons les équipes très haut et très tôt dans le jeu. Lorsque nous avons la balle, le but est d'avoir une bonne possession et de construire par l'arrière, et lorsque nous perdons la balle, nous avons mis en place la règle des cinq secondes. Chaque joueur doit faire en sorte d'avoir récupéré la balle dans les cinq secondes qui suivent sa perte en pressant immédiatement l'adversaire. Parce qu'un adversaire qui récupère la balle n'est jamais en bonne position pour attaquer, les joueurs sont souvent regroupés autour du ballon. Nous essayons donc de tirer profit de ça pour récupérer la balle rapidement. C'est un concept mis en place par Guardiola à Barcelone. Il avait sa règle des trois secondes. Bon, on n'est pas Barcelone, donc j'ai décidé de donner à mes joueurs deux secondes de plus. J'essaie aussi d'appliquer le doordekken : si un adversaire retourne dans sa moitié de terrain, le dernier défenseur de mon équipe ne doit pas avoir peur lui aussi de rentrer dans la moitié de terrain de l'adversaire.

Pour mettre en place le jeu que vous essayez de développer, quel est le meilleur schéma tactique ?
C'est avant tout une question de travail d'équipe, et chaque joueur sait ce qu'il a à faire, quand on a la possession ou quand on ne l'a pas. Je n'aime pas trop parler de schéma tactique parce que le plus important, ce sont les joueurs que tu as à disposition. Actuellement, nous avons les joueurs nécessaires pour évoluer en 4-3-3 et en 4-2-4 ou 4-4-2 au pressing, en fonction de l'endroit où l'on presse. Mais le plus important, c'est de le faire ensemble. Entre le premier attaquant et le dernier défenseur, il ne doit y avoir que trente mètres.

Excepté Guardiola, revendiquez-vous d'autres « influences » ?
Évidemment. Tous les coachs qui essaient de jouer de manière offensive, Johan Cruijff le premier. Je le suivais avec assiduité lorsqu'il était encore joueur et quand il est devenu coach, il parvenait toujours à mêler résultats et spectacle. D'ailleurs, Guardiola a également été influencé par Cruijff.

C'est étonnant parce que certains vous considère comme un légataire du jeu que Van Gaal, l'archenemy de Cruijff, développait à l'Ajax...
Vous parlez de deux coachs qui s'opposent, mais moi, je vois deux coachs brillants qui pratiquent un football plaisant. Ils sont simplement différents dans leur caractère, leur personnalité. La seule différence que l'on peut leur trouver en matière de football, c'est qu'en tant qu'entraîneur, Cruijff était sans doute encore un peu un joueur. Van Gaal, c'est un vrai coach, une personne rationnelle qui réfléchit énormément au jeu, qui veut tout organiser et faire en sorte que les joueurs prennent leurs responsabilités.

Vous avez commencé votre carrière de coach à Appeldoorn, au niveau amateur. Dans quelle mesure cette expérience vous a-t-elle aidé dans votre métier de coach ?
Il y a deux façons de débuter comme entraîneur professionnel : soit tu fais comme Frank de Boer et tu commences à l'Ajax, soit tu fais comme moi. Même si l'on était au niveau amateur, cette expérience m'a forgé parce que tu dois tout faire par toi-même. C'était une équipe très ambitieuse qui voulait jouer au niveau professionnel. Pour ça, il fallait être champion des Pays-Bas amateur. Ils m'ont donné la liberté nécessaire pour que je me charge de tout organiser, du recrutement au centre de formation. Beaucoup de gens s'imaginent que tout joueur pro peut finir coach, mais pour moi, c'est différent. J'ai été joueur pro pendant vingt ans et je peux te dire que coacher une équipe, c'est le jour et la nuit. C'est un nouveau métier. Et tu dois apprendre ce métier. D'ailleurs, j'apprends toujours après quinze ans. D'un autre côté, j'ai toujours su que je voulais devenir coach.

Quels autres moments ont forgé votre profil d'entraîneur ?
Lorsque j'étais joueur. Par exemple, Wim Jansen, quand je jouais à Feyenoord. Je savais déjà que j'appliquerais en tant que coach ce qu'il m'inculquait sur le terrain chaque jour. Même chose quand je faisais partie de l'équipe nationale avec Rinus Michels. Par la suite, quand je suis devenu entraîneur de Heracles Almelo, j'ai découvert le football moderne, fait d'innovation. Quand j'étais joueur, ça n'existait pas. Maintenant, tout le monde a l'analyse vidéo, l'analyse de données et tu te dois de t'adapter.

Vous êtes à l'aise avec ces outils techniques dans le football ?
Il faut. Désormais, mon staff se compose de douze ou treize personnes en raison de ces outils. Mais à la fin, c'est toujours l'œil du coach qui prévaut. 95% du temps, tu te fis à ton expérience, à ton feeling, et les 5% restants, ce sont les données et les vidéos. Ça n'est jamais le point de départ de notre façon de jouer.

En parlant de données, le Vitesse est l'équipe qui tire le plus au but cette saison. C'est quelque chose qui est travaillé à l'entraînement ?
Bien sûr. Mais tirer au but, ça n'est que la finalité d'une bonne possession de balle. Nous pressons très haut, nous récupérons le ballon presque tout le temps dans la moitié de terrain adverse, donc je ne suis pas plus surpris que ça quand on me dit que Vitesse est l'équipe qui tire le plus au but. En revanche, ce sur quoi nous devons travailler, c'est l'efficacité.

Oui, parce que votre ratio occasions/buts est relativement faible, et la plupart de vos occasions se produisent hors de la surface. Comment l'expliquez-vous ?
Si vous jouez en contre-attaque, il y a de grandes chances que vous finissiez dans la surface de réparation adverse parce qu'il y a beaucoup d'espace. Parce que nous jouons avec la possession, les équipes ont peur de nous et se regroupent dans leur camp. Donc il n'y a plus tant d'espace que ça derrière la ligne de défense. Je tiens également à dire que nous sommes l'équipe qui marque le plus hors de la surface de réparation. C'est normal : c'est toujours très compliqué de combiner jusqu'à te retrouver à cinq mètres du but.

Vous manquez peut-être d'un tueur en attaque, aussi ?
Ça a été le cas pendant longtemps, oui. Juste avant la trêve, nous avons recentré notre ailier Bertrand Traoré (petit frère d'Alain Traoré, ndlr), 19 ans, en avant-centre. Il a commencé à marquer. Malheureusement, il est parti à la CAN, et nous avons eu des difficultés à marquer. Mais depuis qu'il est revenu, nous gagnons tous nos matchs. Il était le chaînon manquant de l'équipe cette saison. Si l'on regarde les résultats, il y a une grosse différence, mais le fonds de jeu, la possession, le nombre d'occasions sont les mêmes entre une victoire et une défaite cette année. Maintenant, on marque. Et derrière Feyenoord, nous sommes la meilleure défense du championnat avec cette fameuse règle des cinq secondes. Nous avons commis beaucoup d'erreurs en début de championnat, mais nous avons encaissé seulement un but lors de nos cinq derniers matchs.

Bertrand Traoré appartient à Chelsea. Comme Lucas Piazón, votre meilleur buteur l'année dernière. Comment faites-vous pour construire chaque année une équipe compétitive malgré ce roulement fréquent de joueurs en prêt ?
Tout le monde s'attarde là-dessus, mais si on compare notre situation à celle des autres clubs néerlandais, elle n'est pas si différente. Si l'on regarde le nombre de joueurs qui vont quitter le PSV à la fin de saison ou ceux de Feyenoord l'été dernier, ils sont au nombre de six ou sept. Titulaires, de surcroît. C'est juste une question d'argent aux Pays-Bas. Un bon joueur de 20, 21 ans va partir à l'étranger. C'est la raison pour laquelle tous les coachs se plaignent d'avoir des équipes jeunes, avec un manque certain d'expérience. Au Vitesse, on a trois joueurs prêtés par Chelsea, oui, mais seulement un sur trois est titulaire. Bertrand Traoré est encore jeune, mais ça fait déjà un an et demi qu'il est avec nous et peut-être qu'il sera avec nous l'année prochaine aussi. Patrick van Anholt est resté trois ans avec nous comme ça.

Cette relation avec Chelsea, c'est plus un atout ou un souci selon vous ?
En toute honnêteté, travailler main dans la main avec Chelsea est quelque chose de spécial. Il n'y a pas beaucoup de clubs qui peuvent se permettre d'aller regarder dans le vivier de Chelsea. Trois à quatre fois par saison, je vais à Londres rencontrer les dirigeants et Mourinho pour voir les joueurs que l'on peut nous envoyer. Très souvent, ce sont des joueurs très talentueux. Et Chelsea ne dit jamais : « Vous devez prendre tel ou tel joueur ! » C'est toujours discuté en amont. En tant qu'entraîneur, c'est une situation assez géniale.

Hormis le fait de prêter des joueurs, quelle est l'implication de Chelsea dans la vie du Vitesse Arnhem ?
Pas grand-chose de plus. Le propriétaire du Vitesse (Alexandr Chigirinski, ndlr), chose assez rare pour être soulignée, est russe et ami d'Abramovitch. Excepté ce lien entre eux, le Vitesse sert également à faire progresser des jeunes joueurs de Chelsea et réciproquement. C'est donnant-donnant. Et ça s'arrête là, Chelsea n'interfère jamais dans mes décisions. Je choisis toujours mon onze titulaire.

Vous avez une relation particulière avec la France, puisque vous avez joué à Toulon entre 1989 et 1991. Vous pouvez nous en dire un peu plus sur cette période ?
« Bien sûr ! » (en français, ndlr). C'était un moment particulier pour moi parce que j'étais jeune, je jouais dans un club de seconde division néerlandaise et c'était la première fois que je jouais à l'étranger. D'autant plus à Toulon qui, c'est le moins qu'on puisse dire, a toujours eu cette réputation de club « spécial » en France. J'étais très heureux de rencontrer Rolland Courbis. Vous savez comment il est, c'est un « personnage » . Quand tu travailles avec cet homme, chaque jour est un de tes meilleurs souvenirs. C'est un mec qui aime le foot, le bon vin... La vie, quoi. Bon, j'ai entendu toutes sortes d'histoires à son sujet, mais ce que je sais, c'est qu'il a aidé à me rendre meilleur, notamment en défense. À l'époque, le championnat de France était l'un des tout meilleurs. Il y avait Francescoli à Marseille, Desailly et Deschamps à Nantes, et Zidane débutait à Cannes. Pour ma part, j'ai joué avec des grands joueurs là-bas : Pardo, Casoni, etc. J'ai toujours des amis à Toulon, même si c'était il y a vingt-cinq ans. Toulon, ce sera toujours spécial pour moi.


Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ian Curtis
Entraineur exceptionnel, une sorte de Klopp mais vraiment chelou ce club de Vitesse.
On les accuse d'avoir laissé filer la fin de championnat l'an passé vu que le proprio du club est un associé d'Abramovitch.
Qu'est ce que t'as fait de ta tignasse a la valderamma mon bon peter??!!
Message posté par Ian Curtis
Entraineur exceptionnel, une sorte de Klopp mais vraiment chelou ce club de Vitesse.
On les accuse d'avoir laissé filer la fin de championnat l'an passé vu que le proprio du club est un associé d'Abramovitch.


J allais revenir dessus. Est ce que c est vrai que si Vitesse et Chelsea sont en C1 une des deux equipes devrait degager ? c est quand meme deux proprios differents...mais des liens tres étroits. Du coup, comment trancher ? Y a eu une vraie prise de position de l UEFA sur ce cas ou c est juste des rumeurs ?
Français et fier de l'être Niveau : Loisir
Message posté par vitor
Qu'est ce que t'as fait de ta tignasse a la valderamma mon bon peter??!!
Il est passé de Rocheteau à José Anigo :

http://i.ebayimg.com/00/s/NjAwWDQ1NQ==/ … s/$_35.JPG
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2
Article suivant
La recette des vainqueurs