1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Schalke/Real Madrid

Pepe, de la boucherie à l’épicerie fine

Isolé, mal-aimé et sur le départ, Pepe a troqué tous ces qualificatifs en un été. Avec l’arrivée de Carlo Ancelotti, l’ancien boucher du Bernabéu est devenu l’un des tout meilleurs défenseurs du monde. De quoi faire flipper son - pour le moment - binôme Sergio Ramos.

Modififié
0 32
Ce samedi, au Santiago Bernabéu, 50e minute de jeu. Javi Marquez, ballon au pied, est mis au sol de manière rugueuse par Pepe. Impressionnante, l’intervention du Portugais d’adoption n’en reste pas moins sans conséquence pour le joueur d’Elche. L’arbitre sortira un carton jaune mérité sur une action dont Képler Laveran Lima Ferreria, aka Pepe, avait perdu l’habitude. Cette saison, avec Carlo Ancelotti aux commandes, le central merengue a perdu ses mauvaises habitudes. Celles qui lui valaient les qualificatifs de « peste » , de « boucher » ou encore de « terreur » . Apaisé, sans doute plus mûr, l’homme qui souffle aujourd’hui ses 31 bougies n’a pas pour autant perdu de sa puissance physique. Plus dans l’anticipation que la charge, le coup d’épaule que le coup de coude, il fait le bonheur de la meilleure défense européenne de 2014 – 3 buts encaissés en 14 matchs de Liga et Copa del Rey. À l’heure d’affronter les Teutons de la Ruhr en huitièmes aller de la Ligue des champions, Pepe fera donc ce qu’il sait faire de mieux : défendre, envers et contre tout.

Varane, de problème à solution

Cette soudaine unanimité peut étonner. D’autant plus que Pepe était sur le point de quitter le navire madrilène l’été dernier. En cause, des nerfs rarement sous contrôle, une proximité avec Mourinho et une nouvelle concurrence française. Soldat du Special One, le central portugais a été de toutes les batailles. De la série interminable des Clásicos de mai 2011 à son furieux coup de sang face à Getafe en 2009, Pepe a longtemps joué avec la patience du board madrilène. Lors de l’intersaison dernière, les arguments sportifs primaient. Après s’être désolidarisé de Mourinho à la fin de son règne, il s’est trouvé bien seul dans le vestiaire madrilène. D'où la saillie de Julien Cazarre à l'époque : « Pepe aurait été résistant en juin 45. » D’autant que face à l’explosion au plus haut niveau de Raphaël Varane, Pepe ne soutenait pas la comparaison technique et tactique. C’est oublier que le Portugais est un warrior. Alors, il a cravaché, s’est remis en selle et s’est laissé convaincre par Carlo Ancelotti de son importance.

Pour Pablo Polo, journaliste pour Marca, Pepe a avant tout acquis « une nouvelle maturité dans le jeu » : « C’était un joueur très dur, très provocateur qui était au cœur de nombreuses polémiques. Il est beaucoup plus calme dorénavant. » Il le doit avant tout à Carlo Ancelotti, qui n’a pu se passer de lui. Avec la blessure de Raphaël Varane et la longue convalescence qui s’en est suivie, Pepe a conservé sa place de choix aux côtés de Sergio Ramos. « Il a connu une période difficile, sa relation avec Mourinho s’est très mal finie, poursuit Pablo Polo. C’était devenu le "Mourinho du terrain". Ça ne l’a pas aidé, il n’arrivait pas à tout gérer. Avec Ancelotti, il doit seulement se focaliser sur le terrain. » De fil en aiguille, Pepe prouve à son nouvel entraîneur qu’il est indispensable. Il devient le deuxième joueur le plus utilisé de l’effectif derrière Di María, et son statut de titulaire par défaut devient celui d’un indéboulonnable. Car, mieux dans sa tête, il ne frise plus la correctionnelle avec les arbitres. A contrario de Sergio Ramos.

