1. //
  2. // 10e journée
  3. // Fiorentina/Napoli

Pepito mi corazon

Depuis le début de la saison, il est l’homme fort de la Fiorentina. Pepito Rossi est en train de retrouver toutes ses sensations, après deux saisons cauchemardesques passées loin des terrains. Ce soir, face à Naples, tout Florence attend un nouvel exploit de sa nouvelle coqueluche.

Modififié
Il y a deux façons d’entrer dans l’histoire d’un club. Par la petite, ou par la grande porte. Pepito Rossi, lui, a choisi la grande. Le 20 octobre, il y a dix jours, l’attaquant inscrit un triplé, le premier de sa carrière, face à la Juventus, permettant à son équipe de battre l’ennemi turinois pour la première fois depuis 15 ans. Un véritable coup de tonnerre sur la Serie A (première défaite de la Juve cette saison) et un coup de projecteur sur ce joueur que l’Italie toute entière est heureuse de retrouver. Car, sincèrement, après sa deuxième rupture des ligaments consécutive, on a bien pensé que c’en était fini de la carrière du joueur. Ou du moins, qu’il ne retrouverait jamais son niveau de Villarreal. Et pourtant, à la Fiorentina, Rossi revit. Malgré les deux années d’inactivité, il tient la route physiquement, joue pratiquement tous les matchs, et a déjà marqué 9 buts toutes compétitions confondues, soit plus d’un tiers des pions de son équipe. En attendant le retour de blessure de Mario Gómez, il est obligé de porter le secteur offensif de la Fiorentina sur ses épaules, et il s’en sort plutôt bien. Ce soir, dix jours après la victoire irréelle face à la Juve, le public du stade Artemio Franchi espère un nouveau coup d’éclat de son Pepito national.

Six mois, quatre mois et six mois

C’est un sacré pari qu’a fait la Fiorentina. Le 4 janvier dernier, alors que Rossi est en pleine rééducation (et que son club de Villarreal a été relégué en deuxième division), la Fiorentina débourse 10 millions d’euros + 6 de bonus pour s’attacher les services d’un joueur qui n’a pas mis les pieds sur un terrain de football depuis le 26 octobre 2011. Ce jour-là, sur la pelouse de Santiago Bernabéu, Rossi sort sur civière à l’heure de jeu, victime d’une blessure au genou. Le verdict tombe quelques heures plus tard : rupture des ligaments du genou, six mois d’absence. Ce n’est pas le premier à qui c’est arrivé, et pas le dernier à qui cela arrivera. Alors Rossi prend son mal en patience, se soigne et bosse dur pour revenir. Au mois d’avril, le joueur voit le bout du tunnel. La rééducation est terminée, et il va pouvoir venir filer un coup de main à son club dans le sprint final de la saison avec, pourquoi pas, un Euro sur la ligne d’arrivée. Mais là, le drame. Le 13 avril, un 13 qui porte malheur, Rossi se refait les croisés du même genou au cours d’un entraînement. Les médecins sont formels : il va falloir opérer, attendre quatre mois, opérer à nouveau, puis entamer une rééducation de six mois. En gros, pas de Rossi avant, au minimum, février 2013.

Un énorme coup dur pour Villarreal, relégué qui plus est quelques semaines plus tard en deuxième division, mais aussi pour la Nazionale, qui rêvait de le voir associé à Balotelli lors de l’Euro. Pendant de longs mois, Pepito va se faire oublier, passant son temps entre les cliniques et les centres de rééducation. Certains clubs pensent encore à lui, d’autant qu’avec la blessure, sa cote a largement baissé. Mais personne n’ose acheter un joueur qui vient de se déchirer les croisés deux fois de suite, et qui va, en tout, rester hors des terrains plus d’un an et demi. Le Napoli y pense, puis renonce. Finalement, c’est la Fiorentina, lors du mercato hivernal 2013, qui prend ses responsabilités, et qui décide de rapatrier le joueur en Serie A. Six ans après avoir quitté Parme, Rossi rentre donc en Italie, avec beaucoup de points d’interrogation sur son avenir. Lors de la toute dernière journée de championnat, Rossi est enfin prêt. Montella le fait débuter lors des dernières minutes de la saison, lui offrant ainsi son baptême avec le maillot florentin, 565 jours après son dernier match officiel. Bentornato.

