1. // Top 50
  2. //
  3. //
  4. // Pauleta

Pedro Miguel Pauleta vu par les autres

L'aigle des Açores a marqué l'histoire du PSG mais aussi celle du championnat de France. Coéquipiers de toujours ou adversaires d'un soir partagent ici leurs souvenirs.

Modififié

  • L'adresse

  • Mario Yepes : « La première chose qui me frappe chez Pedro, c’est qu’il cadre toujours ses tirs. Il se rend les choses faciles. Dans le foot, il y a beaucoup d’attaquants avec des qualités, mais qui ne cadrent pas assez. Sur dix frappes, Pedro en mettait neuf dans le cadre. »

    Pascal Feindouno : « Quand il a signé à Bordeaux en 2000, j'avoue que je ne le connaissais pas du tout. Mais dès le premier entraînement, il cadrait tout. But sur but. Lors de notre premier match face à Nantes, il met un triplé. À ce moment, je me dis : "On a trouvé l'attaquant qu'on cherchait." »

    Édouard Cissé : « C’est un mec qui, avec deux occasions dans un match, va te planter un doublé. »

    Éric Carrière : « Pauleta était discret. Il n'était pas énorme dans le jeu comme peut l'être Ibra. Mais ce qui était impressionnant, c'était vraiment cette capacité à produire le geste juste. Il nous a punis sur presque chacune de ses occasions. »

    Jérémy Clément : « Il attire les ballons, c’est impressionnant. C’est un très grand joueur et surtout un redoutable buteur, qui aura marqué le PSG et toute la France. »

    Vahid Halilhodžić : « C'est l'un des meilleurs. Il est différent de Shabani Nonda, qui est plus passeur et joue plus en force. Pedro, c'est un buteur, à la fois agressif et imprévisible. »

    Fabien Barthez : « Qui m'a fait le plus souffrir ? Pauleta et Ronaldo. En sélection, ça allait à peu près, mais en club, c’était une autre histoire. »

    Jérémie Janot : « Pauleta m’a bien cassé les couilles, quand même. Avec lui, c’était des beaux duels, je lui avais même demandé son maillot, parce que c’était vraiment un grand joueur. Des fois, tu te disais : " Bon, ce soir, ça va, il m’a foutu la paix  » , et 30 secondes après, il t’en plantait un. Il ne lui en fallait pas beaucoup. »

    Guy Lacombe : «  On jouait contre Lille au Parc, en quart de finale de la Coupe de France. Ce jour-là, j'ai dit but avant qu'il ne marque. Je le savais !  (...) C'est la seule star que j'ai entraînée au PSG. Pedro fait partie de cette race de buteurs d'exception. »

    Frédéric Déhu : « Ce que je retiens de ce but, c’est d'abord cet angle difficile, et ensuite la facilité d’un joueur de sa classe de tenter quelque chose dans cette situation-là. Au sortir de son crochet, on se dit : "Il va pas tenter ça quand même ?" et en fin de compte si (rires). Ça se joue en une fraction de seconde entre l’exécution et la finalité. Ce but est magnifique, un des plus beaux que j’ai vus, c’est sûr. »

  • Le placement

  • Marco Caneira : « La question est de savoir comment le marquer. Et il n'y a pas de réponse. »

    Zoumana Camara : « Tout le monde parle beaucoup de son adresse, mais pour moi, ce sont ses déplacements qui font la différence. »

    Mehdi Meniri : « Il se plaçait toujours comme il faut et avait une grande intelligence de jeu. Une seconde d’inattention avec lui et c’était ficelle. »

    Souleymane Diawara : « Pauleta. c'était vraiment le renard des surfaces. tu croyais qu'il ne faisait rien, mais il était toujours là, à faire des appels dans le dos, à bouger constamment. Il était vraiment chiant à prendre. »

    Nicolas Laspalles : « Pauleta n'était pas le plus pesant. En revanche, avec cette intelligence, ces déplacements, ce positionnement toujours à la limite du hors-jeu et cette adresse... Quel buteur ! »

    Laurent Fournier : « C’est un malin des surfaces, un filou. Il est toujours à l’affût du ballon qui traîne, d’une mauvaise relance ou d’une erreur du gardien. Il sent le foot. »

    Nuno Gomes : « Il a le don de se trouver au bon endroit au bon moment. Son jeu s’appuie sur un placement intelligent et sur son efficacité devant la cage. »

    Othniel Dossevi : « Pauleta est un finisseur. Il faut le laisser rôder dans la surface et attendre qu'il fasse le dernier geste. Le problème, c'est qu'à Paris, il n'y a personne pour lui donner cette dernière passe. Il y a de bons petits joueurs, mais pas de grands joueurs exceptionnels. »

