1. // Euro 2016
  2. // Gr.E
  3. //
  4. // Itw Federico Balzaretti

« Personne ne connaît mieux le football que les Italiens »

On a tendance à l’oublier, mais la Squadra Azzurra se présente à cet Euro en tant que vice-championne d’Europe en titre. Ancien défenseur latéral désormais rangé des crampons, Federico Balzaretti faisait partie des finalistes de l'Euro 2012. Il raconte.

Modififié
Cette finale d'Euro 2012, c'était un vrai bol d'air pour l'Italie entre deux échecs cuisants lors des Coupes du monde 2010 et 2014, non ?
Selon moi, seul le dernier Mondial a été loupé. Celui de 2010, c’était la fin d’une génération qui avait beaucoup donné. Prandelli est reparti avec un groupe pour les quatre années suivantes, il y a eu un bon Euro et aussi une bonne Coupe des confédérations, ne l’oublions pas. Et puis les deux campagnes de qualifications ont été disputées sans souffrir et en engrangeant beaucoup de points. Malheureusement, ce cycle s’est très mal terminé avec le Mondial brésilien, sans quoi, le bilan aurait été excellent.

C’était aussi une Italie très joueuse.
Au-delà des résultats, Prandelli a apporté sa patte au niveau des principes de jeu, il y avait ce milieu de terrain rotatif avec les quatre qui s’alternaient à tour de rôle en « trequartista » , la possession de balle, un pressing très haut. C’était un style de jeu beaucoup plus européen par rapport à d’autres cycles qui ont eux aussi obtenu de bons résultats. Un foot plus entreprenant et offensif qui correspondait parfaitement au sélectionneur.

Avant le début de la compétition, il y eut un nouvel épisode du Calcioscommesse, confortant la théorie qui veut que l’Italie a besoin d’un scandale pour bien faire.
C’est un peu cliché, mais je dois admettre que nous, Italiens, sommes très bons quand il s’agit de se relever dans la difficulté, nous savons nous retrousser les manches lorsqu’on a touché le fond, peut-être moins quand il s’agit d’investir pour se maintenir à un certain niveau. On tend à se reposer sur nos lauriers. Mais quand ça ne va pas, on fait le dos rond et on réagit.

Vous aviez disputé un seul amical avant cet Euro, un 0-3 contre les Russes.
C’était justement un amical, la première mi-temps, on avait bien joué et on a craqué en seconde. On a surtout payé la grosse charge de travail physique, il y avait eu une grosse préparation, on avait les jambes lourdes, donc ce score ne nous avait pas inquiétés plus que ça.

« Cassano et Balotelli ont beau être de super joueurs, ce ne sont pas des grands buteurs. »

En toute sincérité, quel était votre objectif durant cet Euro ?
On sortait d’une excellente campagne de qualifications, on s’attendait donc à bien faire. Maintenant, cela fait un petit moment que l’Italie ne vise plus le titre suprême, on part en sourdine en se fixant le dernier carré, voire les quarts. Mais bon, on sait très bien qu’on peut battre tout le monde, notamment parce que tactiquement, on est les plus calés, personne ne connaît mieux le football que les Italiens, et je le dis avec une grande fierté.

En ouverture contre l’Espagne, on se souvient d’un grand De Rossi au poste de libéro.
Daniele est un joueur tellement intelligent qu’il pourrait jouer partout. Durant cet Euro, il a évolué défenseur, playmaker, relayeur et a été fantastique à chaque fois. C’est un joueur qui « pense » . Par la suite, il a été peu utilisé à ce poste de libéro, car on est vite repassés à 4 derrière et aucun coach à la Roma n’a adopté la défense à trois, mais il y rejouerait sans aucune difficulté.


Di Natale fut le seul à avoir battu Casillas durant cet Euro.
Prandelli avait choisi de ne pas le convoquer pendant deux ans, mais c’était l’Italien le plus prolifique et un mec au top qui n’a jamais posé de problèmes. Son intégration dans les 23 était une réelle valeur ajoutée, son expérience était utile, ainsi que son sens du but, car Cassano et Balotelli ont beau être de super joueurs, ce ne sont pas des grands buteurs.

On oublie souvent que si Espagne et Croatie font 2-2 lors du dernier match de poule, la victoire contre l’Irlande ne sert à rien.
C’est vrai, la première mi-temps, je jouais côté opposé, j’étais concentré sur le match, aussi parce que je faisais mes débuts. En seconde, quand on menait 1-0, on demandait souvent comment ça se passait dans l’autre rencontre, même si on devait faire attention aux Irlandais qui risquaient d’égaliser. D’ailleurs, le 2-0 de Balotelli est inscrit à la 90e, on ne pouvait pas se permettre d’être trop distraits.