Qui meilleur que lui en Nazionale ?

À Florence, Rossi est censé former un duo d’attaque de feu avec Mario Gómez. Sauf que, très rapidement, l’Allemand se blesse, et laisse Pepito seul sur le front de l’attaque. Pas de quoi effrayer l’ancien de Manchester United (et de Newcastle !), qui prend immédiatement à cœur son nouveau rôle retrouvé de leader. Il marque son premier but florentin dès la première journée de championnat, face à Catane, et fond presque en larmes, provoquant une énorme émotion dans le stade Artemio Franchi, qui l’a déjà adopté. La machine à buts tant admirée à Villarreal se remet en route. Rossi marque encore face au Genoa (doublé), puis contre l’Atalanta et l’Inter. Dimanche dernier, il réalise donc son chef-d'œuvre : un triplé contre la Juve, qui permet à la Fiorentina de remporter ce qui est pour le moment LE match de la saison. Forcément, c’est toute l’Italie qui imagine Pepito guider la Nazionale lors du prochain Mondial. Prandelli n’a jamais caché son affection pour le joueur et, même si Rossi n’a pas participé aux qualifications pour le Mondial (il n’a pas vraiment eu le choix, à vrai dire), il demeure l’un des choix privilégiés du sélectionneur.

Toutefois, Prandelli tarde à lui redonner les clefs du secteur offensif. Il l’a convoqué lors des deux derniers matchs de qualification et, malgré le fait que l’Italie était déjà qualifiée, il ne lui a offert que 17 minutes de jeu, en fin de rencontre, contre l’Arménie. Peut-être pour lui faire comprendre que rien n’est acquis et que Rossi va devoir rester au même niveau toute la saison pour décrocher une place de titulaire. En même temps, hormis l’inévitable (mais pas irremplaçable ?) Balotelli, quel attaquant italien peut prétendre, aujourd’hui, être meilleur que lui ? Osvaldo ? Matri ? Pazzini ? Giovinco ? Bah non. S’il tient le choc physiquement toute la saison, Rossi est incontournable en équipe d’Italie. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’Enzo Bearzot l’a surnommé Pepito, en hommage à Pablito Rossi, l’homme qui avait emmené l’Italie sur le toit du monde en 1982. Mais en attendant le Mondial, en attendant le Brésil, il y a la Serie A, et il y a le Napoli. Un adversaire qui compte quatre points d’avance au classement, et que la Fiorentina a tout intérêt à battre pour continuer son petit bonhomme de chemin. Rossi a coché la date : 30 octobre. Deux ans presque jour pour jour après sa première blessure.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Pfff, c'est à cause de Pépito que je ne peux pas parier sur la victoire du Napoli ce soir, et pourtant qu'est ce que ça me tente.
S'il est debout et en forme, je réviserai volontiers mon pronostic à la hausse sur les chances de l'Italie de faire un bon mondial.
Rossi, ce joueur que la Juve convoitait il y a 2 ans, tout comme Aguero, Sanchez et Lewandowski... on voit ce qu'ils sont aujourd'hui... que de regrets.

Bref, Rossi au top à l'approche de la coupe du monde, quelle bonne nouvelle pour l'Italie. Prandelli a favorisé ces derniers mois un dispositif en 4-3-1-2 ou 4-3-2-1, sans véritables ailiers. Rossi a sa place dans les 2 systèmes, en tant que second attaquant dans le 1er schéma, en tant que milieu offensif droit dans le second schéma (idéal pour repiquer dans l'axe sur son pied gauche). Par contre il n'aurait pas sa place dans un 4-3-3. Sérieux un petit 4-3-2-1 du style : Buffon / Abate-Barzagli-Chiellini-DeSciglio / Pirlo-DeRossi-Marchisio / Insigne (ou ElSha de retour au top)-G.Rossi / Balotelli..... ça fait pas rèver ?