  • L'égoïsme

  • Pedro Pauleta : « Un buteur qui n’est pas individualiste, selon moi, n’est pas un vrai buteur. Ce n’est pas par hasard si c’est généralement lui qui tire les penaltys et la plupart des coups francs. Cela veut dire que tu aimes frapper au but, que tu aimes le but... Mais tu ne peux pas être égoïste au point de placer ton ego devant le club. Je ne l’ai jamais fait et tous ceux avec lesquels j’ai joué savaient que sur le terrain, ma priorité était de marquer avant tout pour le club. J’ai toujours voulu le meilleur pour Paris... »

    Lilian Laslandes : « Certains attaquants peuvent se permettre d'être égoïstes. Comme Pedro Pauleta par exemple. Quand je jouais avec lui, j'ai compris que j'allais me mettre à son service et il m'a toujours remercié pour ça. Moi, je prenais les miettes et le servais parce qu'il nous faisait gagner les matchs. Ce n'était pas une star et c'était la clé. Il aimantait le ballon. »

    Jérôme Rothen : « Pauleta, c'était un joueur énorme, mais c'était difficile pour le second attaquant qui jouait avec lui, car il était obnubilé par le but. Il n'y avait pas de fausses pistes, c'était pas le genre à faire un appel au premier poteau pour que Pierre-Alain Frau soit servi au 2e. »

    Sammy Traoré : « Je crois qu'il faut arrêter un petit peu avec la "Pauleta dépendance". Sur le deuxième but, par exemple, Cristian Rodríguez fait un énorme travail avant de servir Pedro. Le PSG, c'est avant tout une équipe. »

  • L'humilité

  • Sylvain Armand : « Pedro n'est pas réservé, c'est juste que ce n'est pas un gars bling-bling. »

    Mamadou Sakho : « Pedro est quelqu’un de modeste et qui parle toujours au bon moment. Quelqu’un de respectueux qui a tout donné pour le club. Je pense que dans quelques années, je réaliserai que j’ai commencé ma carrière aux côtés d’un grand Monsieur comme lui. »

    Pedro Pauleta : « Pour moi, l'équipe est au-dessus de tous les joueurs. Le PSG sera plus fort si tout le monde comprend ça. Je pense qu'un joueur, et d'autant plus le capitaine du PSG, doit rester derrière son équipe même s'il ne joue pas. Cela ne signifie pas que je ne veux pas être titulaire, au contraire. Mais le coach décide et il faut respecter ses choix. Je travaille tous les jours pour jouer le week-end et je procéderai ainsi jusqu'au bout de mon contrat. »

    Laurent Ruquier : « Je le connais, ce discours. C'est pas moi, on est un collectif. C'est pas moi, c'est l'autre. Ta gueule ! Non, mais c'est vrai, il y en a marre de ça. Soyez pas modeste comme ça. »

    Vidéo

  • Le travail

  • Pascal Feindouno : « Je n'avais que dix-neuf ans quand il est arrivé à Bordeaux. Il a été pour moi un modèle de professionnalisme. »

    Mamadou Sakho : « C’est un très gros bosseur. Il a beaucoup aidé les jeunes, à sa façon, à s’intégrer dans le groupe. Il ne parlait pas beaucoup, mais il nous montrait son sérieux tous les jours à l’entraînement. C’était de petits détails, mais pour nous, les jeunes, c’était un exemple à suivre. »

    Jérôme Alonzo : « Un grand pro. À l’entraînement, il ne rigolait pas. Il n’hésitait pas à me fracasser à trois mètres, car il voulait recréer la situation de match. »

  • Le leadership

  • Pedro Pauleta : « Jouer à Paris est plus dur qu'ailleurs. En venant ici, il faut se préparer, être plus fort mentalement, car il y a une énorme pression, souvent des tensions autour du club. Pas un jour ne passe sans qu'un débat ne surgisse. »

    Bernard Mendy : « C'était un leader. À sa manière, calme, classe. Il n'avait pas besoin de gueuler pour nous remotiver. »

    David Jemmali : « Il ne parlait pas beaucoup dans les médias, mais sur le terrain, c’était un super relais. Avec sa hargne et son envie, il arrivait toujours à entraîner tout le monde avec lui. »

    Guy Lacombe : « C'était un homme droit, un très bon capitaine. Une personne humble, réservée, avec beaucoup d'empathie. »

    Mevlüt Erding : « Même si je n'oublie pas Bianchi, Weah, etc, c'est sur les traces de Pedro que j'aimerais marcher. Pauleta, c'est un joueur exceptionnel. Sa carrière est exemplaire comme celle de Drogba, mon autre modèle. »

    Paul Le Guen : « Pauleta était un joueur très spécial. C'est presque impossible de lui trouver un remplaçant, parce que c'était un joueur hors normes. Nous ne garderons que des bons souvenirs de lui. »

    Sylvain Armand : « C'était un formidable joueur, sans doute le meilleur avec lequel j'ai évolué. Quand il est parti, on l'a tous ressenti. Certes, son remplaçant Guillaume Hoarau a fait du bon travail, mais sur la longueur, Pedro nous manquait. »

  • L'élégance

  • Pedro Pauleta : « Zlatan, tu es quelqu'un que j’admire beaucoup, alors j’aimerais te féliciter. Je suis content qu’un joueur comme toi s’apprête à me dépasser. Tous les records sont faits pour être battus. J’ai eu la chance en mon temps de battre celui de Dominique Rocheteau (100 buts), et je savais qu’un jour quelqu’un me dépasserait. Je suis ravi que ce soit toi, un des trois meilleurs joueurs au monde actuellement. Je n’ai pas mal au cœur, même si j’ai aimé détenir ce record pendant huit ans. Cristiano Ronaldo a déjà battu mon record en sélection, aujourd’hui c’est à ton tour au PSG, c’est un plaisir d’être dépassé par des joueurs de cette qualité ! »

  • La fidélité

  • Pedro Pauleta : « M. Aulas est un menteur, il sait très bien que c’est lui qui a formulé l’offre et a contacté mon représentant. Je n’ai jamais eu besoin d’appeler un club, encore plus lorsque j’étais dans un club comme le PSG. Si encore on parlait du Real Madrid ou de Barcelone, là oui, mais appeler Lyon pour aller y jouer... Ça ne faisait pas partie de mes envies. (...) Il y a eu des moments où Arsenal, Lyon à plusieurs reprises et Marseille se sont manifestés. Mais après avoir joué à Paris, je n’avais envie que d’une chose, c’était d’y terminer ma carrière. »

    Alain Cayzac : « Il est très fort, il a la classe, il a marqué le PSG pendant cinq années. Il n’est pas question que ça se termine mal, contrairement à ce que j’ai pu lire. »

    Pedro Pauleta : « Je dis toujours que j’étais dans un grand club, mais pas toujours dans la meilleure équipe. Aujourd’hui, cela fait quelques années que Paris a une équipe digne de son club. »

    Pedro Pauleta : « J'ai toujours aimé ce club et ses supporters. Ils ont toujours été derrière l'équipe. Il existe un lien très fort entre nous. C'est le plus important pour moi. Je les remercie de cette confiance et je continuerai à défendre le PSG jusqu'au dernier jour de ma vie. C'est un club spécial et c'est aussi pour ça que je l'aime. »

    Propos compilés par Christophe Gleizes et Yohan Rumor
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article

    Ce commentaire a été modifié 2 fois.
    Lost in translation Niveau : CFA
    On t'aime Pedro et on a hâte de te voir intégrer le staff du club.

    Choisis ta place, tu choisiras bien.
    The Unflying Dutchman Niveau : DHR
    Quel joueur!
    Le mec est lent, pas très grand, pas puissant et c'est possible d'être un super joueur de foot quand même.
    Parce qu'au niveau jeu sans ballon et technique de frappe c'est exceptionnel.
    C'est ça qui fait que le foot est beau.

    La phrase de Rothen est quand même assez juste et il avait besoin de l'équipe et il servait l'équipe.
    C'est pour ça que la phrase de Ruquier est merdique (et puis bon SoFoot dans le lot il y a quelques phrases qui sont clairement des déclarations d'après match à l'intérêt limité, quoi ;) mais merci quand même je prends)
    philfrenhie Niveau : CFA
    <3<3<3<3 PAULETA.....en plus d'etre un super joueur, dans chacune de ses declarations tu sens son amour pour le PSG et son humilite qui ont fait de lui un joueur emblematique du PSG adore par tous les supporters....
    Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
    Vous auriez dû mettre les dates et les contextes des interviews. Parce que là, ça fait vraiment fourre tout, c'est dommage.
    pedro mi guêpe pauleta Niveau : CFA2
    J'ai aimé des joueurs au PSG, mais alors Sammy Traoré.. Juste ferme la, je t'en supplie.
    "C'est le genre de joueurs, il a deux occasions dans le match, il mets trois buts."


    Ouais, je ne suis qu'un anonyme parmi tant d'autres, mais c'est la phrase qui me revient quand je ressasse mes souvenirs de ce buteur.
    Respect, un grand joueur, un autre psg
    Kame House Niveau : CFA
    Nous aussi on t'aime Pedro
    Pedro dans nos coeurs pour toujours !
    il y a 2 heures Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 1
    il y a 6 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 7 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 4 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
    mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47