En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid/Auxerre

Pepe flingué

Le défenseur central portugais est devenu fou. Le football espagnol le déteste, ses coéquipiers n'en peuvent plus et le Real Madrid ne veut pas renouveler son contrat. Face à Auxerre, tout indique que Pepe va, de nouveau, péter les plombs...

Modififié
Minute 87 de Real Madrid/Getafe, avril 2009. Casquero, capitaine des banlieusards, file seul au but quand Pepe, en pleine surface, décide de l'abattre. Une fois l'attaquant à terre et pris d'une rage incompréhensible, Pepe se met à piétiner son adversaire devant le regard médusé de Casillas. Pepe s'en prend ensuite à Albin, lui envoyant une droite en plein dans le faciès. Iker se jette alors sur son défenseur : « Mais t'es devenu complétement taré ? » . Oui, Képler Laveran Lima Ferreira also known as Pepe est taré.

Défenseur athlétique, bon relanceur et à l'aise dans le placement, le n°3 du Real Madrid est, depuis Fernando Hierro, le seul central à s'être imposé dans la continuité. Devenu le défenseur le plus cher de l'histoire de la Maison Blanche, 30 millions d'euros versés dans les caisses du FC Porto, aujourd'hui, Pepe ne progresse plus, mais surtout, son caractère de sauvage fait de plus en plus tache au sein d'un club qui se veut seigneur comme le Royal Madrid. Samedi dernier, au sortir du match Real/Valence, c'est David Albelda qui crachait son venin : « Pepe n'est pas sortable. Ça ne nous surprend pas, ce qu'il a fait aux joueurs de Getafe dit tout de lui. Ce joueur, sportivement c'est une chose, mais personnellement, c'en est une autre » . Trashtalk, petits coups et simulations ont fait du Brésilien de naissance le joueur le plus détesté de la Liga. Joaquin, l'attaquant de Valence, a lui aussi tenu à s'expliquer : « Je me suis embrouillé avec Pepe parce que je ne sais pas ce qu'il se passe avec ce gamin. Je ne sais pas quelle éducation il a reçu, mais il doit avoir plus d'humilité. Ils ont marqué le premier but et il s'est pointé devant Soldado (avant-centre de Valence) pour le narguer. Tout le monde a vu ce qu'il a fait contre Getafe. Le temps remettra les choses à leurs places » . Sifflé sur tous les terrains d'Espagne, ses propres coéquipiers ont du mal à le contenir. San Iker, en personne, a même baissé les bras. Il y a quelques semaines, à la mi-temps du match contre Malaga, les images de télévision montraient le capitaine du Real et Pepe dans le couloir, Casillas priant Pepe de se calmer. Peine perdue, à la fin du match, Pepe s'embrouille avec Albert Luque : « Pepe n'a ni la classe, ni l'éducation nécessaires pour porter le maillot du Real Madrid. Il nous a dit de regarder le tableau d'affichage et je n'accepte pas qu'on me manque de respect » . Son tempérament imprévisible, même José Mourinho semble s'en lasser, sorti deux fois en cours de match (fait rare pour un défenseur central) cette saison à Milan et à Hercules, Pepe a depuis du mal à retrouver son football.

Le 30 juin 2012, l'international portugais termine son contrat avec le Real, ce qui ne le rassure pas des masses. Du coup, Pepe fait tout pour prolonger. Mais pas à la baisse non, plutôt à la hausse, à la très hausse même puisqu'il exige ni plus ni moins que son salaire soit multiplié par trois, pour atteindre les 5 millions par an. Ce que la direction du club de la capitale n'entend absolument pas lui accorder. Dans l'impasse, Pepe a décidé d'adopter une tactique pour le moins étrange. Il a chargé son agent d'aller proposer ses services... au Barça. Selon la radio Onda Cero, l'agent de Pepe aurait effectivement rencontré un dirigeant du club catalan. Comme de bien entendu, Florentino n'a pas goûté la manœuvre qui s'est, évidemment, retournée contre le défenseur. Lequel déclarait pourtant : « Je ne demande rien de l'autre monde. Je crois que c'est tout à fait juste pour moi... » . Paranoïaque, lunatique, schizophrène, Pepe est actuellement à un niveau de folie rarement atteint dans le football. Une chance à saisir pour l'AJA, qui foulera pour la première fois de son histoire la pelouse du Santiago Bernabeu. Reste à prévenir Sammaritano de ne pas oublier les protège-tibias. Et éventuellement une coquille.

- La vidéo de sa folie face à Getafe






Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Jeu, set et Lille