Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Perin, la cruelle découverte de l'élite

Il a 20 ans et on dit de lui qu'il pourrait être le futur très grand gardien italien. Pourtant, paradoxe ultime, Pescara, le club de Mattia Perin, a encaissé 74 buts cette saison, dont 56 par le jeune jardien. Un record négatif dans tous les grands championnats européens.

Modififié
Mattia Perin se souviendra de sa première saison en Serie A. Cela devait être la saison de la révélation, celle où le tout jeune gardien, révélé la saison dernière sous les ordres d'Alessandro Dal Canto à Padova, en Serie B, allait venir se frotter aux meilleurs attaquants de la Botte. Cela restera, dans les chiffres, comme une saison cauchemardesque. Son club, Pescara, est en effet déjà relégué en Serie B, et a encaissé 74 buts en l'espace de 35 journées, soit une coquette moyenne de 2,1 buts par match. Sur les 74, Perin est allé chercher le ballon au fond des filets 56 fois. Et tous les buteurs lui sont passés dessus. Icardi lui en a mis quatre, Quagliarella trois, Cavani, Hamšík et Klose deux, Milito, Gilardino, Di Natale, El Shaarawy, un. Et pourtant, tout le monde s'accorde à dire que Perin est l'une des seules notes positives de la saison de Pescara. Le gardien, malgré les raclées reçues, a réalisé de superbes parades, et a surtout fait preuve d'une grande maturité pour un gardien de 20 ans. De grands clubs italiens pensent d'ailleurs à lui pour le futur, à commencer par le Milan AC, toujours en quête du successeur de l'immortel Abbiati.

Meilleur gardien de Serie B

En attendant de s'imaginer dans les bois de San Siro ou du Stadio olimpico, Mattia Perin sera probablement le gardien du Genoa la saison prochaine. C'est en tout cas ce qu'a révélé son agent à la mi-avril. « Jouer au Genoa est un rêve pour Mattia, car il s'agit d'un endroit important. Même si le club rossoblù devait être relégué en Serie B, le joueur serait heureux d'aller là-bas, et de disputer un poste de titulaire à Frey. J'espère toutefois que le Genoa restera en Serie A, comme ça, Mattia pourrait rester parmi l'élite » , a-t-il affirmé. Oui, car à la base, Perin vient bien du Genoa, club qu'il a rejoint en 2008, à l'âge de 16 ans. Avant d'y arriver, le gardien avait fait ses armes chez les jeunes de la Pro Cisterna et de la Pistoiese. Les émissaires du Genoa, toujours bons lorsqu'il s'agit de dénicher de jeunes talents, le repèrent justement à la Pistoiese, et le font venir à Gênes. Il devient alors une pièce maîtresse de l'équipe Primavera du Genoa, avec laquelle il remporte d'ailleurs le Scudetto Primavera en 2009-10. En récompense de ses excellentes prestations avec l'équipe des jeunes, le coach du Genoa, Davide Ballardini, lui offre son baptême en Serie A lors de la toute dernière journée de championnat. Perin encaisse deux buts face à Cesena, mais le Genoa s'impose 3-2. Les prémices de l'explosion.

Cette explosion intervient la saison suivante, lors de la saison 2011-12. Perin, qui fête tout juste ses 19 ans, est prêté à Padova, en Serie B. Le gardien titulaire de l'équipe se nomme Ivan Pelizzoli. Le malheur de l'ancien portier de la Roma va faire le bonheur du natif de Latina. Le 1er octobre, lors d'un match de championnat face à Empoli, Pelizzoli se blesse et doit céder sa place à Perin. Le gardien se montre intraitable et impressionne son coach, Alessandro Dal Canto, qui déclarera à la fin de la rencontre avoir eu l'impression de voir « un clone de Buffon dans les buts » . Pelizzoli blessé, Perin reste dans les buts, et n'en sortira plus. Padova termine 7e de Serie B, aux portes des play-offs, mais surtout, Perin reçoit le titre honorifique de meilleur gardien de Serie B. Un titre qu'aucun gardien de 19 ans n'avait jamais remporté avant lui. À la fin de la saison, il rentre à la maison-mère, à Gênes, mais est prêté à nouveau, cette fois-ci à Pescara. Cadeau empoisonné.

Pelizzoli, encore


Avec le Delfino, la saison commence pourtant bien. Lors de la deuxième journée de championnat, Perin stoppe un pénalty de Rolando Bianchi, le capitaine du Torino. Mais peu à peu, les choses vont se dégrader pour le promu, même si Perin continue de convaincre. Son meilleur match de la saison, il le réalise sur la pelouse de la Fiorentina. Pescara s'y impose 2-0 (seul exploit de l'année) et le gardien effectue 15 parades face aux attaquants florentins : un record cette saison dans les grands championnats européens. Mais après la victoire à Florence, c'est le black-out. Pescara perd tous ses matchs, et tout le monde est remis en question. L'entraîneur, Cristiano Bergodi, fait un choix juste avant d'être viré : mettre Perin sur le banc. Non pas parce qu'il juge que le gardien est mauvais, mais simplement parce que dans une telle situation, il faut un gardien d'expérience.

Bergodi décide donc de titulariser ce bon vieux Ivan Pelizzoli, qui avait lui aussi rejoint Pescara l'été dernier. Le nouveau coach, Bucchi, confirme ce choix. Pelizzoli dispute quelques matchs, mais finit par se blesser. Comme la saison passée, son malheur fait le bonheur de Perin, qui reprend les gants de titulaire. Enfin, tu parles d'un bonheur… Pour son retour, hier, Perin en a pris quatre sur la pelouse du Genoa, le club qu'il rejoindra dans quelques semaines. Soyons-en sûrs : dans quelques années, on le retrouvera au poste de numéro 1 de l'un des plus grands clubs de la Botte. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'en août dernier, Cesare Prandelli l'a convoqué pour la première fois en Nazionale pour le match amical face à l'Angleterre. Façon de dire que l'avenir de la Squadra s'écrira aussi avec lui. Après Buffon, évidemment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 40 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien