1. //
  2. //
  3. // Rennes-Lyon

Pedro Henrique : « Ronaldinho est le meilleur joueur de tous les temps »

À Rennes depuis l'été 2014, Pedro Henrique tient déjà la route en français pendant toute une interview. L'occasion de donner des nouvelles de sa pommette fracturée contre Nice, de parler de son poste de prédilection, mais aussi de son amour pour le Grêmio Porto Alegre, Ronaldinho ou encore l'Oktober Fest de Santa Cruz do Sul.

Modififié
Ton nom complet, c'est Pedro Henrique Konzen. Comment on doit t'appeler si on est ami avec toi ? Pedro ?
En fait, Pedro Henrique, c'est un prénom, et mon nom de famille, c'est Konzen. C'est un peu à consonnance allemande, car ma famille vient d'une région au sud du Brésil où il y a eu beaucoup d'immigrés allemands et italiens.

Comment va ta pommette, triplement fracturée contre Nice en Coupe de France ?
Bien. Maintenant, c'est consolidé. J'ai essayé de jouer avec un masque en CFA, je l'ai enlevé au bout de 10 minutes. Là, cela fait deux matchs que je fais en Ligue 1 sans appréhension. Je fais plus attention qu'avant, je regarde où est le défenseur avant de mettre la tête. Avant les matchs, je me prépare psychologiquement, je me dis que je dois faire attention à ne pas prendre de risques par rapport à la blessure. Et puis une fois sur le terrain, avec le sang chaud, tu oublies, tu penses surtout à rendre service à l'équipe. Jusqu'à présent, cela s'est bien passé depuis mon retour. Quand je suis sur le terrain, j'oublie tout, notamment cette fracture de la pommette.


Sur les derniers matchs, tu as eu des rôles axiaux : attaquant de pointe, milieu offensif axial... À ton arrivée en 2014, on te présentait comme un joueur de couloir. Dans quelle position tu te sens le plus à l'aise ?
Sur les côtés, droite ou gauche. Je pense que je suis plus fort sur les côtés, le coach le sait, mais il a fait des tactiques différentes et il a eu besoin de moi dans des postes différents. Je suis là pour aider là où il me demande de jouer. Même s'il sait, et tout le monde sait que je suis meilleur sur une aile. J'aime le côté, car je peux profiter des actions offensives et défensives. J'aime récupérer les ballons avec mon défenseur et lancer une contre-attaque. Sur un côté, je participe au jeu offensif et au jeu défensif.


C'est vrai que Shabani Nonda t'a conseillé de signer au Stade rennais ?
Oui, il a joué avec mon agent au FC Zürich et il lui a parlé du Stade rennais. Il a évoqué une belle ville, de bonnes structures d'entraînement, un bon stade, de bons supporters. Et puis j'ai regardé des vidéos d'Alex Frei à Rennes.

Depuis la Suisse, Rennes est un bon tremplin ?
C'est un bon projet, un « trampoline » comme tu dis. Bien sûr, si tu joues bien dans le championnat suisse, qui est moins relevé que le championnat français, la porte s'ouvre pour aller dans un championnat de niveau plus important. J'imagine que j'ai bien joué en Suisse, et j'ai eu l'opportunité d'aller en Bundesliga. Mais quand le Stade rennais a appelé, j'avais vraiment envie de venir ici pour les raisons que je t'ai déjà indiquées.

Cela fait cinq ans que tu es en Europe. Tu n'as jamais eu la nostalgie du Brésil ?
Pour moi, c'est passé. J'ai vécu beaucoup de bonnes choses en Suisse et ici en France. Ici, c'est plus facile au niveau de la langue, car à Zürich, c'était un dialecte allemand plus difficile à parler pour moi. La langue française, c'est latin, donc plus proche de ma langue maternelle. Et Rennes, c'est assez calme, alors qu'à Zürich, il y a beaucoup de monde, beaucoup de touristes. J'habite avec ma femme et ma petite fille ici, alors… Tu sais, tous les garçons au Brésil rêvent de venir jouer en Europe. J'ai réalisé mon rêve, avec un bon « trampoline » de la Suisse à la France, et j'espère continuer comme cela.

Notre entretien se fait en français, et tu viens d'expliquer que tu n'as commencé à apprendre qu'à l'été 2014 quand tu es arrivé à Rennes
Oui, quand je suis arrivé, je ne savais dire que « merci » et d'autres choses simples. J'ai rapidement progressé pour la compréhension. En revanche, pour parler, j'ai toujours besoin de progresser. Je vais encore évoluer. J'ai suivi six mois de cours avec le professeur mis à disposition par le Stade rennais. Je m'entraîne en parlant chaque jour avec mes amis. Le coach Philippe Montanier m'a beaucoup aidé aussi, car lui parle espagnol, et quand je ne comprenais pas des mots, je lui demandais, il m'expliquait. Il m'a beaucoup aidé à progresser en français.

« Mon premier gros souvenir de la Seleção, c'est la défaite contre la France en 1998. J'ai beaucoup pleuré. » Pedro Henrique

À Rennes, tu as aussi Gelson Fernandes qui parle espagnol…
Il parle aussi portugais, il parle allemand, il parle toutes les langues… Je le connais depuis 4-5 ans déjà. On s'était affrontés lors d'un amical Fribourg-Zürich, puis on s'est retrouvés ici. C'est un très bon ami, je dis toujours du bien de lui, c'est un bon mec.


Tu parles combien de langues de ton côté ?
Un peu d'allemand et un peu d'italien en plus du portugais, de l'espagnol et du français. L'espagnol, c'est parce que beaucoup de gens d'Argentine ou d'Uruguay vivent dans le Sud du Brésil. L'italien, c'est à Zürich que j'ai beaucoup pratiqué avec Davide Chiumiento, un coéquipier, et l'adjoint du coach, Massimo Rizzo. En Suisse, je parlais allemand et italien, cette seconde langue étant plus facile pour moi. J'aime découvrir la culture des autres pays, alors la Suisse, c'est intéressant, car il y a trois langues officielles avec l'allemand, l'italien et le français. Quand tu joues en Suisse, selon le match que tu joues, la langue que tu dois parler change. C'est intéressant.

Tu n'as pas joué au plus haut niveau au Brésil, même si tu as été formé pendant deux ans au Grêmio Porto Alegre. Tu as l'objectif de rejouer un jour en Serie A brésilienne ?
Mon parcours est très courant au Brésil, à savoir suivre une formation dans un très gros club comme Grêmio, puis débuter dans un plus petit club pour jouer et montrer ton football. Je l'ai fait à Caxias, une autre équipe du Sud du Brésil. Cela s'est bien passé et c'est à cause de cela que je suis aujourd'hui en Europe. Grêmio, c'est mon équipe de cœur, quand j'étais enfant je rêvais de deux choses : jouer à Grêmio et jouer en Europe. Je n'ai pas réalisé le premier, car je n'ai pas joué en équipe première là-bas, mais j'y ai quand même vécu beaucoup de bonnes choses. J'y ai suivi une belle formation, dans l'un des deux gros clubs de la ville avec l'Internacional. Si, en fin de carrière, j'ai l'opportunité de jouer pour Grêmio, j'aurais alors réalisé tous mes rêves de footballeur.


Au Brésil, tu avais des joueurs modèles ? Tu es né quatre ans avant la Coupe du monde 1994 avec Romário et Bebeto, mais tu avais douze ans pour la victoire de 2002 avec Ronaldo, Roberto Carlos et Rivaldo
Je me rappelle un peu des États-Unis en 1994, mais mon premier gros souvenir, c'est la déception de France 98. J'ai beaucoup pleuré (rires). Mais après, la génération 2002 avec Rivaldo, Ronaldinho, Ronaldo… C'était une génération spectaculaire. Je le dis souvent, mais pour moi, Ronaldinho est incroyable, encore aujourd'hui. Je pense qu'il va faire encore un ou deux ans avant de s'arrêter. C'est le joueur le plus fort que j'ai jamais vu jouer. Ce n'est pas une référence pour moi, car j'ai un autre style, mais c'est à mes yeux le meilleur joueur de tous les temps.


À quel âge tu as compris que tu pouvais devenir pro ?
J'ai commencé à toucher le ballon à 4-5 ans, j'ai rapidement imaginé beaucoup de choses. J'ai rapidement dit à ma famille que je voulais faire cela. Mais j'ai vraiment compris que j'allais y arriver quand j'avais 20 ans, je pense.

Une question sur tes origines allemandes. J'ai lu que tu étais né à Santa Cruz à un endroit, et à Novo Hamburgo à un autre… (les deux sont dans l’État du Rio Grande do Sul au sud du Brésil, ndlr)
Oui. C'est particulier. En fait, je suis né à Novo Hamburgo, car ma mère travaillait là-bas. Mais deux jours après, ma famille est partie s'installer à Santa Cruz do Sul. Donc je suis né à Novo Hamburgo, mais j'ai grandi à Santa Cruz do Sol.

Tu as parlé de tes origines allemandes, que l'on entend dans ton nom de famille, Konzen. Cela se traduisait comment dans le quotidien ?
Au sud du Brésil, beaucoup de gens ont des origines allemandes ou italiennes. Ma femme est d'origine italienne, moi un peu d'origine allemande. Dans ma ville, Santa Cruz, il y avait beaucoup de gens originaires d'Allemagne. Mon grand-père parlait même un peu un dialecte allemand. Mais ce lien culturel avec l'Allemagne s'éteint petit à petit au fil des générations, car peu de personnes pratiquent l'allemand. Mais on a une fête de la bière, une Oktober Fest, comme son nom l'indique en octobre. Et à Blumenau, à quatre heures de voiture, il y a aussi comme à Santa Cruz une fête équivalente à l'Oktober Fest de Munich. Mais en plus petit. J'y ai participé beaucoup de fois avec ma famille. J'ai même participé aux fêtes italiennes à Caxias do Sul, la ville de ma femme. J'ai bien profité des fêtes allemandes et italiennes (rires).

Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Mon nom de famille, c'est Konzen. C'est un peu à consonnance allemande, car ma famille vient d'une région au sud du Brésil où il y a eu beaucoup d'immigrés allemands et italiens.

Ma femme est d'origine italienne, moi un peu d'origine allemande. Dans ma ville, Santa Cruz, il y avait beaucoup de gens originaires d'Allemagne. Mon grand-père parlait même un peu un dialecte allemand. Mais ce lien culturel avec l'Allemagne s'éteint petit à petit au fil des générations, car peu de personnes pratiquent l'allemand.


Francis Kuntz, ici Brasilia, a vous Montevideo
"En fait, Pedro Henrique, c'est un prénom, et mon nom de famille, c'est Konzen. C'est un peu à consonnance allemande, car ma famille vient d'une région au sud du Brésil où il y a eu beaucoup d'immigrés allemands et italiens."

Ces propos ont un bon potentiel comique mais j'arrive pas à trouver la vannes. Tant pis.

Un bon petit joueur Pedro dommage qu'il soit encore un peu frêle. Content qu'il soit rester avec nous cet hiver.
Hier à 13:39 Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 34
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 32
dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 28 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25