Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 16e journée

Pep Guardiola sourit, Hambourg pleurniche

Alors que Français, Anglais et Espagnols disputaient des tours de Coupe plus ou moins importants, les Allemands jouaient la 16e et avant-dernière journée de l'année 2014. Où l'on a vu le Bayern gagner, le BVB jouer au football et Van der Vaart faire sa diva. Et puis des saucisses, de la bière et des stades pleins.

Modififié
  • L'équipe de la semaine

    Il y a des matchs qu'il ne faut jamais lâcher. Ceux qui compteront double à la fin de la saison. Ce mardi, la rencontre entre Stuttgart et Hambourg, deux membres éminents du club des grandes équipes mal classées, ressemblait à un de ces matchs. Et cette fois-ci, c'est Stuttgart qui a saisi toute l'importance de ce genre de rencontres. Devant au score à partir de la 42e minute (but de Klein), les Souabes n'ont rien lâché jusqu'au bout. Pourtant réduits à 10, ils ont tenu le choc, profitant au passage d'un penalty raté de Van der Vaart. Une victoire étriquée et un peu chanceuse, mais ô combien importante puisqu'elle les fait sortir de la zone rouge pour la première fois depuis la 10e journée et les met à égalité de points en 15e position avec... Hambourg.

  • L'homme de la semaine

    4-4, c'est le score final entre Francfort et Berlin. Pourtant, à seulement 4 minutes de la fin du match, difficile pour le Hertha qui menait alors 4-2 d'anticiper un tel résultat (pour preuve, le community manager avait annoncé la victoire sur les réseaux sociaux avant même la fin du match). Oui mais voilà, Francfort compte dans ses rangs Alexander Meier. Intenable depuis le début de la saison, le bonhomme a encore une fois sauvé l'Eintracht en inscrivant deux buts coup sur coup en toute fin de match. Un à la 90e. Puis un autre 84 secondes plus tard. Avec deux réalisations en plus dans son baluchon, Meier accroît son avance au classement des buteurs. Avec 12 buts depuis le début de l'exercice, il devance des mecs comme Robben, Lewandowski ou Huntelaar. Ne cherchez plus : cette saison, Alexander c'est le Meier.

  • L'image de la semaine

    Pep Guardiola sourit. Franchement. C'est assez rare pour être souligné. En même temps, le Bayern n'a pris que 3 buts depuis le début de la saison. Difficile de jouer au mec pas content dans ces conditions.


  • Le geste de la semaine

    Le nouveau coup franc de Zlatko Junuzović. C'est joli, mais ça ne sert à rien : défaite 4-1 pour le Werder Brême face au Borussia Mönchengladbach.



  • Vous avez manqué Dortmund / Wolfsburg et vous n'auriez pas dû

    Le choc entre l'actuel 2e de Bundesliga et celui que tout le monde voyait à cette place en début d'exercice n'a pas déçu. Désireux de bien finir l'année à domicile et enfin libéré de l'emprise loseuse de Mkhitaryan, blessé pour quelques semaines, le Borussia a tout simplement livré son meilleur match en championnat de la saison. Déterminés, presque appliqués et surtout créatifs, les mecs de Jürgen Klopp ont, pour une fois, montré ce dont ils étaient capables. En témoigne le match monstrueux de Ciro Immobile, passeur décisif sur le premier but et buteur sur le second. En face, Wolfsburg ne s'est pas laissé démonter et a profité de deux coups de pied arrêtés pour revenir à chaque fois à la marque. Si le score de 2-2 ne reflète pas l'emprise du Borussia sur le match, les Borussen ne peuvent pas vraiment faire la fine bouche, comme le dit si bien le véritable capitaine des Jaune et Noir (d'ailleurs fautif sur les deux buts) Sebastian Kehl : « Lorsque vous jouez comme ça et que vous concédez le nul, vous ne pouvez pas être très heureux. Nous avions besoin de ces trois points. En même temps, nous devons être réalistes. Wolfsburg est une très bonne équipe, logiquement deuxième du championnat pour le moment. Ça remet les choses en perspective. »

  • L'analyse définitive

    Brême, Hambourg, Stuttgart et Dortmund. Au moins un de ces quatre gros ne s'en sortira pas. Les semaines passent, la zone rouge change d'invités, mais au moins un d'entre eux y reste à chaque fois. Un fait inimaginable il y a encore quelques saisons, quand ces quatre équipes squattaient la première partie de tableau. À eux quatre, ils cumulent 14 championnats depuis l'instauration de la Bundesliga, 15 Pokale et 5 titres continentaux. S'il l'un d'entre eux descend, ce sera évidemment un cataclysme. Un cataclysme qui semble à l'aube de la trêve hivernale tout bonnement inévitable.

  • Van der Vaart s'est expliqué avec un mec de la Sky

    Contexte : Stuttgart a marqué le seul but de la rencontre sur une passe foirée de VdV. À la fin de la rencontre, le journaliste Rolf Fuhrmann va poser 2-3 questions au numéro 23 du HSV qui a l'air toujours aussi aimable.

    Fuhrmann : Que s'est-il passé [sur le but] ?
    VdV : Qu'est-ce qui t'arrive ? T'as mal dormi ou quoi ?
    Fuhrmann : Je ne peux pas te parler d'autre chose.
    VdV : C'était une erreur de ma part, ok. Mais est-ce que je dois prendre un rouge pour ça ? Pourquoi tu me poses une question comme ça ?
    Fuhrmann : Non, je n'ai pas dit ça.
    VdV : Alors, qu'est-ce qui s'est passé ? Tu as vu ce qui s'est passé, non ?

    Depuis, Rafael van der Vaart a présenté ses excuses. Et les deux ont très bien dormi.

  • La stat inutile

    10. C'est le nombre de fautes commises par les deux équipes lors de la rencontre Bayern – Freiburg. Nouveau record depuis la mise en place de la chaîne d'acquisition de la Ligue, en 1992. Fribourg n'en a même commis que 4. Propre.


  • Et sinon :

    - Kiessling a marqué face à Hoffenheim, mais cette fois-ci pour de vrai.
    - Schalke a battu Paderborn 2-1. 9e but de la saison pour Eric-Maxim Choupo-Moting, le joueur le plus rentable de la saison : le Camerounais est arrivé gratuitement à Gelsenkirchen cet été.
    - Hanovre s'est défait d'Augsburg qui commence à marquer le pas. La saucisse bavaroise semble difficile à digérer.
    - Cologne a encore une fois oublié de marquer des buts à domicile. 0-0 entre le club de Poldi (présent en tribunes pour l'occasion) et Mayence.
    - Robben a été élu meilleur sportif de l'année aux Pays-Bas. C'est le premier footballeur néerlandais à obtenir la récompense depuis Ruud Gullit en 1987. Sinon, il a aussi marqué son 100e but avec le Bayern en Bundesliga.
    - Martin Ødegaard s'est entraîné avec le Bayern et 800 autres clubs aussi en l'espace de trois jours.
    - Nouvelle affaire autour d'Uli Hoeness. Un quinquagénaire qui avait tenté de lui extorquer 215 000 euros a été condamné mardi à trois ans et neuf mois de prison. LEAVE ULI ALONE.
    - On ne sait toujours pas où va jouer Marco Reus la saison prochaine, mais on sait qu'il est toujours aussi obsédé par l'émoticône singe. Après les célébrations de buts, les singes pour ponctuer chaque tweet, Marco vous présente le T-shirt emoji singe


    - En 2. Bundesliga, Ingolstadt squatte toujours la première place et compte 7 points d'avance sur le promu Darmstadt.
    - Ce week-end, dernière journée de la Hinrunde. Au programme, le Bayern se déplace à Mayence, Schalke à Hambourg, Augsburg affronte le Borussia Mönchengladbach. Mais la rencontre à suivre, c'est bien évidemment le match de la mort entre Dortmund et le Werder. Et après, on fêtera Noël le 25 ET le 26. Y en a qui ont de la chance...


    Par Sophie Serbini
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi