1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Pedrech'ti

Grosse chaleur sur la France. Marseille ne gagne toujours pas, Lyon se fait violence, Paris s'accroche, bref, rien ne change en Ligue 1. Même le match du dimanche soir redevient une purge...

0 12
La butte parade

Trois matches, trois victoires dont deux contre des membres du dernier Top 5 (Lille et Rennes, ndlr), Montpellier est chaud bouillant dans la chaleur étouffante de l'été. Dimanche, les ouailles de René Girard ont pulvérisé une pâle équipe rennaise (4-0) sous 35 degrés. Emmené par un Belhanda des grands jours, les Héraultais n'ont laissé aucune chance à la défense bretonne, apathique comme jamais. Même Souleymane Camara, pourtant tricard dans quelques taules du pays, s'est distingué en claquant un doublé plein d'autorité. Derrière un recrutement judicieux (Bedimo et Hilton notamment), le club de la Paillade s'empare de la première place après un sans faute sur les trois premières journées. Qu'on se le dise, ce n'est peut-être pas le plus beau football du pays, mais c'est le plus efficace.

Bicycle race

Regattin Vs Jovial. Toulouse Vs Dijon. En une soirée, la Ligue 1 nous a présenté ses deux premiers bijoux. deux bicyclettes venues d'ailleurs. Quand le Dijonais Jovial clôt la marque pour la première victoire des siens en Ligue 1, il n'y va pas à reculons. Audard se paye une sale relance ? Pas de problème, l'ancien Havrais la joue à l'instinct. Une retournée lobée au dessus du portier breton et le tour est joué. Le toulousain Regattin, lui, a préféré contrôler la gonfle avant de gicler. Dos au but d'Ospina, le jeune milieu offensif de 19 ans a pris le temps de se lever le cuir avant de le fouetter dans les filets niçois. C'est beau, réalisé au flair avec un zest de folie. Le top but a pris un sacré coup dans la gueule pendant que Laurent Leroy et Amara Simba en ont profité pour ressortir les VHS.

Alain Traoré le TGV

Ce n'est pas forcément le jeune que toute la Bourgogne attendait, mais force est de constater que le milieu de terrain icaunais est l'homme qui porte l'AJA sur ses épaules depuis trois matches avec trois caramels dans les filets. Contre Bordeaux, le joueur dynamite a remis ça. Une prise de balle autoritaire dans la surface, un tour de magie entre trois Girondins, cassage de rein de Ciani, et nettoyage express de la lunette de Carrasso. Boum. Pas besoin d'aller bien loin pour réussir. Auxerre a recyclé les bonnes vieilles recettes maison. Du jeune du centre de formation, des vieux briscars et hop, le tour est joué. Pour le moment, le Burkinabé est le meilleur buteur du championnat. C'est beau.

Pedretti, le réveil de la Ped'

Après deux premiers matches moyens, d'aucuns se disaient que Benoît Pedretti n'était pas fait pour les grands clubs. Après s'être vautré à Marseille et à Lyon, la Ped' allait mordre la poussière à Lille où la comparaison avec Cabaye allait finir par le détruire. Sauf qu'à Caen, l'ancien Auxerrois s'est réveillé. Il n'y avait que lui au milieu de terrain. Au grand bonheur du collectif lillois, le numéro 17 a retrouvé son jeu long délicieux. Tout en ouverture millimétrée et passe en profondeur caressée. Et si en plus, au moment de l'addition finale, Benoît claque son petit but... On l'attendait au tournant, il a assuré. Pedretti a enfin sorti son match référence avec les champions de France. Et, comme par hasard, cela coïncide avec la première victoire des Dogues. Tiens, tiens...

Arbitrage fait main

Difficile de parler de la troisième journée sans évoquer les deux scandales officiels. Le penalty sévère sifflé sur la protection des côtes de Ducourtioux au Parc des Princes en faveur du PSG. Et la sortie fulguro-poing de Mignot dans la surface stéphanoise qui, elle, aurait vraiment mérité un penalty. Or, comme le monde est bien fait, la vraie faute n'a pas été sifflée alors que celle imaginaire... Même de ce côté, rien ne change. Et c'est tant mieux.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Qui pour lancer la 1ère critique sur un hypothétique favoritisme parisien du corps arbitral ?
Pour une fois que l'arbitrage est en faveur de Paris ... Puis, franchement, siffler pénalty la dessus ça ne me choque vraiment pas !

"Le top but a pris un sacré coup dans la gueule pendant que Laurent Leroy et Amara Simba en ont profité pour ressortir les VHS"

Et Dehu alors ????
"Difficile de parler de la troisième journée sans évoquer les deux scandales officiels"

Et Pecinovic dans tout ça ? Sélectionnez que ce qui vous arrange, bien évidemment !
"Difficile de parler de la troisième journée sans évoquer les deux scandales officiels"

Et Pecinovic dans tout ça ? Sélectionnez que ce qui vous arrange, bien évidemment !
quelqu'un pour éteindre la Lamps là?
"Pour une fois que l'arbitrage est en faveur de Paris ... Puis, franchement, siffler pénalty la dessus ça ne me choque vraiment pas"
J'ai bien peur que tu ne sois pas ironique...
@Scotch_Om : Désolé, pas de bouton sur le Lamps ^^

@Kantinho : Sur l'année dernière, on ne peut pas dire qu'on ait été spécialement avantagé sur tout ce qui tourne autour des pénaltys ^^ Sinon pour celui-ci, je n'engage que mon humble avis. Je conçois qu'on ne puisse être d'accord
à la limite là où Paris est avantagé c'est pas tant sur les tirages de maillots dans la surface que sur le tirage d'adversaires en coupe de France

*oups*
@Scotch : Il me semble que l'année derniere, seuls 3 clubs de L1 se sont fait sortir par un autre club de L1. Certes, on chatte à fond sur les tirages mais le passé prouve que les petites équipes ne sont pas toujours les plus faciles à jouer. Elles ont un coup à jouer pour être médiatiser tandis que les L1, la plupart du temps, s'en battent les c..... de cette compétition si tu me permets ^^
nan mais c'est quand même ouf que vous deviez attendre la finale pour rencontrer un club pro quand même...

je veux bien que bcp de L1 passent volontairement à côté de cette compét' mais là ça commencer à se voir quand même : quand on voit le parcours du PSg chaque année, c'est plus de la chatte mais un élevage entier de foufounes
Maître Capello, priez pour nous !
@Scotch : On y est pour rien nous ! Puis comme je t'ai dis plus haut, la plupart des L1 se sont fait sortir par des divisions inférieures cette année !

Aussi, on tombe contre une ligue 1 l'année derniere en 1/8e je crois
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'équipe-type du dimanche
0 12