Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Espagne/Ecosse

Pepe Reina comme son père

Modififié
Eté 2005, Pepe Reina, après trois bonnes saisons passées à Villarreal, rejoint Liverpool. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le portier formé à Barcelone est convoqué pour la première fois en sélection. Depuis, Reina a porté à 309 reprises le maillot des Reds, contre 23 titularisations seulement en sélection. La faute à la présence de l’indéboulonnable Iker Casillas dans les buts espagnols. Une situation que son père, Miguel, avait déjà connue, dans les années 60-70.

« C’est vrai que l’histoire se répète, et qu’il m’est arrivé avec Iker la même chose qu’à mon père avec Iribar. Mais je maintiens l’espoir, et je suis prêt. Dans le football tout change en une minute et mon boulot, c’est d’être toujours à 100% au cas où le sélectionneur fait appel à moi » , assure-t-il.

La dernière fois qu’on l’a vu, c’était pendant l’été 2010 face à l’Argentine. L’Espagne en avait pris quatre, dont un était pour lui.


LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 6
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20