Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Pelé ne voit pas le Brésil favori

Modififié
Invité à livrer ses pronostics sur la prochaine Coupe du monde dans une interview accordée à Yahoo Sports, Pele a préféré désigner la Seleção comme outsider, au profit de deux équipes européennes, la Roja espagnole et la Mannschaft allemande : « J’ai vu beaucoup de matchs ces derniers temps, j’ai suivi certaines équipes et, à presque deux mois de la compétition, les deux meilleures équipes sont pour moi l’Espagne et l’Allemagne. »

Si le Roi aux 92 sélections préfère mettre la pression sur les épaules de ses concurrents européens, pas question toutefois d’oublier totalement la sélection brésilienne, revancharde après le mini-championnat perdu à domicile face à l’Uruguay en 1950 : « Bien sûr que le Brésil fait parti des favoris. Nous avons l’expérience de la Coupe du monde. Mais si vous jouez contre l’Argentine, la France ou l’Italie, ce sera difficile. Être la meilleure équipe ne veut pas dire que vous allez être champions. »

Enfin, l’ambassadeur international de la compétition a pointé les difficultés que pourraient rencontrer les Auriverdes, notamment en attaque : « Le Brésil a toujours eu une excellente ligne d’attaque : Pele, Didi, Ronaldinho, Romário… C’est la première fois que l’équipe a un problème pour mettre en place son attaque. Nos milieux défensifs sont fantastiques. Fantastiques. Neymar est un très bon jeune joueur, mais ce n’est que sa première Coupe du monde. »


Échec et mat ? TD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié