1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Perin, la cruelle découverte de l'élite

Il a 20 ans et on dit de lui qu'il pourrait être le futur très grand gardien italien. Pourtant, paradoxe ultime, Pescara, le club de Mattia Perin, a encaissé 74 buts cette saison, dont 56 par le jeune jardien. Un record négatif dans tous les grands championnats européens.

Modififié
20 18
Mattia Perin se souviendra de sa première saison en Serie A. Cela devait être la saison de la révélation, celle où le tout jeune gardien, révélé la saison dernière sous les ordres d'Alessandro Dal Canto à Padova, en Serie B, allait venir se frotter aux meilleurs attaquants de la Botte. Cela restera, dans les chiffres, comme une saison cauchemardesque. Son club, Pescara, est en effet déjà relégué en Serie B, et a encaissé 74 buts en l'espace de 35 journées, soit une coquette moyenne de 2,1 buts par match. Sur les 74, Perin est allé chercher le ballon au fond des filets 56 fois. Et tous les buteurs lui sont passés dessus. Icardi lui en a mis quatre, Quagliarella trois, Cavani, Hamšík et Klose deux, Milito, Gilardino, Di Natale, El Shaarawy, un. Et pourtant, tout le monde s'accorde à dire que Perin est l'une des seules notes positives de la saison de Pescara. Le gardien, malgré les raclées reçues, a réalisé de superbes parades, et a surtout fait preuve d'une grande maturité pour un gardien de 20 ans. De grands clubs italiens pensent d'ailleurs à lui pour le futur, à commencer par le Milan AC, toujours en quête du successeur de l'immortel Abbiati.

Meilleur gardien de Serie B

En attendant de s'imaginer dans les bois de San Siro ou du Stadio olimpico, Mattia Perin sera probablement le gardien du Genoa la saison prochaine. C'est en tout cas ce qu'a révélé son agent à la mi-avril. « Jouer au Genoa est un rêve pour Mattia, car il s'agit d'un endroit important. Même si le club rossoblù devait être relégué en Serie B, le joueur serait heureux d'aller là-bas, et de disputer un poste de titulaire à Frey. J'espère toutefois que le Genoa restera en Serie A, comme ça, Mattia pourrait rester parmi l'élite » , a-t-il affirmé. Oui, car à la base, Perin vient bien du Genoa, club qu'il a rejoint en 2008, à l'âge de 16 ans. Avant d'y arriver, le gardien avait fait ses armes chez les jeunes de la Pro Cisterna et de la Pistoiese. Les émissaires du Genoa, toujours bons lorsqu'il s'agit de dénicher de jeunes talents, le repèrent justement à la Pistoiese, et le font venir à Gênes. Il devient alors une pièce maîtresse de l'équipe Primavera du Genoa, avec laquelle il remporte d'ailleurs le Scudetto Primavera en 2009-10. En récompense de ses excellentes prestations avec l'équipe des jeunes, le coach du Genoa, Davide Ballardini, lui offre son baptême en Serie A lors de la toute dernière journée de championnat. Perin encaisse deux buts face à Cesena, mais le Genoa s'impose 3-2. Les prémices de l'explosion.

Cette explosion intervient la saison suivante, lors de la saison 2011-12. Perin, qui fête tout juste ses 19 ans, est prêté à Padova, en Serie B. Le gardien titulaire de l'équipe se nomme Ivan Pelizzoli. Le malheur de l'ancien portier de la Roma va faire le bonheur du natif de Latina. Le 1er octobre, lors d'un match de championnat face à Empoli, Pelizzoli se blesse et doit céder sa place à Perin. Le gardien se montre intraitable et impressionne son coach, Alessandro Dal Canto, qui déclarera à la fin de la rencontre avoir eu l'impression de voir « un clone de Buffon dans les buts » . Pelizzoli blessé, Perin reste dans les buts, et n'en sortira plus. Padova termine 7e de Serie B, aux portes des play-offs, mais surtout, Perin reçoit le titre honorifique de meilleur gardien de Serie B. Un titre qu'aucun gardien de 19 ans n'avait jamais remporté avant lui. À la fin de la saison, il rentre à la maison-mère, à Gênes, mais est prêté à nouveau, cette fois-ci à Pescara. Cadeau empoisonné.

Pelizzoli, encore

Avec le Delfino, la saison commence pourtant bien. Lors de la deuxième journée de championnat, Perin stoppe un pénalty de Rolando Bianchi, le capitaine du Torino. Mais peu à peu, les choses vont se dégrader pour le promu, même si Perin continue de convaincre. Son meilleur match de la saison, il le réalise sur la pelouse de la Fiorentina. Pescara s'y impose 2-0 (seul exploit de l'année) et le gardien effectue 15 parades face aux attaquants florentins : un record cette saison dans les grands championnats européens. Mais après la victoire à Florence, c'est le black-out. Pescara perd tous ses matchs, et tout le monde est remis en question. L'entraîneur, Cristiano Bergodi, fait un choix juste avant d'être viré : mettre Perin sur le banc. Non pas parce qu'il juge que le gardien est mauvais, mais simplement parce que dans une telle situation, il faut un gardien d'expérience.