« Le vestiaire est un facteur décisif pour aller aussi loin. Après chaque match, on restait ensemble jusqu’à 6 heures du matin, car on n’arrivait pas à dormir, on se chambrait, il y avait une très bonne ambiance. »

Le passage du 3-5-2 au 4-3-1-2 a changé beaucoup de choses ?
L’idée était d’utiliser cette première tactique face aux Espagnols. On ne la connaissait pas beaucoup, on ne l’avait jamais utilisée durant les qualifications, mais le match contre la Russie nous avait privés de certaines certitudes et l’Espagne faisait peur. On a sorti une grosse prestation, un vrai chef-d’œuvre tactique, on avait bien limité nos adversaires, on repartait efficacement en contre-attaques. Du coup, on a remis ça contre la Croatie, mais face à une équipe plus défensive, c’était moins efficace. C’est pour cela qu’on est repassé à 4 derrière contre l’Irlande et ainsi de suite jusqu’en finale.

Te concernant, cette compétition était un peu le pic de ta carrière, non ?
Et pourtant, j’avais été out les deux derniers mois de la saison de club avec Palerme, alors que je n’avais jamais connu de blessure. Au début du stage de préparation, j’étais dans une condition physique désastreuse, mais on a fait un gros taf de récupération et j’ai pu me présenter prêt au jour J.


Le duo Cassano-Balotelli avait été sage hors du terrain ?
Oui, car c’était et c’est un groupe où il est difficile de mal se comporter, quand tout le monde va dans la même direction, c’est très compliqué de faire des erreurs. Ils furent impeccables et c’est d’ailleurs pour ça qu’on est arrivés jusqu’en finale. Le vestiaire est un facteur décisif pour aller aussi loin. Après chaque match, on restait ensemble jusqu’à 6 heures du matin, car on n’arrivait pas à dormir, on se chambrait, il y avait une très bonne ambiance. Ce sont ces moments qui soudent un groupe et qui se répercutent aussi sur le terrain.

« Contre l’Espagne, Prandelli voulait une équipe joueuse, il s’est également fié aux gars qui avaient permis d’arriver en finale, c’était un genre de récompense, il nous l’a clairement dit d’ailleurs. »

On ne s’est pas un peu trop excité sur le doublé de Balotellli contre l’Allemagne ?
Je ne juge pas un joueur sur un match ou une action, ce jour-là, je ne me suis pas dit qu’une étoile était née. Son potentiel et sa force, on les connaissait depuis son premier match en Serie A. Maintenant, il manque évidemment de continuité, il n’a pas trouvé l’équilibre qui lui permet d’avoir un rendement régulier. Il ne s’agit pas de faire la différence seulement techniquement, il faut être un footballeur à 360 degrés.


Mieux vaut perdre une finale 4-0 plutôt qu’aux tirs au but ?
Non, je préfère la deuxième option, car cela signifie que vous avez été dans le coup jusqu’au bout. Le problème, c’est que nous sommes arrivés très fatigués en finale, on a joué le dimanche, le jeudi et dimanche avec la prolongation contre l’Angleterre. Contre l’Espagne, Prandelli voulait une équipe joueuse, il s’est également fié aux gars qui avaient permis d’arriver en finale, c’était un genre de récompense, il nous l’a clairement dit d’ailleurs. Il y a eu qu’un seul changement entre la demie et la finale, Abate à ma place. On n’était pas bien, Chiellini est sorti au bout d’une demi-heure, en fait, on aurait dû être moins romantiques et plus…


Plus italiens ?
Exactement ! Peut-être qu’on aurait pu rivaliser, mais le côté humain de Prandelli est ressorti et c’est tout a fait normal. De toute façon, avec le recul, il n’y a pas de regrets à avoir, il n’y a pas eu match.

« Le gros avantage de l’Italie est d’être un club et non une sélection, elle a le meilleur entraîneur de cet Euro, c’est une équipe qui donnera du fil à retordre à tout le monde. »

9 des 23 de cet Euro ont été reconduits quatre ans plus tard, mais beaucoup n’ont pas profité de l’élan de ce résultat comme Balotelli, Giovinco, Abate, etc.
Parce que le changement générationnel, le renouveau des piliers a vraiment été effectué en 2010. Conte a conservé Marchisio, De Rossi, Chiellini, Bonucci, Motta et a ajouté ses gars. Surtout, il a cherché à transmettre ses idéaux tactiques, son caractère, son état d’esprit. Il est reparti de zéro d’un point de vue psychologique, mais pas forcément au niveau des hommes.

Quel regard portes-tu sur cette Italie ?
Je connais bien les 23 et je suis donc très optimiste. Le gros avantage de l’Italie est d’être un club et non une sélection, elle a le meilleur entraîneur de cet Euro, c’est une équipe qui donnera du fil à retordre à tout le monde. Nous avons des idées, des principes, on soigne les détails mieux que quiconque. Surtout, on connaît nos limites, on joue par rapport à nos capacités. C’est inutile de faire de la possession de balle si tu n’as pas les gars pour, Conte est intelligent et mise sur les qualités du groupe. J’insiste, on est un club, c’est un détail, mais qui compte.