La préférence d’Ancelotti

Raphaël Varane de retour, Carlo Ancelotti devra de nouveau résoudre un énième problème de riche : qui du trio Ramos-Varane-Pepe s’en ira squatter le banc ? Pour le moment, l’Italien n’a pas encore eu à trancher dans le vif. L’ancien Lensois ne pouvant enchaîner deux matchs en une semaine, la réponse est repoussée. Alors que la période printanière s’approche, et sa légion de matchs capitaux, l’option préférentielle de Carlito semble être Pepe-Varane. Sergio Ramos, bien que capitaine du navire merengue, ne verrait pas son statut le protéger. Iker Casillas pourrait lui en parler. Toujours trop nerveux, trop suffisant, l’Andalou a pris un train de retard sur son alter-égo portugais. Si Pepe est toujours autant averti, ses interventions fleurent moins l’agression mais plus la robustesse. Désormais, lorsqu’il tombe au sol, ses crampons ne se retrouvent plus dans le torse de son adversaire. Sa relance, autrefois son gros point faible, s’est nettement améliorée. Avec Raphaël Varane, il formerait une charnière des plus complémentaires. Et des plus frisées.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Max_Payne Niveau : CFA2
En fait il a arrêté de jouer à Call of Duty après ses matchs (il l'avait dit dans le mag SoFoot), il s'est mis aux jeux indés de puzzle/plateforme type Braid?
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Le style de Pepe est à l'opposé de celui de Thiago Silva mais, aussi, il peut être efficace sans avoir ni sa classe ni son élégance.
On peut voir l'influence du coach, avec un Mourinho et son esprit guerrier, l'agressivité de Pepe devient excessive et non contrôlable et le rouge suit. Avec un coach plus paisible et éduqué de Ancelotti, Pepe reste dans les clous et ses performances sont meilleures.
Ramos est quand même revenu à un très bon niveau depuis 2014.

Pour moi la charnière doit être Ramos-Varane.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
La vraie aubaine pour Pepe a surtout été la blessure au genou de Rafael. Sans ça, je pense sincèrement qu'il serait parti. Varane était son problème et Ramos celui du MoO. L’évolution dans son jeu en tout cas dans son agressivité plus "saine" apportée par Carlito était une impérative nécessité pour lui si il voulait faire de l'ombre au protégé de Zizou à son retour.
James Patt Hagël Niveau : CFA2
je trouve que vous dites n'importe quoi, pepe a toujours été un excellent défenseur, dur sur l'homme, un fin technicien et un très bon joueur de ballon. Il a été victime de sa réputation pendant l'ère mourinho (qui les poussait d'ailleurs, lui et le reste de l'équipe à etre exécrables sur un terrain), tout ça à cause d'un pétage de plomb en mondo vision sur un joueur qui l'a rendu fou pendant toute une rencontre. Maintenant qu'il a changé de coiffure, il faudrait dire qu'il est plus doux alors qu'il prend autant de carton?
Pepe a toujours été un bon défenseur, s'est souvent comporté comme un boucher, s'est calmé mais reste aggressif et c'est pas ce que l'on peut appeler l'"épicerie fine".
C'est sympa de grossir tous les traits comme ça mais c'est faux.
La plupart des clubs n'ont pas deux (voire un seul) DC au niveau, le Real en a 3 à très haut niveau, tant mieux. Il n'est pas question de départ ou autre, entre les suspensions, les blessures et les méformes, il n'est pas de trop d'avoir un grand remplaçant. Ce poste est trop précieux.
J'adorais ce mec! Il a subi la mauvaise influence de ramos.
Il est meilleur que lui footballistiquement mais niveau tricherie, il est moins vicieux et se fait souvent prendre.
Parce que Ramos, je ne l'ai jamais vu défendre en jouant au foot
Pepe s'est largement calmé, serein dans la relance et dans le 1vs1, commet moins de faute et anticipe mieux, pas de carton rouge... bref pour ceux qui regardent tous les matchs du Real je pense que ça parait évident. C'est Ramos qui fait flipper, capable de te commettre une faute à la Demichelis à tout instant si le match va mal.

Sinon arrêtez de porter la poisse, Pepe va se taper un sale match ce soir, SoPoisse...
J'aimerai bien qu'on le me prouve que Varane est meilleur que Pepe. Peut-être le deviendra t'il un jour, mais ces derniers matchs avant sa blessure étaient entachés d'erreurs grossières.

Bon sur sa réputation de boucher, je dirai que dire de Ramos alors ? Son gros problème oui reste ses pétages de plombs, ou comment régler ses comptes comme lors du dernier Real-Atletico ou Costa a voulu sortir les muscles et s'est bien fait -avec l'aide d'Arbeloa- rentré dedans.

Sur ses performances pures, à son top physiquement, il a toujours su répondre présent. Victime ou pas de sa réputation, il est un titulaire indiscutable en ce moment.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
son duel avec le brandao de l'atletico aurait pu se finir avec un rouge de chaque coté, donc nous dire qu'il s'est calmé.
il n'a pas eu une grosse blessure au genou l'an dernier? peut être avait il besoin de temps pour retrouver l'équilibre physique.
perso, si je devais choisir je mettrais ramos sur le coté sur les gros matches. ça reste quand meme le très haut niveau et je trouve les 3 ensembles très forts et permettant a un marcelo de jouer plus offensif.
Message posté par Ruud04
J'adorais ce mec! Il a subi la mauvaise influence de ramos.
Il est meilleur que lui footballistiquement mais niveau tricherie, il est moins vicieux et se fait souvent prendre.
Parce que Ramos, je ne l'ai jamais vu défendre en jouant au foot



Tu es sérieux ? vraiment sérieux ?
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Message posté par macdermot
J'aimerai bien qu'on le me prouve que Varane est meilleur que Pepe. Peut-être le deviendra t'il un jour, mais ces derniers matchs avant sa blessure étaient entachés d'erreurs grossières.

Bon sur sa réputation de boucher, je dirai que dire de Ramos alors ? Son gros problème oui reste ses pétages de plombs, ou comment régler ses comptes comme lors du dernier Real-Atletico ou Costa a voulu sortir les muscles et s'est bien fait -avec l'aide d'Arbeloa- rentré dedans.

Sur ses performances pures, à son top physiquement, il a toujours su répondre présent. Victime ou pas de sa réputation, il est un titulaire indiscutable en ce moment.


Avant sa blessure,Varane était bien meilleur que Pepe. Deux exemples SYMBOLIQUES me viennent à l'esprit pour illustrer mon propos. Il s'agit des deux rencontres de Copa de l'an dernier en 1/4 de finale contre le FCB. Le gamin pouvait museler Messi sans avoir besoin de laisser trainer un coude, une semelle ou marcher sur la main. Il avait un sacré sens de l'anticipation, de la vitesse et un vrai sens du placement sur les coups de pieds de coin adverse. Pour ne pas gacher le tout, il n'avait nulle besoin d'une agressivité borderline risquant de mettre son équipe à 10.C'est tout ça qui a fait de lui l'option défensive numéro 1 du MoO l'an dernier dans la charnière merengue à partir de la trêve hivernale.
Non Varane n'est pas surcoté.
Je suis pas trop l'actualité du Real mais je croyais que Varane était tombé en disgrâce après ses matchs de LDC où il a pris assez cher de la part de Lewandowski et Sneijder, non?
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 3
Pepe fait de la résistance!

A l'inverse d'un Thiago Silva qui s'apparente à un esthète de la défense, Pepe est dirty, au niveau de l'agressivité et de l'impact, c'est une autre école que les centraux qui distillent plus qu'il ne taclent.

Le mieux est d'avoir un central comme Pepe et un comme TS pour former une bonne charnière défensive.
kaysersoze09 Niveau : District
Message posté par Ruud04
J'adorais ce mec! Il a subi la mauvaise influence de ramos.
Il est meilleur que lui footballistiquement mais niveau tricherie, il est moins vicieux et se fait souvent prendre.
Parce que Ramos, je ne l'ai jamais vu défendre en jouant au foot


T'avais pas de télé en 2012?
Message posté par James Patt Hagël
je trouve que vous dites n'importe quoi, pepe a toujours été un excellent défenseur, dur sur l'homme, un fin technicien et un très bon joueur de ballon. Il a été victime de sa réputation pendant l'ère mourinho (qui les poussait d'ailleurs, lui et le reste de l'équipe à etre exécrables sur un terrain), tout ça à cause d'un pétage de plomb en mondo vision sur un joueur qui l'a rendu fou pendant toute une rencontre. Maintenant qu'il a changé de coiffure, il faudrait dire qu'il est plus doux alors qu'il prend autant de carton?


je plussoie et il a toujours eu une bonne qualité de relance, il formait une sacré charnière avec Bruno Alves dans l'équipe du portugal quand ce dernier était en forme
Il y a peu de temps le Mou prédisait que le "problème de Pepe s’appelle Varane"

J'ai presque envie de rire en relisant son comm', sinon Ramos est toujours au dessus de Varane, du moins pour le moment !
Pepe et Di Maria, les 2 joueurs en instance de départ cet été sont finalement ceux qui ont joué le plus de minutes sous l'ère Ancelotti. Comme quoi le départ pour le fameux "temps de jeu" ce n'est pas toujours une bonne idée.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 32