1. //
  2. // 25e journée

Pendant ce temps-là, en bas du classement

En Italie, on sait déjà que l'Inter sera champion. Ce que l'on sait moins, ce sont les noms des malheureux qui iront expier leur peine en Serie B. Et là, la course est un peu plus serrée. Etat des lieux.

Modififié
0 0
D'abord, il y a Sienne. Pour faire court, le Grenoble local, en à peine mieux. En 24 matchs, le bilan n'est pas brillant brillant : 4 victoires, 4 nuls, 16 défaites. Et 46 buts encaissés. La plus mauvaise défense de la botte, évidemment. Pour une différence de -21. Au total, les Toscans, qui disposent de 16 maigres points, sont confortablement installés à la dernière position et joueront en Serie B l'année prochaine, à moins d'un miracle peu probable.

Juste au-dessus, l'Atalanta est pour l'instant l'équipe la mieux placée pour les accompagner. La dernière défaite contre la Sampdoria a fait du mal au moral, et la rencontre de dimanche contre le Chievo fait presque figure de match de la dernière chance. Une victoire permettrait surtout de dépasser Livourne, 18ème et premier relégable avec deux points d'avance sur les Bergamasques, dont les chances de l'emporter dans le même temps contre la Fiorentina, à Florence, sont proches du néant. Dommage, car Livourne, qui reste sur une défaite contre le Bologna, avait auparavant obtenu deux matchs nuls costauds, d'abord contre la Juventus, puis contre le Milan. Lucarelli, l'immortel capitaine des Amaranti, n'a plus ses jambes d'autrefois mais sera toutefois titulaire. Voilà donc nos trois relégables, avant le début de cette 25ème journée. Et juste au-dessus ? Juste au-dessus, les écarts sont minces, la lutte semble ouverte, et des monuments du calcio sont en péril.

C'est bien simple, neuf maigres points séparent le premier relégable (Livourne) de la dixième place occupée par Bari. Autant dire un mouchoir de poche. Catane, premier non relégable et drivée par le génial mais novice Sinisa Mihajlovic, espère profiter du faux-pas de l'Udinese hier en fin d'après-midi sur la pelouse du Genoa (une correction 3-0). Pour cela, les Siciliens sont condamnés à l'exploit sur la pelouse de la Roma. Puis il y a la Lazio, qui reste sur une victoire 2-0 face à Parme et dont l'effet Reja commencerait à se faire sentir. Il y a peu, mille supporters avaient saccagé le centre d'entraînement, histoire de remonter le moral des troupes. Une opération couronnée de succès, donc. Prochaine étape pour les Biancocelesti : Palerme, face à une équipe qui n'a plus le droit à l'erreur si elle souhaite accrocher une place européenne. Bologne, 14ème, aura pour objectif d'enfoncer la Juve pour s'éloigner un peu plus de la zone rouge.

Le Chievo, Parme et la Fiorentina, peuvent encore se permettre de regarder vers le haut du tableau. Mais pour combien de temps encore ?

LDC

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
On était à PSG-Toulouse
0 0