Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. //

Pelé voit peu de « cracks »

Il faut le dire, ça faisait un petit moment qu'on n'avait pas eu droit à une déclaration vaseuse de Pelé.

Alors que son fils connaît quelques déboires, O Rei s'est exprimé dans un entretien au journal Folha de São Paulo. Et à quelques jours de l'ouverture de la vingtième Coupe du monde dans son pays, l'ambassadeur de la FIFA a un peu cassé l'ambiance en expliquant qu'il existait peu de joueurs de grands talents aujourd'hui : « Il y a quelques années, on aurait énuméré Falcão, Zico, Pelé, Didi, Vava, Rivelino. Voyez combien de noms j'ai prononcés en quelques secondes. Aujourd'hui, il est difficile d'énumérer les cracks. »

À peine partial, le triple champion du monde a évoqué le changement dans le football brésilien, notamment avec les départs de jeunes joueurs vers l'Europe : « Peut-être qu'il manque les conditions aux clubs brésiliens pour conserver les joueurs. D'ailleurs, les quatre plus jeunes joueurs de la Seleção évoluent à l'étranger. En 1970, on avait Pelé, n°10 de Santos, Rivelino, n°10 de Corinthians, Tostao, n°10 de Cruzeiro, et Gerson, je ne sais plus s'il était à Botafogo. On avait quatre cracks pour le même poste et tous jouaient au Brésil. Cherchez-en un ici aujourd'hui. »


Grande nouvelle : le football a évolué. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13 Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 13
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi