Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. //

Pendant ce temps-là aux Pays-Bas – S01E01

On le sait depuis plusieurs mois : pas de Pays-Bas à l’Euro, pas de marée hollandaise aux quatre coins de la France – sauf dans les campings méditerranéens, bien sûr. Ce qui n’empêche pas l’actu foot du pays de battre son plein, mais aussi de permettre aux canards, d’habitude à l’Oranje, de se concentrer sur des sujets un peu plus graves que de simples histoires de ballon rond.

Modififié
Vendredi 10 juin, Amsterdam. Mi-temps de France-Roumanie au café Kostverloren. Le serveur tire sur sa clope, recrache la fumée puis lance :

« - Y a combien ?
- 0-0. T’es pour qui ?
- Pour Ajax.
- Non mais à l’Euro, t’es pour qui ?
- Pour personne vu que les Pays-Bas sont pas qualifiés.
- Même pas la Belgique ?
- Surtout pas la Belgique !
 »


Le contexte est posé. Aux Pays-Bas, on supporte un club et ensuite, éventuellement, on supporte l’équipe nationale. Forcément, quand les Oranje manquent au rendez-vous pour la messe du football européen – une première depuis 1984, pour rappel –, on ne trouve pas grand monde devant les écrans géants des bars d’Amsterdam, Rotterdam, La Haye et autres. Ou presque. « En dessous des rivières » , à Maastricht, un peu par ferveur, un peu par opportunisme, Coen Smits a fait bouger les lignes. Au sens propre comme au figuré. Ce dernier, autant fan des Pays-Bas que de la Belgique, a « déplacé » la frontière belgo-néerlandaise de 300 mètres de façon que son bar De Pepel bascule en terres flamandes. Malin mais anecdotique.

Vincent Janssen presque transféré, FC Twente presque relégué

Il n’empêche, si l’autre plat pays a décidé de ne pas suivre l’Euro, l’actu foot locale reste rythmée. Buteur face à l’Irlande du Nord dimanche soir et annoncé du côté de Séville, Arek Milik ne risque pas d’être fixé avant la fin de la participation de la Pologne à l’Euro. En revanche, le futur de Vincent Janssen s’écrira vraisemblablement à White Hart Lane, Tottenham ayant proposé 15 millions d’euros à l’AZ. Mais c’est surtout la situation du FC Twente qui anime les pages sport hollandaises : débouté par la justice néerlandaise dans son procès face à la KNVB, le club d’Enschede repartirait en Eerste Divisie la saison prochaine, synonyme de dépôt de bilan. Deux solutions s’offrent donc aux Tukkers : repartir avec leur réserve en Tweede Divisie, le troisième échelon national ou… tenter de s’incruster en 2. Bundesliga en fusionnant avec un club du coin, Enschede étant limitrophe de l’Allemagne. Faire bouger les lignes, encore une fois.

Le massacre d’Orlando sur toutes les unes

Dans l’actu plus générale, si la grève des pilotes Easyjet paralyse l’aéroport de Schiphol depuis quelques jours, et le Premier ministre, Mark Rutte, qualifie le récent référendum sur les accords commerciaux avec l’Ukraine de « désastreux » , la presse néerlandaise évoque avant tout la tuerie du club homosexuel Pulse à Orlando, Floride, qui a fait 49 morts dimanche dernier. Dans un pays qui a été le premier à autoriser le mariage homosexuel dans le monde (le 3 avril 2001), les hommages se sont multipliés. Le Palais royal d’Amsterdam et la A’DAM Toren se sont parés du drapeau arc-en-ciel et des centaines de personnes se sont recueillies près du Homomonument dans la capitale néerlandaise. Puis, mardi 14 juin, le quotidien Het Parool enquêtait sur le niveau de protection des clubs homosexuels amstellodamois. Parce qu’il est encore et toujours temps de faire bouger les lignes. Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25