Et la France ?
C'est une équipe qui possède de grands talents, j’ai eu Deschamps à la Juve, ce n’est pas un innovateur, il ne va pas t’inventer un coup tactique, mais il est organisé, pragmatique, il travaille bien. Il obtient le maximum de son équipe, et ça, c’est une grande qualité. Ils ont un bon calendrier et jouent à domicile, je la vois si ce n’est gagnante, au moins finaliste.

Ton épouse Eleonara Abbagnato ayant longtemps été danseuse à l’Opéra de Paris, on imagine que tu entretiens un rapport particulier avec notre pays ?
Au début de notre relation, j’y allais souvent, je multipliais les allers-retours. J’aime la France, j’adore Paris, nous nous y sentons bien, j’aime cultiver ce rapport et on le maintiendra peu importe ce qu’il se passe. Eleonora est actuellement directrice de l’opéra à Rome, si elle occupe cette même place à Paris, ce serait un couronnement pour elle.

Il y a un endroit que tu apprécies particulièrement dans la capitale ?
On a un appartement pas loin de l’arc de Triomphe, on se balade beaucoup, surtout dans les parcs vu qu’on a quatre enfants. Par exemple, nous allons souvent au Jardin d’acclimatation, nous ne menons pas une vie mondaine, c’est très familial. Si je dois choisir un endroit où on aime se faire plaisir, c’est l’Atelier de Joël Robuchon et ses excellentes dégustations, sans oublier Montmartre où Eleonara habitait lorsqu’on s’est connus.

Les attentats du 13 novembre dernier ont dû particulièrement te toucher.
Le soir où cela s’est passé, ma femme revenait justement de Paris, elle était dans l’avion. J’ai été subjugué par la force des Français, ils n’ont pas pleuré sur leur sort, ils se sont relevés rapidement et ont démontré être un grand peuple. J’ai d'ailleurs passé la période de Noël à Paris, j’ai vécu l’après-attentat, tout se déroulait normalement, on ne faisait pas semblant de rien, mais c’est ce qu’il fallait faire, revenir à la vie normale pour démontrer que nous n’avons pas peur et que nous voulons continuer à vivre comme on aime.

Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

helvétie Niveau : CFA
J'ai eu l'impression de lire un article papier de SF. La dolce vita à Paris décrite par un italien c'est beau.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est un super gars.
Depuis sa retraite, il s'occupe des joueurs en prêt de la Roma (et y en a un paquet. On forme beaucoup donc on prête beaucoup).
Content qu'il soit resté au club. Et que la Roma l'ait soutenu aussi bien lorsqu'il était gravement blessé.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Message posté par helvétie
J'ai eu l'impression de lire un article papier de SF. La dolce vita à Paris décrite par un italien c'est beau.


M'enfin, je crois que la Dolce Vita, il peut la vivre partour où il veut avec les tunes qu'il a.
Une belle femme, une belle famille.
Pas besoin que ça soit Paris ou Rome.
(Même si ça aide).
Buster-qui-donne Niveau : DHR
Réponses bien troussées je trouve, spécialement le paragraphe sur l’Italie qui ne vise plus le titre suprême, part en sourdine en se fixant le dernier carré voire les quarts... "Mais bon" (... vu que tactiquement on est les plus calés...). Très bon résumé de ce qu'on peut penser.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 1
Note : 2
Le mec est sobre, pose, aime la France et l'Italie, a une gueule de surfeur et un style sans faute italien.

Jai vraiment du faire une grosse connerie avant pour etre re-incarne en moi.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Un bon petit joueur, super mentalité mais je crains le burnout et calvitie rapide pour lui.

Trop de prêts à la Roma, il va y laisser sa santé.
J'ai toujours bien aimé ce joueur, c'est pas cet interview qui va me faire changer d'avis.
Chien dragon flottant Niveau : District
Chouette interview, plaisant de redécouvrir de l'intérieur le parcours de 2012. Cette finale s'explique et explique pourquoi Prandelli n'a rien gagné en fait.
Sinon le passage sur Deschamps est lourd de sens
Note : -1
Non le titre exact est : "Personne ne triche mieux que les macaronis".
Interview très cool sur un super mec et un joueur que j'ai beaucoup aimé voir jouer, merci SoFoot !
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Message posté par lindo
Non le titre exact est : "Personne ne triche mieux que les macaronis".


Tu veux dire en dehors des autres nations très certainement?
Message posté par lindo
Non le titre exact est : "Personne ne triche mieux que les macaronis".


Lana c'est toi ?
JuanSchiaffino Niveau : Ligue 2
Message posté par TheGoatKeeper
Le mec est sobre, pose, aime la France et l'Italie, a une gueule de surfeur et un style sans faute italien.

Jai vraiment du faire une grosse connerie avant pour etre re-incarne en moi.


j'ai ris, merci mec.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4
À lire ensuite
Hamšík, le Continental