Sinon pour ce soir, allez la Fio........ralentissez Naples !
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
J'ai peur. Généralement,quand sofoot fait un article sur un joueur, il se passe un truc. Ils vont lui porter la poisse et va faire une rechute, c'est certain!
Sofoot fait plusieurs articles, au quotidien, sur bon nombre de joueurs...quelle hécatombe, en perspective, selon tes néfastes prévisions!
Ahmed-Gooner Niveau : National
Message posté par EternaJuve
Rossi, ce joueur que la Juve convoitait il y a 2 ans, tout comme Aguero, Sanchez et Lewandowski... on voit ce qu'ils sont aujourd'hui... que de regrets.

Bref, Rossi au top à l'approche de la coupe du monde, quelle bonne nouvelle pour l'Italie. Prandelli a favorisé ces derniers mois un dispositif en 4-3-1-2 ou 4-3-2-1, sans véritables ailiers. Rossi a sa place dans les 2 systèmes, en tant que second attaquant dans le 1er schéma, en tant que milieu offensif droit dans le second schéma (idéal pour repiquer dans l'axe sur son pied gauche). Par contre il n'aurait pas sa place dans un 4-3-3. Sérieux un petit 4-3-2-1 du style : Buffon / Abate-Barzagli-Chiellini-DeSciglio / Pirlo-DeRossi-Marchisio / Insigne (ou ElSha de retour au top)-G.Rossi / Balotelli..... ça fait pas rèver ?

Sinon pour ce soir, allez la Fio........ralentissez Naples !


Ça sera ni Insigne ni El-Shaarawy pour accompagner Balo-Rossi mais plutôt Canderva, on ne parle pas assez de ce joueur exceptionnel qui créve l'écran à chaque fois qu'il porte le maillot azzuri et qui est le veritable danger de l'équipe de la Lazio .
Message posté par Ahmed-Gooner


Ça sera ni Insigne ni El-Shaarawy pour accompagner Balo-Rossi mais plutôt Canderva, on ne parle pas assez de ce joueur exceptionnel qui créve l'écran à chaque fois qu'il porte le maillot azzuri et qui est le veritable danger de l'équipe de la Lazio .


Exact. Un sacré joueur ce Candreva. Bon esprit avec ça.
Ahmed-Gooner Niveau : National
Message posté par Toofos
Ahmed-Gooner,


T'es sérieux pour Candreva ? Il a quoi de si talentueux et en quoi est-il indispensable et supérieur à ceux que tu as nommés ?


Grosse frappe de balle, grosse activité, beaucoup d'effort défensif, très utile sur les contres et sur les sorties de balle sur les côtés, en plus d'être complémentaire avec et Abate et Maggio,tu sens aussi que le gars est toujours concentré et se donne toujours à 100%.

Y a toujours des mecs hyper talentueux mais sous médiatisés en Italie, le meilleur exemple avec Candreva c'est Diamanti, peut être la plus belle patte gauche de la planète.
Je préfère 100 fois Cerci et Rossi à Osvaldo et Gilardino !!
Message posté par Ahmed-Gooner


Grosse frappe de balle, grosse activité, beaucoup d'effort défensif, très utile sur les contres et sur les sorties de balle sur les côtés, en plus d'être complémentaire avec et Abate et Maggio,tu sens aussi que le gars est toujours concentré et se donne toujours à 100%.

Y a toujours des mecs hyper talentueux mais sous médiatisés en Italie, le meilleur exemple avec Candreva c'est Diamanti, peut être la plus belle patte gauche de la planète.


Candreva et Diamanti sont extraordinaire je te l'accord, ils seront surement appelé pour le mondial d'ailleurs, par contre Insigne à clairement sa place, à la place de Gilardino par exemple.
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 10 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 12
Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 26 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2
mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 127 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66