Bergodi décide donc de titulariser ce bon vieux Ivan Pelizzoli, qui avait lui aussi rejoint Pescara l'été dernier. Le nouveau coach, Bucchi, confirme ce choix. Pelizzoli dispute quelques matchs, mais finit par se blesser. Comme la saison passée, son malheur fait le bonheur de Perin, qui reprend les gants de titulaire. Enfin, tu parles d'un bonheur… Pour son retour, hier, Perin en a pris quatre sur la pelouse du Genoa, le club qu'il rejoindra dans quelques semaines. Soyons-en sûrs : dans quelques années, on le retrouvera au poste de numéro 1 de l'un des plus grands clubs de la Botte. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'en août dernier, Cesare Prandelli l'a convoqué pour la première fois en Nazionale pour le match amical face à l'Angleterre. Façon de dire que l'avenir de la Squadra s'écrira aussi avec lui. Après Buffon, évidemment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C´est le gamin de Game of Thrones.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Mais sans lui c'est pas 74buts que Pescara aurait pris.
Chriswillow Niveau : Loisir
Ca sent pas bon pour l'ami Frey l'an prochain... Et je ne pense pas que le Genoa prêtera une nouvelle fois Perin...
Ce mec a déjà le niveau pour jouer dans les plus grands clubs ! Une vraie pépite.
LifeInstructor Niveau : Loisir
J'avais pas vu une coupe de cheveux comme ça depuis la mode " rock bourge " de 2007.
Toute une époque.
complètement surcoté selon moi.
Message posté par Yaya-letour
Mais sans lui c'est pas 74buts que Pescara aurait pris.


Tout a fait. Sans lui, Pescara prend le double.

Ca sert a rien d'avoir un grand gardien si t'as personne devant lui pour l'aider. Buffon en finale pendant l'Euro?
Un détail très important n'a pas été cité dans cette article, c'est que Perin a été mis de coté, c'est vrai, parce que Pelizzoli était plus propice a la situation mais aussi parce que Peche-cara (comme dirait Génin) ne voulait pas payer des bonus au Genoa car en jouant un certain nombre de match, le club devait payer des bonus au club Griffoni, les chances des Delfini de rester en Serie A étant très faible et donc conserver Perin aussi, ça ne servait a rien de le faire jouer pour payer des bonus en plus
derIngenieur Niveau : CFA
C'est sa maman qui lui coupe les cheveux ? ^^
le Ed Warner italien. J'avais lu que le Barca avait envoyé des émissaires pour le surveillé. Qui sait ?
Pescara c'est très très faible, une équipe globalement mauvaise avec une défense gruyère.
Tu peux mettre Neuer ou Lloris dans les bois ils prendront des buts entre 2 parades.
Cet argument ne tient pas vu la faiblesse des 10 mecs devant lui.

A titre de comparaison, tu mets Dzeko ou Gomez en pointe à Brest, ce sera pas folichon.
Jack Facial Niveau : CFA
Note : -1
Perin, la cruelle coupe de cheveux
Un bon gardien sait quand même placer sa defense!
Bon remarque, à 20 ans et vu son blase, il se fait peut être plutôt carrer le panier
Fitzcarraldo Niveau : District
Elle était pas mal cette génération 92 au Genoa. En 2010 ils gagnent la primavera avec Perin donc, mais aussi El Sharaawy, Cofie, Polenta, Lazarevic, D'Alessandro et Boakye. Bien malin, le président Preziosi qui préfère fumer sa fortune avec un recrutement digne d'un débutant sur Football Manager, plutôt que de faire confiance à ses jeunes pousses prometteurs. C'est pas le seul club à tourner en rond avec cet étérnel problème..
Si Perin a sa chance l'an prochain (j'espère en série A..), c'est toujours ça de pris.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
je me souviens du match contre la Juve où Pescara en prend 6, pourtant il fait un match énorme, ils auraient pu facilement en prendre 12...
DeanWinchester Niveau : CFA2
Un mec totalement surcoté par les médias, mais totalement

on est en Italie bordel, il y a des gardiens énormes quasi partout et principalement des italiens justement ... si il y a bien un poste ou l'italie a pas a baver devants d'autres champ' c'est bien le poste de gardien, mais Perin je comprend pas pourquoi ce surcotage

cette saison Pelizolli a fait des bien meilleurs mais bien meilleurs matchs que lui (il lui a pris sa place), c'est vrai que pelizolli est plutôt un bon goal mais c'est pas le goal du siecle non plus ...

perso j'avais vu un italie-irlande espoirs, le mec en prend 4 et cette équipe d'italie espoirs c'est du costaud ... désormais il 4eme gardien dans la hiérarchie des espoirs je crois bien ? voir même 5eme avec l'arrivée de Leali.

Bref a chaque fois que je le vois il prend buts sur buts, il fait 1 ou 2 arrêts spéctactulaires par matchs pour la photo mais il est plutôt faible.

pourtant il y en a des phénomènes au poste de goal en italie et même de très bon jeunes (bardi leali etc .. ) c'est une énigme total la cote qu'a pu avoir ce mec pour moi, j'ai rien contre lui mais je comprend pas du tout.
Le nombre de buts encaissé ne veut rien dire, à part dans un grand club.

Pour ceux qui suivent la Série A, Sirigu à Palerme se prenait plein de buts.

Forcément, quand la défense est moins bonne, on se prend plus de tirs.

Après il s'agit de bien gérer la pression d'un grand club ou non. Si SIrigu y arrive, on se souvient que dans le même cas de figure, Revault s'était grillé au PSG.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
20 18